Un retour sur Laval Virtual 2017 !

Un grand merci à Alexandre Bouchet (Clarte), Julien Noé (Clarte), Olivier Lefevre (Dad), Sandrine Agnelli (RA’pro) pour les éléments qui constituent ce petit compte rendu ! Toutes les photos sont disponibles sur https://goo.gl/photos/XNQ1WrQoEU8baicc9

Laval Virtual 2017 fut un grand cru de l’avis même de tous les participants. Cette 19ème édition a collectionné les recordr comme le nombre d’exposants (240), de participants (plus de 7000 sur les journées professionnelles) ou le nombre de conférences et d’animations ! Avec le concours des membres de RA’pro, nous vous proposons de revenir sur les faits qui nous ont marqués !

Nous n’avons malheureusement pas pu tout voir cette année et il est donc possible que certaines choses n’apparaissent pas dans cet article. N’hésitez pas à ajouter des choses en commentaires ! Nous allons commencer par les présentations qui ont retenues notre attention puis nous conclurons par une vision plus générale du salon.

Les points intéressants sur les présentations

SmartHelmet – DAQRI

Nous avons pu essayer le SmartHelmet de DAQRI, qui semble très intéressant même si les avis des membres RA’pro sont mitigés. Certains ont trouvé le tracking et l’affichage très bons et d’autres un peu légers avec en particulier des latences. Personnellement je trouve le rendu d’une très bonne qualité, quasiment au niveau des Hololens. Il manque juste un peu de contraste dans les images pour que ce soit encore mieux. Le champs de vision reste (trop) faible, mais c’est une constante dans le domaine … Le poids du casque semble par contre problématique, avec en particulier un centre de gravité haut qui ne facilite pas les mouvements. Même avec une fixation sur le mâchoire, je suis assez septique sur le confort pour des périodes longues. Un autre sujet de réflexion vient de l’OS et le SDK de réalité augmentée attaché au SmartHelmet. ARtoolkit n’est pas intégré et il faut donc passer par du software propriétaire. Un choix qui me semble risqué face à Microsoft et PTC …

Vous avez découvert les appareils de Trivisio dans un de nos articles. Laval Virtual nous a permis de les tester et nous avons tous été impressionnés par la qualité de l’image et la possibilité de faire “à façon” ces lunettes à partir de modules proposés par l’entreprise. De l’OS aux capteurs, un grand nombre de choses peuvent être modifiées, ce qui permet d’avoir des appareils au plus proches des contraintes du terrain.

Hololamp

Nous avons pu tester l’appareil de Hololamp et constaté qu’il fonctionne très bien ! Même si on reste dans une projection 2D, l’effet est vraiment intéressant et adapté à un grand nombre de situations. Vous pouvez en savoir plus dans cet article.

L’entreprise Octopus présentait dans la zone startup son produit Holostoria permettant de créer assez facilement des environnements en réalité virtuelle ou en réalité augmentée. Vraiment simple à utiliser en particulier avec Hololens, on construit “réellement” son monde autour de soi ! Nous programmons une interview rapidement pour en savoir plus.

DIOTA avait une forte présence cette année avec, en plus de son stand, une zone de démonstration impressionnante des usages de la réalité augmentée dans l’industrie. Le tracking sur la voiture “de test” était toujours aussi précis même en souffrant pas mal en raison du nombre de personnes en mouvements autour ! A noter également le très beau design du smartprojector DIOTA, complètement intégré et opérationnel pour apporter de la réalité augmentée partout où le besoin se trouve !

Le projet LightAir (Augmented Reality System for Human-Drone Communication) proposait une forme d’interaction intéressante pour contrôler un drone en utilisant de la réalité augmentée projective.

Pilotage de grue virtuelle

Nous avons pu également testé le pilotage d’une grue virtuelle (Holoforge Interactive) en utilisant des Hololens. Un cas très appliqué de formation qui montre tout l’intérêt de la réalité augmentée dans ce domaine.

Nous avons beaucoup apprécié de voir les produits de Hayo sur le salon, juste après leur campagne de financement réussie sur Indiegogo. La simplicité d’utilisation est vraiment au rendez-vous et, si les constructeurs d’équipements jouent le jeu, cette interface deviendra certainement une télécommande extraordinaire de notre lieu de vie ! Bon nous n’avons pas été les seuls à apprécier le produit puisqu’il à gagné un Laval Virtual Award !

Le stand Immersion était impressionnant cette année et très tourné vers les démonstrations d’usages. Même s’il est impossible de les citer toutes, nous avons retenu en particulier l’utilisation de la technologie Ultrahaptics en combinaison avec Hololens pour donner une toute nouvelle dimension à l’immersion, ainsi que l’expérience multi échelle dans l’aménagement urbain avec un Hololens et de la réalité virtuelle.

Toujours sur le côté professionnel, Scalian présentait une version complète de l’Humain Augmentée, bardé de capteurs destinés à faciliter son travail et à assurer sa sécurité. Il est intéressant de noter que, dans ce cas, le concept favorise l’intégration d’outils multiples plutôt que l’utilisation d’un appareil unique regroupant toute les fonctions (comme un casque).

Nous avons également pu tester les solutions de Zumoko, une société serbe spécialisée en réalité augmentée, et spécialisée dans le tracking des volumes 3D.

Sur le stand de l’ Aichi university of Technology nous avons découvert un prototype très réaliste de préparation d’intervention chirurgicale à l’aide d’Hololens. La prise en main reste simple pour un rendu très précis, avec en plus la possibilité d’insérer en direct des instruments chirurgicaux.

Plusieurs stand étaient consacrés au sport comme la T-T-T (table de ping pong interactive) de Thomas Mayer, qui utilise de la réalité augmentée projetée pour faciliter et gérer l’entraînement au tennis de table. Elle peut également scénariser des partie, jusqu’à les transformer en véritable histoire ! Un outil surprenant et très abouti !

Impossible également de rater le stand de la toute nouvelle Superhuman Sport Society, un regroupement de compétences pointues dans une multitude de disciplines, dont la mission est de ré-inventer le sport (et les sports) pour en faire profiter le plus grand nombre dans l’optique des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Plusieurs sports étaient présentés sur le stand, vous pourrez les découvrir sur le site du groupement. J’attire en particulier votre attention sur le HADO, un jeu de combat utilisant de la réalité augmentée en équipe. Particulièrement prenant !

Beaucoup de jeux en réalité virtuelle étaient présents à cette édition et la plupart étaient d’une excellente qualité, avec des scénarios très robustes comme « Lily – Colors of Santa Luz« , l’étonnant « See The Light«  ou le surprenant Time Rescue de Arts et Métiers ParisTech Laval qui mêle intelligemment l’utilisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.

Le sentiment général

Il est toujours un peu compliqué de résumé 3 jours de salon, des dizaines d’interventions et plus de 240 exposants en quelques idées et quelques lignes … Cependant, voici quelques points qui nous semblent marquants :

Les Hololens de Microsoft et le Vive de HTC sont clairement les appareils incontournables de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. Ils sont techniquement en avance sur la concurrence et annoncent en plus des évolutions dans les prochains mois. Même si on a vu d’autres propositions intéressantes sur le salon, on peut parier que le gros du marché est pour ces deux marques. Je suis personnellement assez surpris de ne pas avoir vu plus de Playstation VR sur cette édition de Laval Virtual. Sony a semble-t-il plutôt parié sur d’autres manifestations plus grand public, dommage.

On attend avec impatience la proposition d’ Apple pour bousculer Microsoft dans le domaine de la réalité augmentée. Cela plus d’un an que la rumeur enfle à ce propos … wait and see !

On a vu plusieurs démonstrations intéressantes mixant la réalité virtuelle et la réalité augmentée (chez XXII avec VIVE et Tango ou avec “Time Rescue”  VIVE et Hololens). On peut y voir les prémices d’une réalité véritablement mixte. Attendant l’année prochaine de voir comment l’IoT s’invite dans la boucle 🙂

Peu de propositions par contre pour de la réalité augmentée vraiment collaborative. C’est assez surprenant car les exemples sont de plus en plus nombreux en réalité virtuelle. Comme plusieurs équipes travaillent en ce moment sur ce sujet, nous aurons probablement de belles démonstrations en 2018 !

Revinax

Cependant pour ne pas rester sur une vision pessimiste nous avons noté une vraie prise en main de Hololens, de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle en générale pour la partie formation. La session sur la formation et celle sur l’éducation nous ont donné de nombreux exemples de réussite. Nous avons là de quoi être plus optimiste sur les futures utilisations.

De manière plus général, les différentes keynotes et tables rondes ont été, de mon point de vue, beaucoup plus optimistes que les années passée, en particulier dans le monde professionnel. Même s’il existe des choses à améliorer, tant du point de vue de la facilité d’usages des technologies, que de l’acceptation des entreprises, les choses semblent sur la bonne voie. Les réussites des dernières années, avec des données chiffrées, dans les domaines de la maintenance, de la formation ou du contrôle qualité, semblent avoir ouvert le chemin vers des mise en production plus importantes, en particulier des solutions de réalité augmentée. Du côté de la réalité virtuelle, c’est la facilité de conception et d’utilisation qui a été mise en avant. Elles permettent en particulier de rendre la technologie utile et rentable pour des entreprises beaucoup plus petites d’auparavant. Je note aussi que les utilisateurs sont aujourd’hui plus simples à convaincre pour venir parler de leur usages … c’est un signe !

Et vous, vous avez découvert quelles merveilles sur Laval Virtual 2017 ?

Grégory Maubon (586 Posts)

Grégory MAUBON est consultant expert en réalité augmentée et usages numériques. Il est à l’origine en 2008 du site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Il propose aujourd’hui des prestations pour aider les entreprises et les institutions à définir avec précision leurs besoins en réalité augmentée et les accompagner dans la mise en place. Grégory MAUBON est également animateur et conférencier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *