Brussel AR ou comment utiliser de la réalité augmentée sur un salon professionnel !

C’est en nous promenant du coté de la Belgique que nous avons rencontré Anthony Beth. Il nous a consacré un peu de temps pour nous parler de sa société AB-Arts et de sa manière d’utiliser la réalité augmentée. Nous avons été particulièrement intéressés par une réalisation pour un salon professionnel.

Bonjour Anthony, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Anthony Beth

Anthony Beth

AB-Arts est un jeune studio de communication spécialisé dans l’animation 3D, le gaming, l’applicatif et la réalité augmentée. Nous adorons toucher un peu à tout et surtout aux nouvelles technologies ! Avec des spécialistes 3D et des développeurs talentueux, la réalité augmentée s’est premièrement intégrée dans l’équipe comme un simple hobby plus qu’autre chose ! Mais nous nous sommes vite rendu compte du potentiel de cette technologie dans le monde d’aujourd’hui. L’émergence des smartphones de qualités a permis sa démocratisation et son intégration dans beaucoup de produits. Nous y consacrons maintenant pas mal de notre temps 🙂

Tu as pas mal de réalisations en RA mais j’aimerai me concentrer sur une en particulier :  Brussel AR. Pourrais-tu nous la présenter ?

Anthony De Brackeleire

Anthony De Brackeleire

La région de Bruxelles Capitale et particulièrement le pôle Communication ont réfléchi avec Dasmuse, société bruxelloise spécialisée dans les projets digitaux, à la réalisation d’un projet de réalité augmentée pour le salon du MIPIM de Cannes (Événement regroupant les présentations des projets immobiliers des plus grandes villes du monde, une sorte de salon pour les investisseurs). Après analyse et réflexion, Dasmuse a demandé l’aide à AB-Arts pour la réalisation du projet. Le design graphique et l’ergonomie ont été réalisés par David Slaager. Une table ronde supportant un marker de 1,7 m de diamètre a également été produite par le menuisier Christophe HALON.

Les utilisateurs pouvaient alors, avec l’aide des Ipad se trouvant en périphérie de la table, filmer le marker et voir ainsi apparaître les projets immobiliers en 3D. La réalité augmentée permettait de tourner autour des modèles en se déplaçant autour de la table. L’application était téléchargeable sur l’applestore. La production 3D a été réalisée par moi-même et le développement de l’application par Anthony De Brackeleire.

Ce projet a bien évidemment fait le Buzz sur le salon! 😀

Pourquoi les commanditaires ont-ils voulu utilisé de la réalité augmentée ? Quel fut le bénéfice attendu ?

Le MIPIM est un évènement ou les villes rivalisent d’inventivité pour faire le buzz. Jusqu’à présent les projets en réalité augmentée étaient peu voir pas présents sur le salon. La région bruxelloise à voulu marquer les esprits en proposant un projet en réalité augmentée ambitieux. Malgré la charge de travail que cela a représenté, les bénéfices sont nombreux comme la possibilité de mettre à jour les plans à la dernière minute et proposer aux visiteurs de télécharger l’application et de revivre l’expérience plus tard chez eux. LOGO-600

Quel a été le retour du public ? As-tu des chiffres pour mesurer l’impact de cette réalisation ?

Les réactions du public ont été plus que positives ! Nous avons eu beaucoup de retour et énormément de visites sur le stand ! Les gens étaient extrêmement intrigués par cette grande table vide sans maquette ! Beaucoup ne comprenaient pas comment une telle technologie était possible. Pas mal de personnes sont venues sur le site via le bouche à oreille dans le salon même. Une chose est sûre, cela n’est pas passé inaperçu ! Les chiffres officiels sur le retour d’investissement de la Région de Bruxelles au MIPIM sont malheureusement confidentiels.

Comment vois-tu la réalité augmentée aujourd’hui ? Est-elle mature ? Peut elle être utilisée dans tous les secteurs ?

La réalité augmentée doit être utilisée, comme son nom l’indique, pour augmenter la réalité ! Elle se superpose donc à un écran diffusant cette ‘réalité’. Il aura fallu attendre des support permettant cette superposition. Ce sont les smartphones et tablettes qui on permis sa démocratisation et son intégration dans la vie de tous les jours. Que ce soit une applications pour essayer des lunettes en direct ou pour obtenir des informations sur les biens immobiliers à vendre ou à louer simplement en filmant une rue, elle est devenue réellement mature et de mieux en mieux utilisée. Beaucoup de client voient encore cette technologie plus comme un gadget technologique et ne sont pas encore très conscient de son utilité. Notre objectif est de leur faire comprendre que derrière ce côté impressionnant et gadget se cache rien de moins qu’une des technologie les plus prometteuse de demain.

Il est évident que la RA prendra totalement son envol avec l’arrivée des “wearable” devices. Lunettes, montres, et autre appareils portable et nomades qui intégrerons les applications de demain. L’information par l’image reste beaucoup plus intuitive que par le texte. Une image vaut mieux que 1000 mots, et c’est là que la réalité augmentée prend toute sa force.

Concernant les périphériques, j’imagine que tu as beaucoup de demande pour utiliser des lunettes. Est ce que tu as déjà testé des solutions?

Nous avons testé les lunettes Occulus Rift. C’est très amusant, mais nous ne sommes pas encore satisfait de la qualité des lunettes. Nous attendons avec impatience les nouvelles versions. Nous avons également effectué ces tests avec Leap Motion pour encore plus d’immersion. Nous n’avons pas encore eu l’occasion de tester les Google glass, mais cette solution pourrait probablement être la plus intéressante actuellement.

Une dernière question : nous sommes en 2030, la réalité augmentée c’est quoi ?

C’est la vie de tous les jours ! Les écrans seront partout, dans la cuisine, dans la voiture, dans les abris de bus, sur nos lunettes, sur nos montres ! Les applications seront de plus en plus diverses et variée mais surtout de plus en plus intuitives ! Des salles de réunions virtuelles, les informations quotidiennes dans la vitre de la voiture, dans les lunettes, sur la baie vitrée de votre salon, la vitre de votre four… De plus les “wearable” devices vont changer la donne, la plupart des informations ne devront plus être cherchée dans son smartphone mais seront simplement diffusées sur des lentilles. Affichée vocalement ou automatiquement en fonction des conditions. La météo, les news, les notifications seront disponible en continu, de façon totalement intégrée avec la vie quotidienne. Et avec beaucoup de simplicité…

Merci Anthony et rendez-vous sur le site dédié aux réalisation en RA de AB-Arts pour en savoir plus !

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


2 comments for “Brussel AR ou comment utiliser de la réalité augmentée sur un salon professionnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *