Dimension3 – Interview de Stéphane Nicolau Directeur de recherches à l’IRCAD

Dimension3 - Santé DigitalLors de la journée Santé Digital organisé dans le cadre de Dimension3, je vais animer une table ronde sur les usages de la réalité augmentée appliqués à la chirurgie.

C’est avec un grand plaisir que je vous présente Stéphane Nicolau : Directeur de recherches à l’IRCAD

Stéphane Nicolau

Stéphane Nicolau

Stéphane, pouvez vous vous présenter en quelques lignes, et nous décrire votre parcours ?

J’ai tout d’abord obtenu un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg (ENSPS) en 2000. J’ai ensuite poursuivi mes études et effectué un doctorat à l’INRIA Sophia-Antipolis sous la direction de Nicholas Ayache, directeur de l’équipe EPIDAURE. Docteur en 2004, j’ai rejoint l’équipe de Réalité Virtuelle dirigé par le Prof. Soler à l’Institut de Recherche contre les Cancers de l’Appareil Digestif à Strasbourg (IRCAD) en tant que chargé de recherche. Je suis devenu en 2009 le directeur à l’IRCAD Taiwan de la nouvelle équipe de recherche en imagerie médicale. Après 2 années passées à lancer des projets de recherche dans l’institut miroir en Asie, je suis revenu à l’IRCAD Strasbourg en 2011 où je suis actuellement directeur de recherche. Mes principaux domaines d’intérêt sont la réalité augmentée médicale, le traitement d’images médicales, la modélisation 3D des déformations anatomiques, le calibrage de système de vision et la validation des systèmes de guidage médicaux.

Toujours en quelques mots, pouvez vous nous donner votre propre définition de la réalité augmentée?

Pour moi, la réalité augmentée regroupe tous les dispositifs permettant de nous apporter des informations que notre corps ne peut pas percevoir par lui-même à l’aide de ses 5 sens. Les informations en questions peuvent avoir des natures très différentes et nous être fournies par n’importe quel sens. Par exemple, l’information peut être la hauteur des bâtiments d’une ville et nous être donnée à l’aide d’un casque de réalité augmentée directement dans notre champ de vision, au fur et à mesure que nous marchons dans la ville. Un autre exemple classique est la description orale d’œuvres d’art dans un musée, qui nous est diffusée avec un casque audio, au fur et à mesure de notre position dans le musée. Dans le premier cas, il s’agit d’une réalité augmentée visuelle et dans le second cas d’une réalité augmentée auditive.

ICAR réalité augmentée

Source : ICAR

La réalité augmentée est un outil qu’il est naturel d’utiliser dans le cadre de la chirurgie mini-invasive. En effet, le chirurgien se sert alors d’une caméra endoscopique insérée dans le patient pour guider son acte. Il est tout à fait intuitif d’avoir envie de rajouter dans l’image vidéo fournie par l’endoscope des informations pour guider le chirurgien pendant son opération. Ces informations peuvent être par exemple la localisation de vaisseaux ou de tumeurs à l’intérieur d’un organe (typiquement le foie), ce qui est extrêmement important pour réduire les risques opératoires.

De manière générale, la réalité augmentée dans le domaine médical est un outil qui peut réduire des risques et accélérer des processus grâce aux informations rendues disponibles en live. C’est pour cette raison que nous nous y intéressons autant à l’IRCAD.

Selon vous, quelle sera la place de cette technologie dans notre monde en 2030 ?

Je pense que le concept de réalité augmentée est déjà en train de modifier notre quotidien par le biais des smartphones, qui sont devenues des outils que nous avons en permanence sur nous, et qui peuvent déjà mixer une vue du monde réel (par leur caméra) avec des informations virtuelles. D’ici quelques années, chacun aura sa lunette intégrant un miroir semi-transparent pouvant afficher des informations dans notre champ visuel direct.
Il deviendra alors facile de se déplacer en ville grâce à des indications temps réel nous montrant le chemin à prendre, et il sera sûrement tout aussi facile de se déplacer avec aisance dans un bâtiment que l’on ne connaît pas. Si les réseaux sociaux se développent encore plus, on peut très bien imaginer obtenir des informations sur les personnes que nous croisons dans la rue, et connaître par exemple leurs centres d’intérêt, leur métier, leur âge, si tant est que nous soyons tous d’accord pour divulguer ces informations librement. L’avenir nous le dira…

Merci Stéphane pour cette vision de la réalité augmentée et nous nous donnons  rendez vous le vendredi 21 juin à Biocitech

ical Ajouter ce rendez vous à votre calendrier
1 vidéo pour illustrer les propos de Nicolas

Olivier Schimpf (205 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche.

Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARuseCamp (http://ARuseCamp.org) et j’interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l’accompagnement.

Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf

Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil…..rk=tab_pro


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *