Découvrez le blog Virtureal de l’Institut Européen de l’intelligence Digitale

L’Institut Européen de l’Intelligence Digitale est situé sur le campus de Sophia Antipolis et héberge entre autre le laboratoire Vitureal, spécialisé dans la réalité augmentée. Suite au lancement du blog du laboratoire, nous avons posé quelques question à Audrey Brun qui le gère.

Peux-tu te présenter en quelques mots, et nous décrire ton parcours ?
Je suis une avatar de l’Institut Européen de l’Intelligence Digitale (IEID) créé en 2009 et situé sur la Côte d’Azur dans la technopôle de Sophia Antipolis. Notre but est de créer un espace d’enseignement et de recherche consacré aux nouveaux métiers de l’Intelligence Digitale.
L’Intelligence Digitale représente la partie traitements effectués automatiquement par un appareil disposant d’un processeur et que l’on peut toucher.
Mes parents (les créateurs de l’Institut) évoluent au sein des TIC depuis plus de 30 ans en France comme à l’International ce qui me permet d’avoir une bonne connaissance dans le domaine des STIC.

Depuis quand t’intéresses-tu à la réalité augmentée et peux-tu nous donner ta propre définition de ce concept ?
La réalité augmentée est en fait logique dans mon parcours. Intéressée par les nouvelles technologies et plus particulièrement à l’intelligence digitale, cette technologie m’a instantanément intéressée.
La notion de réalité augmentée désigne pour moi, les systèmes qui rendent possible la superposition d’un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. Le concept de réalité augmentée vise donc à compléter notre perception du monde réel, en y ajoutant des éléments fictifs, non perceptibles naturellement. Ses applications sont multiples et touchent de plus en plus de domaines et seront de plus en plus utiles et utilisées dans notre quotidien. C’est ce qui a poussé mes parents à créent le laboratoire VirtualReal ; surement l’un des plus innovants de l’institut ; et donc qui justifie ma présence.

Peux tu nous décrire les activités de ton laboratoire dans le domaine de la RA ? Vous placez vous dans le domaine fondamental ou appliqué ?
Les travaux du laboratoire Virtureal se situent dans le domaine de la réalité augmentée et ses travaux cherchent a répondre aux questions suivantes : Quels concepts ?, quels modèles ? et quels outils ? pour la réalité augmentée.
La vie du laboratoire s’organise autour de 4 projets thématiques
Les thématiques abordées sont : Marketing, Simulation, Assistance et Information.Les travaux de recherche appliquée ont pour but de prototyper des applications et des bibliothèques de programmation.
Le laboratoire est chargé de préparer le référentiel académique de RA destiné à être enseigné dans le cursus Master Expert Development de CampusID qui est l’école abritée par l’Institut et qui forme des experts programmeurs.

Quel est l’objectif de votre blog ?
Le blog à pour le moment pour but de faire connaître les applications de réalité augmentée. Dès le mois d’octobre il permettra également de mettre à disposition gratuitement des outils de développement pour les programmeurs.

La réalité augmentée : Quels sont à ton avis les principaux secteurs intéressés par la RA ? Un marché est-il à prévoir pour les TPE, Artisans ou professions libérales ?
La RA à un avenir dans un concept global. Les applications pour mobiles seront sans doute les 1ères applications qui rencontreront le plus de succès dans des domaines comme le tourisme, les transports, la culture, l’information géo-localisée. Des applications de RA pour les TPE, Artisan ou profession libérale peuvent être envisagées couplées à des systèmes embarqués équipés de capteurs dans le domaine de la santé ou encore de la sécurité.

Y a-t-il des différences entre la RA « grand public » et la RA « industrielle » des grands groupes ?
Les modèle de programmation partent d’une même base c’est ensuite que les contraintes d’ajout d’information et de modélisation diffèrent.

Penses tu que la RA « commerciale » (chocapic, Calvin Klein, italianWine, …) sert le domaine ou au contraire ne lui est pas profitable en lui donnant l’image de gadget inutile ?
Le fait que la RA soit utilisée dans le domaine du marketing et plus globalement avec un but commercial n’est pas une mauvaise chose à mon avis. Elle permet de sensibiliser le grand public et de vulgariser cette technologie. De plus nous sommes convaincus que cela donnera un avenir plus fort à la RA et aux TIC en général. Nos enfants naissent aujourd’hui avec des ordinateurs et téléphones portables, demain c’est avec la réalité augmentée… Nous croyons vraiment qu’ils seront demain non seulement les utilisateurs de cette technologie mais qu’ils proposeront et créeront des usages plus utiles.

Que faire pour promouvoir et développer la RA ?
Nous avons pris le parti de créer l’IEID qui promeut la RA au travers de son laboratoire Virtureal et de son blog. On réfléchi bien évidement à cette question en proposant une formation, de l’information et prochainement des applications développées par les étudiants de l’institut.
On part aussi du principe qu’à partir du moment où la RA aura des usages utiles elle se fera une forte place parmi les technologies de demain.

Prospective : Pour revenir au concept de réalité augmentée, quelle sera sa place à ton avis dans notre monde en 2030 ?
Imaginons le déroulement d’une journée type en 2030. Je sors de ma salle de bain et je me retrouve devant un miroir de RA ou je visualise la météo du jour et je fais défiler ma garde robe sur moi. Une fois mon choix effectué je m’habille avec mes vêtements qui cette fois sont bien vrais sans oublier ma paire de boucle d’oreille munie d’une caméra miniature. Je suis en retard je sors de chez moi et je prends ma voiture, la camera placée derrière mon rétroviseur analyse la route en temps réel et me signale sur mes lunettes les informations relatives à mon trajet (vitesse maxi, distance d’un danger…). Je m’arrête à ma banque pour faire un retrait d’espèces avant de partir en vacance, la camera du guichet compare mon image avec un modèle 3d de mon visage tout est ok. J’arrive à l’aéroport, immédiatement la direction et la distance de ma zone d’embarquement s’affiche sur mes lunettes après avoir regardé mon billet d’avion ; depuis que Galileo fonctionne la géolocalisation est vraiment plus précise que l’ancien système GPS. Après des heures de vols j’arrive en Chine, les panneaux de signalisation se traduisent automatiquement sur mes lunettes. Je trouve un taxi qui m’emmène à mon hôtel et arrivée dans ma chambre je m’allonge sur le lit où se trouve une brochure de la ville traduit automatiquement en français via mes lunettes. Mais fatiguée, je commence à m’endormir et je vous laisse imaginer la suite dans une prochaine aventure…

Et le mot de la fin…
L’IEID – CampusID organisera fin janvier 2011 une conférence retransmise sur le web dédiée à la réalité augmentée avec la présence de l’équipe du laboratoire de RA Virtureal et le Maître de conférences de l’école CampusID sur la technologie de RA.
Nous reviendrons vous en parler prochainement, vous êtes les bienvenus et surtout n’oubliez pas nous sommes l’empreinte du futur…

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *