Rencontre avec Myoken sur l’usage de la réalité augmentée dans un salon industriel

myoken1Au cours de la dernière édition du CFIA de Rennes, MG-Tech à présenté sur son stand une machine de conditionnement impressionnante. Pour faire tenir le monstre dans un espace de moins de 30m2, l’agence Myoken à utilisé de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. nous sommes allés rencontrer Mickaël Marseul (co-gérant) pour en savoir plus.

Bonjour Mickaël, pourrais-tu nous présenter les compétences de Myoken et ton parcours ?

Myoken est une agence digitale créée en 2006. Nous sommes spécialisés dans la conception d’application en réalité augmentée et réalité virtuelle, nous travaillons aussi bien à la conception d’outils d’aide à la vente (RA essentiellement) qu’à la production d’expérience pour événementiel. Notre équipe se compose d’ingénieurs, d’infographistes 3D, de chef de projet… Toute la matière est donc élaborée en interne. Plus personnellement, je suis diplômé d’histoire contemporaine… pas grand chose à voir au départ ! Mais j’évolue dans les “nouvelles” technologie depuis 2004 et ma première application de réalité augmentée remonte à 2009.

Myoken a présenté une réalisation utilisant à la fois la RA et la RV au cours du dernier salon CFIA de Rennes pour l’industriel MG-Tech. Pourrais-tu nous présenter ce travail et son historique ?

Notre client, MG-Tech, produit des machines de conditionnements très imposantes. L’objectif était de présenter l’une de leur réalisation sur le CFIA, à Rennes. L’emplacement disponible pour promouvoir la machine était de 27m2, laquelle mesure plus de 10m et 2,5m de hauteur. Notre réponse a donc été de proposer un stand de 800m2… en réalité virtuelle.

Nous avons conçu une application de réalité virtuelle sur smartphone plongeant le visiteur dans un atelier avec la machine entièrement animée, à l’échelle 1. Reste que la réalité virtuelle seule n’est qu’une partie de la solution, car elle n’autorise pas naturellement les déplacements physiques (et les manettes de jeux ne sont pas vraiment une solution ergonomique pour le grand public).

Nous avons donc employé notre savoir-faire en matière de réalité augmentée pour produire un système de déplacement permettant aux utilisateurs d’avancer, de reculer, de se baisser…

Nous avons fait évoluer le système depuis puisque nous proposons désormais la possibilité de visualiser les machines en réalité augmentée avec des casques d’immersion virtuelle. Jouer avec la réalité augmentée en ayant un grand champ de vision et les mains dans les poches est une sensation trés appréciable.

Quels ont été les réactions des visiteurs du salon et de MG-Tech “à l’usage” ?

myoken2Très bonnes ! La quasi totalité des clients, prospects ou curieux n’avaient jamais approché ce type de technologie, et ils ont pu le faire avec un produit qui leur parlait, non pas avec le bon vieux rollercoaster ! Cela a permis aussi de faire le buzz avec la presse présente sur le salon et l’effet bouche à oreille s’est vite répandu.

MG-Tech avait en outre mis des cardboard à disposition afin que le public puisse repartir avec l’expérience, ce qui n’a pas manqué de faire son effet.

En restant dans l’industrie, quelles sont les grands types de dossiers où Myoken intervient en utilisant de la RA ?

myoken3Outre la présentation de produits intransportables, nous produisons des configurateurs avancés dont le résultat est la visualisation du projet global en réalité augmentée. Accrédités CIR (Crédit Impôt Recherche), Myoken mène également des projets de R&D déportés où l’objectif est de creuser les opportunités apportées par la multiplication des différents périphériques sur le marché, notamment en les hydridants.

Comment vois-tu l’évolution des demandes d’utilisation de la RA depuis quelques années ?

L’évolution de cette dernière année est assez nette : nous avons désormais plus souvent à faire à des entreprises qui savent ce qu’elles veulent. Les demandes sont plus précises et les cahiers des charges plus clairs. Deux ans auparavant, il fallait clairement “éduquer” les clients avant de parvenir à un projet, ce qui était logique. On sent que le bruit de l’innovation en matière de simulation 3D a passé les portes des services marketing.

Soyons un peu prospectif, le domaine de la RA évolue beaucoup depuis quelques années, comment vois-tu les choses dans 5 ans, dans 15 ans ?

L’aspect le plus facile à anticiper est l’évolution technique : la réalité augmentée ne sera probablement plus consultée par un terminal mobile, mais par des dispositifs portés (casque / lunettes) avec de larges champs de vision. Bien sûr les marqueurs seront oubliés, remplacés par des caméras de profondeurs. Mais toute cela n’est pas vraiment de la prospective puisque les prototypes existent déjà tous… reste à fiabiliser, miniaturiser et à industrialiser.

Reste l’évolution des usages et des produits. Pour les professionnels, les fondamentaux sont déjà présents et ne feront probablement que se confirmer : outils de simulations, présentations produits, configurateurs seront des évidences car on ne pourra plus demander aux clients de se projeter, il faudra les immerger de suite. Je pense que le domaine de la formation, aujourd’hui relativement peut présent sur le marché, va également représenter une ouverture de marché intéressante…

Mais la grande question est de savoir comment le grand public va employer la réalité augmentée dans son quotidien… sur ce point Microsoft a livré une vision intéressante dans sa vidéo de présentation de l’Hololens (tout comme Qualcomm et son expérience Mini). Plus qu’un outil de présentation produit, la réalité augmentée permettra de transformer chaque objet du quotidien, venant finalement changer le rapport aux écrans… C’est vraiment passionnant de penser que nous allons être en mesure de créer de multiples versions de notre réalité, en fonction des contextes. Dès que nous en serons là, il faudra traiter la question de la surabondance d’informations, mais c’est une autre histoire.

Merci Mickaël et rendez-vous sur le site de Myoken pour découvrir les autres réalisations de l’agence.

 

Grégory Maubon (660 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *