La réalité augmentée nouveau fléau social ?

Photo credit: Ѕolo / Foter.com / CC BY-NC-SA

Photo credit: Ѕolo / Foter.com / CC BY-NC-SA

La réalité augmentée va-t-elle modifier notre société et nos comportements ? C’est le ton de l’article de Mashable du 8 février dernier par John Havens. Les raisons ? La technologie va nous permettre de filtrer et de contextualiser la masse de données qui nous entoure … et forcement les pires usages sont les plus probables.

Même si je vais m’éloigner un peu des éléments de l’article je vous propose d’explorer les trois raisons de ce questionnement. Evidemment je suis très intéressé par vos commentaires.

 

La masse de donnée en circulation

Je ne vous apprends rien en vous révélant que la quantité d’information disponible explose depuis quelques années. Aujourd’hui, en plus des éditeurs « classiques » produisant les sites web et les blog, les réseaux sociaux sont des torrents d’informations impressionnants. Le fait qu’ils produisent en particulier des éléments à caractère quasi exclusivement personnels est aussi à prendre en compte. Cela ne s’arrête pas là puisque nous entrons maintenant dans l’ère des machines communicantes. Si vous avez joué comme moi avec un Nabaztag il y a quelques années, vous pouvez imaginer assez simplement que ce type de machines va apporter une nouvelle couche d’information ambiante (venant de capteurs et/ou d’interactions). Reste à se retrouver dans cette jungle du « Big Data » !

L’organisation et la recherche

Photo credit: Thomas Hawk / Foter.com / CC BY-NC

Photo credit: Thomas Hawk / Foter.com / CC BY-NC

C’est la seconde étape, pouvoir qualifier l’information, la trier, la valider, la croiser pour en tirer de nouvelles conclusions. Les spécialistes de la veille font cela depuis des années mais le grand public s’y met aussi. Depuis un ou deux ans nous avons des applications très puissances pour travailler cette glaise informationnelle. Vous avez fait des recherches avec Google, vous avez rassemblé des informations avec Scoop.it, etc. Et vous pouvez aussi faire des recoupements parfois surprenant avec des moteurs de recherche de personnes comme ceux de cette liste http://blog.emandarine.net/outils-de-recherche/moteurs-recherche-personnes/.

Certaines applications ont d’ailleurs fait parler d’elles l’année dernière en construisant des recherches autours d’objectifs assez discutables. Je pense en particulier au site « Please rob me« . En résumant à l’extrême ce site permet de savoir quand une personne n’est pas dans son domicile en exploitant exclusivement des données publiques venant de Foursquare, Twitter et d’autres services de géolocalisation. Vous comprenez donc le sens du nom …
Et tout cela va devenir encore plus facile avec le futur moteur de recherche proposé par Facebook qui va utiliser la gigantesque base de données du réseau social, complétée par les utilisateurs eux-mêmes. Jetez donc un oeil sur le site http://actualfacebookgraphsearches.tumblr.com pour comprendre rapidement ce que cela peut donner !

 

Mobilité et portabilité

Le dernier élément de notre triptyque va concerner l’utilisation des données dont nous venons de parler. La mobilité, les applications sur smartphones vont permettre de les contextualiser « en vrai ». Cela me rappelle la notion de « vol d’opportunité » où un délit est commis parce que les circonstances s’y prêtent et vont être cette petite goutte d’eau qui fait tout basculer. Nous voyons déjà apparaître des usages d’opportunités. Par exemple, il est aujourd’hui simple de consulter son téléphone dans la rue pour trouver le restaurant du soir. Maintenant  allez voir le site « Girls around me«  et vous comprendrez qu’il est possible d’aller très loin !

Photo credit: Mr. T in DC / Foter.com / CC BY-ND

Photo credit: Mr. T in DC / Foter.com / CC BY-ND

Évidemment dans ce contexte, la réalité augmentée apporte une encore plus grande possibilité de contextualiser. Vous avez tous regardé le teasing de Google au sujet de ses lunettes. Et encore je nous vous parle pas de l’intégration des machines dans le corps, qui peut conduire au genre de comportement décrit dans SIGHT.

 

Et maintenant ?

Comme dans de nombreuses évolutions numériques, on peut se demander ensemble où tout cela va nous mener. Personnellement j’ai un peu l’impression que l’Internet et ses usages c’est, globalement, le mal en ce moment. Les commentaires, les critiques, les avis sont très souvent concentrés sur l’aspect négatif des choses. Le formidable potentiel portés par ses usages ne fait pas le poids. 

Je reste intimement persuadé que la technologie, même si elle n’est pas neutre, va sur le chemin que NOUS lui donnons. Alors pour vous, quel est ce chemin ? Avez-vous des pistes pour l’avenir ? 

4 comments for “La réalité augmentée nouveau fléau social ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *