Mike Elgan juge durement la RA actuelle !

Je vous propose aujourd’hui de lire un bel article de Mike Elgan qui se nomme « Is augmented reality just a cheap gimmick?« . On pourrait traduire ce titre par « la réalité augmentée n’est elle qu’un (nouveau) machin bon marché? ». Je ne vous présenterai pas Mike Elgan, je vous laisse jeter un oeil sur son site mais vous pouvez noter qu’il est particulièrement intéressé par les utilisateurs !

Je lève le suspens tout de suite puisque Mike précise immédiatement que non, mais pas loin (« No. But most existing augmented reality apps are little more than parlor tricks« ). Quel est le problème alors ? En fait ses réflexions sur l’utilisation marketing de la RA se rapprochent beaucoup des nôtres. Pour lui, ce n’est pas vraiment de la réalité augmentée mais plutôt une façon de donner d’autres possibilités au marketing et aux médias (« The bigger problem with these examples is that they don’t augment reality. They augment marketing and media« ).

Nous soulevons régulièrement cet aspect sur ce blog et dans les interviews des professionnels que nous rencontrons. La plupart des applications actuelles liées à l’utilisation d’une webcam et d’un marqueur ne vont pas au-delà de l’effet « waoooo ». Comme le précise Mike, cela peut conduire à une vrai lassitude de la part du consommateur. J’ai même tendance à penser que cela peut décrédibiliser la technologie. Je suis peut être pessimiste…

De même, l’utilisation des techniques de géolocalisation pour faire de la RA ne permet pas de reconnaître un objet mais uniquement de dire, à condition que les bases de données soient à jour, que l’objet est à « cette » place. Bref « without object recognition, this really isn’t augmented reality, and it’s not likely to be embraced by the general smartphone-using public« . La question que pose Mike prend alors tout son sens :

« In fact, what’s the point of any of these apps? When you want to see the direction of a coffee shop, there’s no advantage to showing the camera view. Awkwardly holding the camera and pivoting 360 degrees to find a Starbucks (which ultimately links you to the Google Maps directions anyway) isn’t better than just typing « coffee » into Google Maps directly. »

Pertinent n’est-ce pas ? Évidement la position est un peu extrême comme le remarquent les commentateurs. Si on veut rester optimiste on peut imaginer que l’utilisation marketing de la RA va permettre de tester le terrain, d’injecter de l’argent pour faire évoluer le domaine. En allant plus loin, ces utilisations peuvent amener certaines personnes à comprendre comment l’adapter à des usages plus « professionnels ». La plupart des pro du domaine avec lesquels j’ai discuté en sont déjà convaincu !

Pour conclure, j’aime bien une phrase de Mike qui serait vrai pour pas mal de technologies : « augmented reality is a solution in search of a problem » 😉

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *