Rencontre avec Sokrate, Société de Services en Ingénierie Numériques

Sur le salon Laval Virtual, nous avons rencontré la société Sokrate qui présentait ses compétences en développement d’applications et en particulier en réalité augmentée. Pour ceux qui suivent notre veille, nous avions justement relayé une de leurs opérations le 26 mars : une rencontre autour de la réalité augmentée prévue pour le 10 avril. Voici donc une bonne occasion d’en savoir plus sur l’entreprise et, qui mieux que son directeur pouvait nous en parler. Nous vous proposons donc une interview de Eric JOYEN-CONSEIL, n’hésitez pas à lui poser des questions en commentaires !

Bonjour Eric, en quelques ligne, peux-tu rapidement te présenter et nous décrire l’activité de Sokrate ?

SOKRATE que j’ai créé en 1989 après avoir été pendant 20 ans une SSII (activité de plus de 100 pers pour 8M€ de CA vendu en 2008) a pris le virage aujourd’hui SSIN, pour Bureau d’études et Société de Services en Ingénierie (de technologies) Numériques. C’est un nouveau métier sur un nouveau marché mais avec, pour nous,  une expérience et un recul de plus de 20 ans ! Le constat est simple : nous sommes au début d’une 2ème révolution (après celle d’Internet) où il y a tout à faire dans le domaine du Numérique, nouveaux usages, nouvelles technologies, etc. !

SOKRATE se veut être un acteur majeur de la mise en place (conseil, accompagnement, résultats) des nouveaux usages et des nouvelles technologies numériques sur un plan régional, national voir international, en :

  • réalisant un certain nombre de prestations avec ses équipes propres
  • agrégeant des solutions avec les meilleurs experts des domaines
  • étant en veille permanente pour conseiller et proposer les meilleures solutions du marché
  • intégrant ces solutions avec un engagement de résultat factuel et mesuré pour nos clients

Cela part d’une conviction forte que les systèmes d’informations vont être « relookés » au tout numérique : interfaces, applications, portails, réseaux sociaux ….en rapport avec les nouveaux usages.

Les nouveaux usages numériques :

  • Les réseaux sociaux,
  • Le développement de la mobilité numérique
  • Le partage (dont le travail) collaboratif, le web 2.0/3.0
  • Les serious games, la simulation …
  • La 3D, la réalité virtuelle, la réalité augmentée,
  • Les technologies immersives
  • Le travail à distance, la vidéo, la visio conférence
  • etc.

Un axe différentiant de SOKRATE : le Numérique au service du Développement Durable (Bâtiments, Mobilité, Energie, Smart Grid, la Ville intelligente (numérique et durable), le Green IT, etc.)

Quelles raisons vous ont ammené à proposer de la réalité augmentée à vos clients ? Peux-tu nous donner quelques exemples de réalisations ?

Ce sont les nouveaux besoins des utilisateurs (génération Y par exemple avec les réseaux sociaux, la vidéo, la 3D, … ) pour l’instant plutôt grand public mais qui vont déferler dans tous les systèmes d’informations et des entreprises.

Par exemple, lors de la Transat Jacques Vabre fin 2011, la ville et l’agglomération du Havre ont montré à leurs habitants et aux visiteurs (soit près plus de 250 000 personnes) l’ensemble des projets en cours et à venir grâce à la RA en mixant maquette de la ville en 3D avec les nouveaux ouvrages (Grand Stade, Tramway, nouveaux aménagements d’entrée de ville et du port de plaisance).

Vous avez une partenariat privilégié avec Total Immersion et utilisez donc leur technologie. Pourquoi avoir fait ce choix ? Proposez vous d’autres solutions ?

Total Immersion est l’un de nos partenaires. Ils possèdent une technologie innovante et répondent à plusieurs besoins (borne, on stage ou webmarketing. Mais l’objectif de SOKRATE est de proposer la meilleure solution avec la meilleure technologie (celle qui répond le mieux à l’usage) et ceci au meilleur coût et avec les meilleures compétences

SOKRATE constitue donc un catalogue de solutions et de partenariats avec les sociétés les plus pertinentes du marché, agrège ces solutions et les met en œuvre avec la plus grande qualité de réalisation.

La Kinect, et le partenariat avec Microsoft où SOKRATE fait partie des Partenaires Privilégiés de Microsoft (Kinect, Windows8, ..) comme Qualcomm, Unity 3D, … en sont les pleines illustrations.

A ton avis, la réalité augmentée aujourd’hui est-elle à la portée de toutes les entreprises ? Y a-t-il encore une barrière du à un coup d’entrée trop important ?

La compréhension des nouveaux usages (comme des nouvelles générations) et de leurs potentialités par les entreprises sont aujourd’hui un frein, comme les réseaux (débits) et la capacité des périphériques (mémoire, autonomie, visualisation,..).

Au delà, des profils de management de projets, de chargés d’affaires, la RA demande une équipe pluri disciplinaire avec des profils techniques tels de bons développeurs (qui tiennent compte de la multiplicité des devices et des OS, qui font du code optimisé) mais aussi des architectes logiciels, des architectes réseaux, des graphistes 3D temps réel, des designer voir des ergonomes ! Une panoplie de profils que l’on avait moins en « SSII classique » c’est pourquoi nous parlons d’un nouveau métier encore plus exigeant que celui de la SSII.

SOKRATE se positionne comme cet acteur agrégeant ces multiples compétences avec un engagement de résultat et de performance sur le projet final auprès du client.

Le 10 avril, Sokrate propose une rencontre autour des nouveaux usages du numérique et de la réalité augmentée. Faut-il encore un important travail de terrain pour sensibiliser les entreprises françaises à ces usages ? Sont-elles frileuses ?

Il reste effectivement encore un important travail d’évangélisation et de présentation du ROI de ces réalisations en RA.

Mais ceci est normal car il y a tellement de nouvelles technologies, d’outils et d’offres sur ce marché en constitution ainsi que de réponses aux problématiques à résoudre que nous sommes partis pour plusieurs années de séminaires, salons et présentations.

Tant mieux pour les offreurs de solutions et surtout tant mieux pour les utilisateurs, les entreprises, les clients.

Puisqu’on parle des nouveaux usages, une question de prospective, quelle sera la place de la réalité augmentée dans le monde en 2030 ?

Pleine et entière car cela donne du contenu (qui peut être d’ailleurs thématisé) un relief aux actions, aux présentations, aux usages (existants et nouveaux grâce à la technologie).

Le mot de la fin ?

Tout reste à faire et à inventer dans le domaine du Numérique, avec la 3D, avec la RA, la RV, un champ énorme d’applications à développer, d’usages à créer et

Les équipes de SOKRATE sont là pour vous aider et vous accompagner 🙂 !

Merci Eric et rendez-vous le 10 avril à Mont Saint Aignan pour parler des nouveau usages numériques

 

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *