[Laval Virtual 2014] Conférence professionnelle de DIGINEXT le 10 avril

C’est au tour de Marie-Julie PECOULT, Ingénieur d’Affaire dans la division Simulation et Réalité Virtuelle de DIGINEXT de nous présenter sa conférence professionnelle du 10 avril qui se déroulera de 12h15 à 13h dans le cadre de la demi journée RA et Industrie de Laval Vitual 2014.

diginext10

Bonjour Marie-Julie et merci de nous consacrer un peu de temps avec ton intervention au cours de Laval Virtual 2014. Avant d’entrer dans le vif du sujet, peux-tu te présenter en quelques mots et nous parler de DIGINEXT ?

diginext2Je travaille dans le domaine de la 3D pour le Customer Service depuis plus d’une dizaine d’années. J’ai commencé mes travaux chez Airbus sur le choix d’un outil simple et efficace destiné à des rédacteurs techniques afin de produire des animations 3D pour le manuel de maintenance A380. Cortona3D a été choisi et depuis je collabore avec eux pour accompagner les industriels français dans la mise en place de solutions 3D industrielles pour la production de la documentation technique.

La Division Simulation et Réalité Virtuelle de DIGINEXT accompagne ses clients depuis plus de 15 ans dans la réalisation de projets innovants pour les départements formation. Une dizaine de personnes réalisent le Virtual Maintenance Trainer d’AIRBUS Training par exemple et ALSTOM POWER nous a fait confiance dans la mise en place de modules de Réalité Virtuelle dans une salle immersive. Depuis quelques années on accompagne les industriels sur les synergies entre la documentation technique et la formation pour la réutilisation optimale des données CAO et pour la production d’applications virtuelles.

Pourquoi proposer un lien entre les solutions de CAO, la conception de documentations techniques et la formation ? Quel est le bénéfice utilisateur ?

diginext3Aujourd’hui tous les industriels ont une maquette numérique et souhaitent optimiser sa réutilisation. Le chemin a été long, mais aujourd’hui nos clients réalisent des benchmarks afin de trouver la meilleure solution pour passer ce cap et innover dans la production de la documentation technique. Ce produit est en visibilité directe du client final et il a besoin d’être repensé pour être utilisé et apprécié à sa juste valeur. La 3D est un très bon moyen d’être productif, en amont dans sa rédaction et en aval dans son utilisation terrain sur des supports mobiles.

AIRBUS a eu de très bons retours des clients sur les animations 3D livrées pour l’A380 : beaucoup d’erreurs sont évitées, moins d’accidents et de casse de matériel, plus d’efficacité. Les producteurs de contenus y gagnent aussi car ils vont plus vite en partant de la 3D, ils font moins d’erreurs et évitent des boucles de validation souvent infinies. On peut citer General Electrics qui utilise pour ses moteurs la solution Cortona3D pour produire son catalogue de pièce tout en 3D, ses procédures de maintenance et sa formation en 3D, et ils sont fiers d’afficher des ROI de 70%.

diginext4

Quel lien fais-tu aujourd’hui avec la Réalité Augmentée? Est-il primordial de rendre les usagers autonomes dans l’introduction de RA de leurs documentations techniques ? 

diginext11Dans la continuité de cette démarche de productivité, nous trouvons intéressant d’accompagner nos clients sur la réutilisation de ces réalisations 3D existantes dans des applications de Réalité Augmentée.
Notre produit Inscape est une solution intuitive permettant à des non développeurs ou spécialistes 3D de créer des applications 3D interactives. Sa déclinaison Réalité Augmentée permet de la même façon de construire de manière graphique des scénarios riches de Réalité Augmentée : localisation d’un équipement, affichage de photo ou vidéo pour de l’inspection, réutilisation des animations Cortona3D pour voir le démontage sur le système réel, etc.

La solution fonctionne tant sur tablette que via des lunettes pour donner à la réalité augmentée toute sa dimension opérationnelle et ainsi avoir les mains libres pour exécuter une tâche.

Ce nouveau mode de présentation de la documentation technique devenant plus riche et plus ludique, c’est un très bon moyen pour pallier au « turn over » du personnel souvent en manque de formation.

Dans ta vision de l’évolution du marché, comment vois-tu l’édition de documentations techniques évoluer avec la Réalité Augmentée dans 10 ans?

La Réalité Augmentée est aujourd’hui très utilisée dans le marketing et seuls des démonstrateurs sont réalisés dans le domaine industriel. Nous souhaitons faire ce chemin avec les clients et leur permettre d’être autonomes pour rendre la Réalité Augmentée accessible, pertinente et opérationnelle. Il reste encore des progrès à faire sur les modules de recalage afin d’avoir des résultats qui fonctionnent dans 100% des cas et avec un minimum de préparation. De plus, nous proposons de combiner des technologies différentes pour fournir des solutions complètes de maintenance : la géo-localisation, la téléassistance, le collaboratif, etc. Le sujet est plus large que la Réalité Augmentée qui n’est en soit qu’un moyen d’afficher de l’information.

Merci Marie-Julie et rendez-vous le 10 avril de 12h15 à 13h à Laval Vitual 2014.

diginext6

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


3 comments for “[Laval Virtual 2014] Conférence professionnelle de DIGINEXT le 10 avril

  1. Amine
    5 avril 2014 at 17 h 28 min

    salut Grégory

    pour la mécanique, c’est déjà plus de 3 ans que Citroen , avec le DS model, par contre l’aéoronotique , c’est en phase de test, ( surtout la NASA ?

  2. 5 avril 2014 at 10 h 30 min

    Bonjour Amine,
    Je ne pense pas que toutes les de mécanique soient augmentée avec des modèles 3D. tu as des exemples ?

  3. Amine
    4 avril 2014 at 23 h 51 min

    Pour le mécanique, c’est déjà dépassé, mais l’aéoronotique , c’est de l’innovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *