Les dernières annonces de PTC sur Vuforia et la réalité augmentée

Nous avons suivi comme vous les annonces de PTC jeudi 28 janvier lors du #thingevent de Boston. Nous étions curieux des évolutions envisagées pour Vuforia et de sa place dans l’ensemble des outils proposés par PTC. Nous n’avons pas été déçus !

De manière générale, ce qui transparaît de l’événement et qui est la baseline de l’action PTC est le « phygital », ou en bon français, le lien omniprésent entre les éléments du monde « réel » et les données numériques. Chaque objet doit avoir un « digital twin » aussi proche de la situation actuelle que possible. Ce lien se fait à travers plusieurs technologies mais les bases seront l’IoT pour la capture de données et la réalité augmentée pour l’interaction naturelle.

Service is the first killer app for the Internet of thinks.

Jim Heppelmann – PTC President & CEO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PTC se place donc comme un offreur de services pour mettre en place, maintenir et utiliser ce lien, à travers en particulier ses nouvelles divisions « Technology Platforms Group » dirigé par Rob Gremley et « Solutions Group ». Avec l’acquisition de Vuforia, PTC complète sa plateforme pour la placer au centre de cette évolution. Commençons donc par lister l’ensemble des annonces sur ce produit :

Today AR’s growth is driving by entreprises usages

Jay Wright – Vuforia General Manager

  • Intégration de Vuforia dans les solutions proposées par PTC. Nous l’avons déjà dit mais cela mérite d’être souligné. De plus une collaboration avec Servicemax (www.servicemax.com) permettra d’intégrer l’ensemble des flux des senseurs et la capacité de les interpréter dans la plateforme, fournissant ainsi de manière plus simple le contenu augmenté.
  • Support de Windows 10 : Une grosse évolution de Vuforia qui devient intégrable dans le monde Windows très présent dans les entreprises. Il sera possible d’utiliser Visual studio pour mettre de la réalité augmentée dans les applications. La solution sera disponible cet été ou un peu plus tôt pour les développeurs inclus dans le « Vuforia Early Access Program ».
  • Présentation de VuMark™ (« a barcode for the AR world ») qui est une sorte de « marqueurs standards » de réalité augmentée. Ils seront construits sur une modèle simple : une image libre au centre, un code qui peut être imaginé comme on veut et contenant des informations, une bordure. En plus de contenir de l’information, ils deviendront un point de repère pour les utilisateurs pour distinguer une expérience de réalité augmentée. Une première utilisation commerciale en partenariat avec LEGO montre l’étendu des possibilités des VuMark™ (LEGO Nexo Knight).
  • PTC-thingevent-9Développement de la solution ThingX qui va permettre de simplifier la production d’expériences de réalité augmentée avec trois composantes liées : ThinkBrowser, ThinkServer et ThinkBuilder. Vous l’aurez compris il s’agit de permettre aux utilisateurs de construire eux-mêmes et sans code les usages de la réalité augmentée. ThinkBrowser sera le navigateur universel capable de charger à la volée des parties de réalité augmentée détectées grâce à un VuMark™. Ces expériences seront contenus et mise à jour à partir de ThinkServer qui sera également capable de récupérer les bonnes données en provenance d’un SI. Quant à ThinkBuilder, il s’agit d’une sorte de Creator ou de CMS, permettant de relier simplement les données numériques aux éléments physique (ou plus exactement à des VuMark™).

Au-delà de ces annonces, on note également une belle mise en avant des produits ODG et en particulier du modèle R7. Cela annonce probablement des partenariats forts dans les mois qui viennent même si PTC veut rester neutre dans le domaine des appareils utilisables.

« In the future, there will be no such thing as a user manual.. »

Jay Wright – Vuforia General Manager

La première cible de PTC est le manuel utilisateur ! Il doit disparaître, cela a été dit et redit. On risque donc de voir fleurir les expériences d’apprentissage sur le terrain grâce à la réalité augmentée.

Quelques perspectives

Sans jouer les devins il est possible de tirer quelques éléments intéressants de toutes ces annonces. La première choses évidente est la volonté de PTC de se positionner comme une solution incontournable de la réalité augmentée dans l’industrie. L’historique de l’entreprise et ses acquisitions récentes sont des avantages immenses dans ce secteur. Le support du monde Windows et l’intégration de la brique RA dans la plateforme « Think » sont deux signaux forts. Comme la plupart des industriels recherchent des solutions pérennes et intégrable pour mettre de la réalité augmentée dans leurs process, on peut parier que la réussite est en bonne voie.

Tarifs-vuforia-janvier2016PTC à insister à plusieurs reprises sur l’importance de la communauté de développeurs autours de Vuforia.Elle compte 200000 développeurs dont 25% sont situés en Europe, 13% aux Etats-Unis et 10% en Chine. On peut supposer que c’est une manière de rassurer et d’indiquer que l’outil aura toujours un développement en propre et que son intégration aux autres outils de l’entreprise ne sera pas « totale ». Les tarifs de Vuforia indiqués sur le site comprennent d’ailleurs toujours une partie gratuite (modèle freemium). Il faut cependant garder en tête que l’outil n’est pas libre et que une des raisons majeures de son succès a longtemps été sa gratuité. Son utilisation reste encore fortement éloignée des besoins industriels et s’appuie sur l’utilisation de Unity, autre outil peu représenté dans l’industrie. On peut y voir un risque un risque d’éclatement à cause de l’hétérogénéité de la communauté, ou bien une belle opportunité pour les spécialistes Vuforia/Unity d’aller démarcher le monde de l’entreprise !

On notera qu’aucune annonce n’a été faite sur la volonté de standardiser Vuforia, ou sur un rapprochement avec les actions de normalisation autours de la réalité augmentée. Ce n’est probablement pas anecdotique. Aujourd’hui dans le monde de l’industrie, le principal reproche fait aux solutions de réalité augmentée et l’absence de standards et la non-pérennité des solutions proposées. PTC, bien implanté dans ce milieu, veut semble-t-il tenter sa chance et s’imposer de fait comme le standard à suivre. De mon point de vue, c’est une tentative qui a des chances de réussite, surtout si la partie usage grand public est encouragée par une modification du modèle de licence. Evidemment cela entraînera probablement une période compliquée pour les tentatives de normalisation (vous vous rappeler Adobe Flash?).

Et vous, vous en pensez quoi ?

PS : Un grand merci aux membres RA’pro qui nous ont partagé leur vision suite au petit déjeuner de Paris le 10 décembre dernier :

  • Guy Ativon, Founder and Chairman d’ Allucyne
  • Valérie Cotereau, PDG d’ Artefacto
  • Fabrice Malingre, Interactive 3D BU Manager de Theoris
Grégory Maubon (628 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *