Christophe Domingues nous présente la Réalité Augmentée en milieu aquatique

Dans la série présentation des intervenants des conférences dédiées à la réalité augmentée qui se dérouleront les 13 et 15 juin durant le forum Dimension 3Christophe Domingues a lacher ces travaux de recherche pour répondre à nos questions.

Bonjour Christophe, pouvez-vous nous présenter en quelques mots, et nous décrire votre parcours ?

Je suis titulaire d’un Master et d’un doctorat en Robotique et Informatique obtenus en 2007 et 2010 à l’Université d’Evry Val d’Essonne. Mes recherches au sein du Laboratoire IBISC (Evry, France), portent sur l’Interaction Homme Machine en Réalité Augmentée et Virtuelle (Réalité Mixte) et le Travail Collaboratif.

Actuellement, mes intérêts se portent sur l’utilisation de la Réalité Augmentée, de la Réalité Virtuelle et le de la Robotique dans le domaine aquatique pour les domaines de la formation, de l’inspection/surveillance et plus particulièrement des loisirs et du sport.

Depuis quand vous vous intéressé à la réalité augmentée et pouvez vous nous donner votre propre définition de ce concept ?

Mon parcours scolaire a été construit sur la Réalité Augmentée, j’ai été pris au berceau en quelque sorte. C’est en lisant un article en 2002 sur la robotique et la réalité augmentée pour la téléopération de robot que j’ai eu envie de faire cela : « Les rêves de la télé-chirurgie ». La réalité augmentée est pour moi l’augmentation des sens humains par un moyen informatisé. La vue étant le sens le plus dominant, beaucoup associe la RA à la vision. Cependant les autres sens comme le toucher ou l’ouïe sont également importants et « augmentables ».

Toujours en quelques mots, pouvez vous nous présenter votre département de l’Université d’Evry Val d’Essonne

L’université d’Evry est une jeune université à taille humaine dynamique et pluridisciplinaire. Je suis membre de l’équipe RATC, Réalité Augmentée et Travail Collaboratif du laboratoire IBISC. L’équipe traite de RA depuis 1989 avec les premiers travaux du Pr Malik Mallem sur la téléopération d’un robot supervisé par la Réalité Augmentée. La RA étant utilisé ici pour prédire et valider le mouvement d’un robot. Cela permet de contourner le problème de la qualité du réseau.

Pour revenir à vos projets de recherche actuels, les fonds marins sont encore méconnus du grand public. Vos travaux permettrons donc nous permettre d’explorer virtuellement les océans. Pouvez vous nous donner quelques détails ? Comment piloterons nous les robots ?

Les fonds marins sont effectivement méconnus du grand public. Seulement 35M de personnes (0,5%) font de la plongée sous-marine et il n’y a pas d’autre alternatives pour le public. A noter que les scientifiques connaissant davantage Mars et la Lune que les profondeurs de nos océans.

Les nouvelles technologies ouvrent des nouvelles opportunités pour la découverte et l’exploration des fonds marins. Le projet Digital Ocean doit aboutir à la création d’un système multimédia pour le grand public permettant via le réseau Internet de plonger virtuellement en temps réel dans les plus beaux sites du monde. En utilisant des robots sous-marins téléopérés à distance et en mixant un flux vidéo direct avec des données virtuelles (Réalité Augmentée). Dans ce projet nous avons développé deux produits qui seront commercialisés, par une PME innovante.

Le premier est la plongée “virtuelle” en temps réel en utilisant des petits robots distants. Les personnes se connectent à l’application soit en utilisant un smartphone, une tablette ou tout simplement un PC et peuvent déplacer le robot. Le flux vidéo en direct du robot est affiché et il est possible d’augmenter ce flux par l’ajout de modèles 3D.

Le second produit est le DOLPHYN qui est une console multimédia aquatique. Cela permet de descendre jusqu’à 4m en Piscine ou en Mer et de réaliser différentes activités innovantes (Plongée Virtuelle, Plongée Mixte, Jeu de Réalité Augmentée, Sport “Augmentée”, etc.) . L’ergonomie et la flottabilité ont été étudiées pour permettre une nage facile avec l’appareil.

 

Intéressant tout ca. Dolphyn est l’équivalent de l’AR.Drone pour les milieux aquatiques. Mais si j’ai bien compris le smartphone à la pomme est remplacé par le nageur.

Le produit utilisant le Robot (Plongée virtuelle) est l’équivalent du Drone. Le Dolphyn c’est un dispositif permettant d’embarquer des tablettes et du contenu pour le nageur/plongeur. Un des fonctions du Dolphyn est de pouvoir devenir une télécommande du Robot. De ce faite, le nageur avec le Dolphyn peut télécontroler le robot qui se trouve aux Maldives alors que lui est dans une piscine. On utilise pour cela le WIFI du Dolphyn .

Quels sont les retours des utilisateurs?

Le Dolphyn a un excellent retour de la part des utilisations. Ca forme ergonomique permet une nage facile et l’appareil. La chambre noire est très appréciée car elle permet d’éviter les reflets sur l’écran (ce qui est expliquer sa forme allongée).
L’utilisation de la RA sous l’eau ouvre d’importante possibilités applicatives (sport, relaxation, jeu vidéo, etc.)

Nous aurons l’occasion de reparler de tous cela lors de la conférence “Les loisirs augmentés” qui aura lieu le jeudi 14 Juin 2012 durant le forum Dimension 3.

Pour terminer cette interview, je vous propose de répondre à deux questions sur votre vision de l’avenir de la réalité augmentée. Selon vous, que faut faire pour promouvoir et développer la RA?

Pour développer la RA il est nécessaire :

  • d’avoir les dispositifs d’affichage en vision directe (lunettes par exemple) efficaces et ne perturbant pas la vision de l’homme. Les augmentations visuelles ne doivent pas ralentir les actions mais founir une assistance à l’homme dans son environnement.
  • d’avoir des dispositifs d’affichage en vision indirecte (écran, tablette, projecteur) qui se fondent dans les objets;
  • les algorithmes de localisation et de reconnaissance soient intégrés sur le matériel directement afin que les temps de réponse soient extrêmement bas. Et ainsi éviter hésitations, ou mauvaise compréhension de l’homme.
  • de manière générale il faut que l’informatique devient ubiquitaire et la RA ne sera plus qu’un simple outil

Pour revenir au concept de réalité augmentée, quelle sera sa place à votre avis dans notre monde en 2030 ?

Je pense qu’en 2030, la RA sera un outil comme un autre. Tous les objets seront connectés ensemble et surtout accessible depuis n’importe ou.

Le mot pour la fin…

Merci pour ces questions et l’intérêt sur le projet DigitalOcean! et rendez vous au salon D3.

Merci Christophe pour le temps que vous nous avez accordé et à Jeudi.

Olivier Schimpf (182 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche. Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARusecamp (http://arusecamp.org) et j'interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l'accompagnement. Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil.....rk=tab_pro


1 comment for “Christophe Domingues nous présente la Réalité Augmentée en milieu aquatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *