ARML 2.0 le futur standard de la réalité augmentée ?

fiche volcan auvergneAujourd’hui au Mobile World Congress de Barcelone, l’ Open Geospatial Consortium (OGC) a présenté une expérience d’interopérabilité entre les navigateurs de Layar, Metaio et Wikitude. Basée sur l’ Augmented Reality Markup Language (ARML) c’est une première qui relance la course aux standards dans le domaine de la réalité augmentée.

La recherche de standards dans le domaine de la réalité augmentée n’est pas une nouveauté, nous en parlons souvent sur ce blog. La nécessité actuelle d’utiliser une application dédiée ou un navigateur spécifique pour une expérience de réalité augmentée est un facteur limitant dans la diffusion des usages. L’histoire de l’ARML est détaillée sur cette page Wikipédia. Pour simplifier, il s’agit de créer un langage qui peut décrire complètement une expérience de réalité augmentée. Il sera possible d’y accéder avec tous les navigateurs qui pourront l’interpréter. C’est, en gros le même principe que les sites web actuels, que vous pouvez ouvrir avec tous les navigateurs grâce à l’utilisation d’un « langage commun ». Je vous propose une description plus complète ci-dessus et je vous invite à consulter le site de l’OGC pour plus de détails.

Cette expérience est un premier pas. En effet, il faut maintenant que les navigateurs des trois acteurs majeurs de cette opération (Layar, Metaio et Wikitude) puissent interpréter nativement l’ARML. Pour cela, il reste à mettre en place un « traducteur » par éditeur. La description précise de l’infrastructure est consultable dans le document « A Proposal for AR Browser Interoperability« , dont est tirée cette illustration.

Proposed AR Browser Interoperability Architecture

Cette initiative va, sans aucun doute, dans le bon sens. Il reste au groupe de l’OGC le soin de convaincre les autres acteurs de la réalité augmentée. En effet, si on peut supposer que les « petits » seront dans l’obligation de s’aligner pour bénéficier d’un large parc d’applications, les autres (Qualcomm, Google, Intel, etc.) peuvent jouer en solo … Et pousser leurs propres standards. D’autres initiatives existent d’ailleurs comme l’ Augmented Reality Application Format de MPEG.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Président à RA'pro | Site Web | Plus de publications

Grégory MAUBON est coordinateur numérique chez HCS Pharma, une startup biotech axée sur la R&D in vitro, spécialisée dans le criblage d’imagerie cellulaire à haut contenu (HCA) et à haut débit (HCS). HCS Pharma commercialise des produits basés sur la technologie BIOMIMESYS® et développe ses propres modèles cellulaires 3D dans sa matrice extracellulaire exclusive BIOMIMESYS®. Il gère les missions informatiques et anime les usages numériques liés aux besoins de l’entreprise. Il travaille sur la gestion des données en tant que CDO (Chief Data Officer) et dirige le programme R&D Intelligence Artificielle de l’entreprise.

Il est également consultant indépendant en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Son expérience du domaine s’est forgée dans l’accompagnement de nombreuses entreprises, de tous les secteurs, sur la mise en place effective de la réalité augmentée ainsi que sur la définition d’objectifs et de critères de succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.