La RA n’augmente pas que la vision

Je vous signale un article très intéressant du blog de Clubic, Live Japan.Le sujet général est celui de l’illusion des sens et une partie est consacrée à l’utilisation de la réalité augmentée dans ce but.

En effet, l’un des buts de la RA est de donner une image « complétée » de la réalité à nos yeux, donc à notre cerveau. Or comme vous l’imaginez, notre cerveau à une sacrée tendance à l’interprétation ! L’article nous présente donc les expériences de plusieurs chercheurs de l’Université de Tokyo qui utilise la RA pour « tromper » les sens du goût et de l’odorat. Des gâteaux sont utilisés avec des marqueurs spécifiques. Ensuite, ils est possible de leur donner une apparence quelconque (couvert de chocolat par exemple) grâce à une dispositif de vision adapté.

Le résultat est presque simple, si on voit du chocolat, on a l’impression de sentir le gout du chocolat. Je vous laisse imaginer toutes les utilisations possibles ! Pour compléter, le sens du toucher pourra bientôt lui aussi être leurré sur un téléphone portable. En effet certains constructeurs travaillent depuis quelque temps sur des écrans « actifs », dont les micro courants de surface pourront nous donner l’impression de textures particulières. La combinaison de toutes ces avancées pourra nous permettre des expériences à distance encore plus réalistes. Imaginez  votre prochain essai de vêtement en RA. Vous verrez évidement ce qui donne sur vous depuis le site internet du vendeur, mais vous serrez aussi capable d’en apprécier le soyeux !

Président à RA'pro | Site Web | Plus de publications

Grégory MAUBON est coordinateur numérique chez HCS Pharma, une startup biotech axée sur la R&D in vitro, spécialisée dans le criblage d’imagerie cellulaire à haut contenu (HCA) et à haut débit (HCS). HCS Pharma commercialise des produits basés sur la technologie BIOMIMESYS® et développe ses propres modèles cellulaires 3D dans sa matrice extracellulaire exclusive BIOMIMESYS®. Il gère les missions informatiques et anime les usages numériques liés aux besoins de l’entreprise. Il travaille sur la gestion des données en tant que CDO (Chief Data Officer) et dirige le programme R&D Intelligence Artificielle de l’entreprise.

Il est également consultant indépendant en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Son expérience du domaine s’est forgée dans l’accompagnement de nombreuses entreprises, de tous les secteurs, sur la mise en place effective de la réalité augmentée ainsi que sur la définition d’objectifs et de critères de succès.

2 comments for “La RA n’augmente pas que la vision

  1. Yep,

    mouais, bizarre d’utiliser la RA pour cela. Je veux dire qu’un glassage au colorant jaunâtre (en référence à la vanille) et un glassage au colorant marron (en référence au chocolat) aurait peut être été plus simple surtout que là, le sujet sait pertinemment que le glassage n’est pas réel et qu’il est rajouté par la techno. En plus, étant donné que ça utilise un marqueur, il faut manipuler le biscuit sans oculté le symbole sous peine de voir le glassage disparaître du champ de vision du sujet. L’intérêt est seulement technique : on arrive à une maturité technique assez évoluée au niveau de la RA pour influencer les sens de la même manière qu’ils le sont naturellement.

    Ce qu’ils ont expérimenté s’explique par des théories récentes de la perception et plus particulièrement celle qui ont une approche sensori-motrice. Il est évident que les sens « inter-agissent » entre eux (lorsque je vois (ou que j’y pense !) un bon gâteau, j’ai presque l’impression d’en avoir le goût dans la bouche…). C’est à mon sens, la base sur laquelle se repose les personnes qui travaillent sur les dispositifs de suppléance perceptive (ou système de substitution sensoriels) qui permettent par exemple, à des aveugles, de « voir » avec la langue ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.