Le Thermal Touch de Metaio va-t-il être la killer App de la réalité augmentée ?

gal-thermal-touch-004Depuis quelques semaines, Metaio laisse passer des informations sur une technologie permettant de rendre « cliquable » n’importe quelle surface. Avec l’article du 3 juin sur le blog de l’entreprise, on comprends un peu mieux le concept et son usage en lien avec les applications de réalité augmentée.

Comment utilisez-vous les application de réalité augmentée ? Si vous êtes comme la grande majorité des utilisateurs, vous devez passer par une tablette ou un smartphone. Dans ce cas, l’interaction avec le contenu augmenté se déroule de manière tactile grâce à l’écran de votre appareil. Il existe d’autre moyens d’interactions comme le mouvement ou le son mais ils restent aujourd’hui très sous exploités.

gal-thermal-touch-003Si vous avez eu l’occasion de tester des lunettes de type Google Glass, Optinvent, Laster ou Epson Movario, vous vous êtes sans doute rendu compte que l’interaction était bien plus difficile. les interaction sonores sont limitées et peu précises, l’utilisation d’une sorte de touchpad n’est pas naturelle et si vous rajouter une sorte de « télécommande » la paire de lunette perd une grande partie de son intérêt. Plusieurs dispositif sont en cours de réalisation (bague, bracelet, etc.) mais ils ajouterons un objet supplémentaire dans la chaîne. Il reste l’interaction naturelle avec une caméra captant les mouvements des doigts comme dans le projet Six Sens. C’est peut etre la methode la plus prometteuse mais qui prendra encore quelques années pour arriver sur le marché. Or, nous le répétons souvent sur ce blog, une partie importante de l’ « expérience RA » réside dans l’interaction.

Metaio vient donc de proposer une solution pour améliorer les interaction des interfaces de type lunettes. Il s’agit en bref d’utiliser une caméra sensible à la chaleur, c’est à dire détectant les infrarouges, pour suivre nos traces thermiques. Les traces les plus intéressantes étant celles laissées par nos doigts sur toutes les surfaces que nous touchons. Le moteur Metaio utilise alors ces traces comme marqueur « classique ».

« Thermal Touch is a radical new approach to wearable headset graphical user interfaces (GUIs). It utilizes infrared cameras to register and track minute thermal imprints left by the heat signature of a finger. »
augmentedblog.wordpress.com

Ce n’est pas la première fois que l’infrarouge est utilisé dans des projets de réalité augmentée. Tianren Wang avait ainsi proposé en 2008 l’usage de marqueurs infrarouges pour un système de maintenance. Metaio cependant propose une solution plus simple, sans marqueur physique, et potentiellement intégrer à son SDK. Il manque encore la généralisation du capteur infrarouge car, comme c’est visible sur la vidéo, les caméras IR ne sont pas miniaturisée. Cela ne saurait tarder. On se souvient du projet Tango présenté en février par Google et qui contiendra très probablement des capteurs infrarouges.

Comme le précise Metaio, nous sommes encore au début de l’aventure mais elle promet d’être vraiment excitante ! Il est tout à fait possible d’imaginer un usage de cette technologie complètement indépendante des lunettes; Il devient ainsi possible de rendre « tactile » n’importe quelle surface solide !

Grégory Maubon (410 Posts)

Grégory MAUBON est consultant expert en réalité augmentée et usages numériques. Il est à l’origine en 2008 du site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Il propose aujourd’hui des prestations pour aider les entreprises et les institutions à définir avec précision leurs besoins en réalité augmentée et les accompagner dans la mise en place. Grégory MAUBON est également animateur et conférencier.


2 comments for “Le Thermal Touch de Metaio va-t-il être la killer App de la réalité augmentée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *