Rencontre avec Alain Dinis de Virtualdive à propos du Dolphyn

C’est avec un très grand plaisir que j’ai rencontré Alain Dinis au cours du dernier Salon de la plongé. Ce fut une occasion de revenir sur le Dolphyn et de connaitre les projets de développement de VirtualDive.

Bonjour Alain, pourrais-tu nous présenter en quelques mots Virtualdive ?

VirtualDive est une entreprise innovante dédiée à la conception et à la réalisation de solutions basées sur les nouvelles technologies appliquées à la découverte des océans.

Vous avez développé un objet unique au monde, la console DOLPHYN® qui permet de s’immerger à la fois dans l’eau et dans des données virtuelles. Quel est l’histoire du DOLPHYN® ? Quelles sont ses fonctions ?

L’idée originelle est née en 1995…

dolphyn

A l’époque je suivais l’un des tout premiers Masters en Multimédia à l’ENSCI (Ecole Nationale de Création Industrielle). La même année, j’avais découvert la plongée sur la Grande Barrière de Corail en Australie. Mon projet d’étude était de développer un simulateur de plongée sous-marine sur CD-Rom.

Quelques années plus tard, j’ai ressorti le projet du tiroir. Le projet avait évolué. L’idée était de passer à une simulation “immersive”, c’est à dire de coupler immersion virtuelle et immersion aquatique en piscine. Le projet Tryton était né. Après avoir gagné un concours de l’innovation touristique (Prix Tourisma 2003 à Cannes), j’ai décidé de me lancer à fond dans la réalisation du projet.

Après avoir créé l’entreprise VirtualDive en 2006 puis avoir fait 6 ans de R&D financée notamment par Oséo, l’Agence Nationale de la Recherche et la Commission Européenne, le projet Tryton a évolué grâce notamment à l’apparition des tablets PC. C’est ainsi qu’est né le Dolphyn.

Cette console intègre un tablet PC, une caméra HD, le GPS, une antenne Wi-Fi, un système de diffusion sonore…

Peux tu nous décrire un ou deux scénarios d’usage de cette console ?

Le Dolphyn permet de faire de l’acquisition de données (photos, vidéos,…) géolocalisées, de visualiser des contenus en RV, RA et de communiquer par internet. Son usage est à la fois pour la piscine (simulation) et pour la mer (prise de médias, visite “augmentée”, communication…

Quelles sont les premières réactions à son utilisation ?

Les réactions sont très positives. Nous avons déjà un premier client, le Parc National de Port-Cros, qui souhaite utiliser la console pour permettre à des enfants et personnes à mobilité réduite de découvrir les fonds marins de la réserve grâce à la simulation immersive, dans l’espace sécurisé des piscines municipales. L’autre usage envisagé est de permettre à des scientifiques en mer, de partager leur plongées avec les internautes en temps réel avec partage d’information en Réalité Augmentée.

Comment envisages-tu l’avenir du DOLPHYN® en particulier et de Virtualdive en général ?

J’espère que le Dolphyn deviendra un appareil de loisirs aquatiques reconnu comme tel et que ces usages puisses intéresser les clubs de plongée, centres aqualudiques, resorts touristiques en zone littorale.

VirtualDive avec ses consoles et ses contenus associés (plateforme internet, jeux d’exploration sous-marine en RV, applications en RA…) aura crée une nouvelle industrie et de nouveaux marchés.

Une dernière question rituelle ici, comment vois tu évoluer la réalité augmentée dans les 10 ans qui viennent ?

Pour ce qui concerne la RA sous-marine, je pense qu’il y a un véritable champ exploratoire. Je dirai même qu’elle prend tout son sens dans cet espace aquatique où elle apporte une véritable valeur ajoutée pour l’exploration et la découverte des océans. Dans cet environnement, le plus méconnu et le riche au monde, il n’y a aucune signalétique, aucune information, aucun guidage. La RA se prête parfaitement pour découvrir ce milieu méconnu. J’imagine que dans 10 ans on ne parlera plus de réalité augmentée mais de réalité mixte, de réalité duale…

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *