Lifeprint : l’utilisateur final en premier !

Lifeprint est un projet qui a vu le jour sur Kickstarter en novembre 2015 backé par 1080 contributeurs pour un montant total de $210 000. Depuis, l’entreprise à levé $300 000 en mai 2016 et $1,65M en septembre 2016 (Convertible notes Crunchbase )

Depuis, cette entreprise Californienne de 10 personnes commercialise son imprimante et le papier associé sur Amazon et dans les Apple store.

J’ai demandé à Robert Macauley, CEO de Lifeprint, de nous en dire un peu plus.

Lifeprint est une imprimante photo et vidéo. Via une application, vous sélectionnez la « frame » d’une vidéo et vous l’imprimez. Regardez la photo à travers votre smartphone et vous voyez la photo prendre vie. 

Selon Robert, la photographie papier est un moyen très efficace d’être activement nostalgique. Vous sortez votre album photos, vous vous asseyez dans votre canapé, piochez une photo qui vous rappelle un souvenir, tenez ce moment unique dans votre main et ne vous concentrez plus que sur lui afin de faire resurgir le film dans votre tête !

Cependant, cette expérience présente l’inconvénient d’être limité par votre capacité à stocker des photos et par le coté immobile des photos. Ces dernières représentent un simple instantané d’une expérience et non l’expérience au complet.

C’est pour cette raison que Lifeprint a décidé de prendre le meilleur de chaque technologie le touché du papier photo, le coté dynamique de la vidéo tout en y ajoutant un ingrédient secret : un réseau social.

💡💡 Et c’est là que ça devient intéressant ! 💡💡

L’innovation dans l’impression photo personnelle :

L’imprimante photo personnelle est disponible au particulier, à un prix abordable depuis quelques années déjà. Les prix varient en fonction de la taille de l’imprimante, de la qualité et de la rapidité d’impression. Pour Lifeprint, l’innovation n’est pas dans le hardware mais bien dans l’ajout de nouvelles fonctionnalités tech. Cette dernière est livré automatiquement avec une app qui permet de vivre de nouvelles experiences augmentées et sociales avec des proches, éloignés physiquement ou non. De plus n’importe lequel de vos amis disposant de l’application peut imprimer sur une imprimante à distance (avec votre accord bien sur). Il y a 50% à 60% d’utilisateurs en plus que de possesseurs d’imprimantes.

L’innovation dans la réalité augmentée :

L’innovation n’est pas dans la technologie. La superposition de vidéo sur un support papier physique n’est pas nouveau. On fait même de la réalité augmentée markerless depuis 2005. Ce qui est innovant c’est l’utilisation de vidéos personnelles sur vos propres photos. Et c’est cette petite différence qui à un impact dans le monde de la réalité augmentée. Vous êtes le créateur de cette expérience augmentée très personnalisée. Personne ne vous demande de pointer votre téléphone en direction d’un packaging ou d’une affiche de cinéma pour vivre une expérience dont vous vous foutez royalement.

OK, mais le réseau social, à quoi sert-il ?

Le réseau social permet de suivre des amis / influenceurs au même titre que vous pouvez être suivi. Vous pouvez donc imprimer des photos de personnes que vous suivez et découvrir ce qui se cachent derrière leurs photos, comme un cadeau instantané. Vous pouvez recevoir des notifications d’amis qui ont postés des hyperphotos (photos augmentées) et donc suivre leur vie. Imaginez un instant que des stars se mettent sur ce réseau social et qu’elles décident de pousser l’impression d’une seule photo sur des centaines de millier d’imprimantes pour l’annonce d’un nouveau concert ou d’un nouveau film.

Cet aspect social permet de répondre à deux KPIs surveillés dans le domaine des apps : Combien de temps l’utilisateur reste t-il sur l’app et combien de fois par jour retourne t-il dessus?

Ces ingrédients magiques permettront sans doute à Lifeprint de se constituer une grosse base d’utilisateurs. Selon Robert, elle double tous les 4 à 6 mois. Cette base d’utilisateurs est la clef pour s’imposer comme application de référence et diffuser du contenu monétisable. Là où la majorité des acteurs ont décidé d’attaquer le marché par le B2B, Lifeprint préfère s’imposer sur le terrain du B2C, dans un premier temps… D’ailleurs, Lifeprint a récemment signé de nouveaux partenariats avec des entreprises telles que Disney ou encore the Milk Board of America.

Et vous, qu’en pensez-vous?

N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Quelques liens :

 

Jean-Francois Kitchiguine (9 Posts)

Et si on parlait de réalité augmentée et de business ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *