ARuseCamp Chalon-sur-Saône : Contrôle non destructif et Réalité Augmentée

Au cours de l’ARuseCamp du 12 mars prochain à Chalon-sur-Saône (dans les locaux de Nicéphore Cité) nous aborderons l’utilisation de la réalité augmentée dans le cadre du contrôle non destructif en présentant en particulier le dispositif COMARA (contrôle de soudure par ultra son). Voici un petit avant gout du sujet avec Jean-Bernard Thevenon (AREVA) et Philippe Cottel (INTERCONTROLE).

Le contrôle est un prodécé critique dans les industries. Aujourd’hui la réalité augmentée peut fournir dans ce domaine des solutions facilitant le travail des opérateurs.

Jean-Bernard Thevenon nous présentera les directions explorées au sein du groupe AREVA pour prendre en compte le plus efficacement possible les contraintes pour les interventions en zone contrôlée, grâce à la réalité augmentée :

  • Libérer le plus possible les mains de l’opérateur.
  • Eviter le contact main/tête pour limiter les possibles contaminations
  • Rendre possible l’utilisation d’outil en portant une combinaison de protection intégrale
  • Optimiser les commandes gestuelles ou vocales
  • Réduire au maximum les temps de calibration, à cause des conditions extrêmes
Vision COMARA

Vision COMARA

Nous parlerons également de l’Intérêt pour le vidéo mapping pour le travail collaboratif, des casques de chantier augmentés et de l’utilisation des modèles 3D (quand ils existent et les solutions alternatives quand ils n’existent pas). L’interaction sera évidemment au cœur du sujet, en particulier sémantique de la question/réponse, ainsi que tous les problèmes de connectivité.

Philippe Cottel nous présentera plus en détail le dispositif COMARA (contrôle de soudure par ultra son). Nous lui avons posé deux questions pour en savoir plus.

Démonstrateur du dispositif COMARA

Démonstrateur du dispositif COMARA

Bonjour Phillipe Cottel, sans dévoiler l’ensemble de votre présentation du 12 mars prochain, pouvez-vous nous expliquer les principaux éléments dont vous allez parler ?

Le dispositif COMARA permet d’ajouter l’instrument de mesure dans le champ visuel d’un opérateur qui examine une pièce métallique. Grace à cet équipement il positionne et dimensionne plus facilement les défauts qu’il rencontre et donc ce dispositif améliore la qualité globale du contrôle.

Dans vos usages, les dispositifs de réalité augmentée doivent laisser les mains libres. Les lunettes sont-elles les seuls appareils possibles ? Avez-vous d’autres dispositifs en tête ?

Nous avons une information visuelle et sonore à donner, c’est pour cela que les lunettes semblent le mieux adapté. Le casque audio permet de prévenir l’opérateur mais ne donne pas la valeur mesurée qui est indispensable pour ce contrôle

Rendez-vous donc le 12 mars prochain dans les locaux de Nicéphore Cité au 34, Quai de Saint-Cosme, à Chalon-sur-Saône à partir de 9h pour l’ARuseCamp Chalon-sur-Saône !

 

Grégory Maubon (578 Posts)

Grégory MAUBON est consultant expert en réalité augmentée et usages numériques. Il est à l’origine en 2008 du site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Il propose aujourd’hui des prestations pour aider les entreprises et les institutions à définir avec précision leurs besoins en réalité augmentée et les accompagner dans la mise en place. Grégory MAUBON est également animateur et conférencier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *