Vivatechnology 2018 : Une part de lion pour l’immersion !

C’est avec un grand plaisir que nous étions sur la troisième édition de Vivatechnology pour rencontrer dans la myriade de startups et de projets les acteurs présents (et peut-etre futur) de la réalité augmentée. Nous n’avons pas été déçu !

Attention, je vous présente ici une vision personnelle et partielle de Vivatechnology ! Avec plus de 1600 startups (et malgré 9h de marche et 16km parcouru) je ne peux pas avoir tout vu ! Mais les quelques élements en lien avec la réalité augmentée me semblent plutot prometteur, à vous de juger 🙂

Un sentiment général

Cette année, les technologies immersives et en particulier la réalité virtuelle étaient présent sur un nombre impressionnant de stands. Dans la foulée, la réalité augmentée a été également mise en valeur à travers des usages concrets que je vais détailler dans la suite. C’est rassurant car, après une première édition prometteuse en 2016, celle de 2017 m’avez plutôt déçus sur les présentation de RA. Il est vrai que l’année dernière a été une phase de consolidation des acteurs où les nouveautés ne furent pas nombreuses … jusqu’à l’arrivée de ARCore et de ARkit 🙂 Bref, 2018 est l’année du retour de la RA avec des usages beaucoup plus matures et des équipements qui commencent à satisfaire les besoins des professionnels et des particuliers.

La réalité augmentée

La part de la réalité augmentée était cette année non négligeable, même si certaines choses m’ont probablement échappées. Plusieurs acteurs comme DIOTA et Reviatech sont venus présenter leurs solutions sur le stand Thales, qui proposait d’ailleurs lui-même des exemples d’usages de la RA.

Sur le stand Engie également, j’ai pu revoir Urbik qui montrait les dernières évolutions de son mobilier urbain intelligent et Daqri avec la dernière mise à jour de ses Smart Glasses et de son environnement de travail DAQRI Worksense. Déjà à Laval Virtual j’avais pu apprécier la stabilité des lunettes mais là, j’ai été encore bluffé par la robustesse du tracking sur l’environnement. Il reste à élargir un peu le champ de vision pour que ce soit parfait, mais avec un « form factor » qui se rapproche fortement de lunettes de sécurité, ce sont des candidates sérieuses au titre de meilleures lunettes de RA du marché ! L’environnement DAQRI Worksense.évolue aussi rapidement vers une solution de briques logiciels dans laquelle on peut piocher pour avoir une application adaptée à ses besoins.

En restant sur l’industrie, les américains de Realwear étaient présents sur le stand de Cisco pour illustrer l’utilisation de leur lunette en combinaison avec les outils de webconférence. Cela m’a donné l’occasion de tester le hmt-1 qui a été remarqué par de nombreuses personnes sur le dernier CES. Le modèle est très simple a porter et l’écran est particulièrement lumineux. La lecture est agréable et la commande vocale fonctionne très bien, même en environnement bruyant comme sur ce salon.  Par contre, je n’ai pas noté de point de différentiation révolutionnaire par rapport aux autres modèles utilisant des petits écrans déporté comme celles de Vuzix.

Sur le stand TF1 plusieurs choses étaient à noter. L’équipe de Skyboy présentait ses dernières réalisations en réalité superposée, et plusieurs installations utilisant de l’AR de immersive.io étaient en démonstration.  L’idée est, dans ce cas, d’apporter de l’information supplémentaire, comme des statistiques, aux spectateurs à travers des Hololens. Rien de révolutionnaire puisque les amateurs de sport utilisent déjà leur smartphone ou leur tablette pour récolter ce type de données. Avec ce dispositif, on vise à simplifier le processus et à faciliter l’immersion de l’utilisateur. Pour le moment, les démonstrations incluent la découverte avec Ushuaia TV et le sport avec la formule et (mondial oblige) le football. Je trouve personnellement les démonstrations très réussies, même s’il va falloir concevoir une installation plus simple pour la mettre chez tous les particuliers !

Plusieurs autres démonstrations étaient liées au commerce comme le miroir d’essayage de Sweetfit sur le stand Klepierre La technologie est très intéressante mais, à mon avis, peu mise en valeur dans sa dimension d’outil de vente en magasin. La scénarisation était beaucoup plus convaincante sur le stand L’Oréal où la nouvelle version des miroirs de ModiFace était présentée en condition de vente. L’intérêt pour le retail y est alors bien plus évident, ce qui n’est pas étonnant quand on connait la volonté d’innovation concrète de l’entreprise. L’Oréal est vraiment une pièce majeure de la Beauty Tech au niveau mondial.

J’ai été également très heureux de renconter les personnes de 62 Ruby Street qui sont en train de développer une application d’animation commerciale ludique utilisant de la réalité augmentée. Le principe est connu mais, comme souvent, c’est la manière de le mettre en pratique qui va faire la différence. Ici, la notion de gamification, combinée avec une monnaie virtuelle et des bonus chez les commerçants est très convaincante. La version béta est déjà en place en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et rencontre un vrai succès. Je vous proposerai bientôt une interview de l’entreprise !

Sur le stand de Lenovo, a coté de la présentation du casque de réalité virtuel (le Lenovo Solo) un modèle destiné à accueillir un smartphone pour jouer à Jedi Challenge était présent. Bon, impossible de le toucher … C’était juste un bout de plastique de démonstration ! Mais je suis curieux de tester ce futur « Lenovo Mirage AR headset » pour voir ce qu’il vaut !

Autre petite curiosité, la présence de la notion de réalité augmentée avancée sur le panneau de présentation de la société suédoise ideahunt.io … Comme il n’y avait personne sur le stand, j’ai posé la question directement à l’équipe et, en effet, il est possible d’utiliser un modèle 3D en RA dans la plateforme. Je ne connais pas le taux d’usage de cette fonctionnalité mais j’imagine que pour avoir un outil avec une « augmented reality interface » il doit être élevé ! Pour information, l’ « AR washing » n’existe pas encore … 🙂

Dans les choses plus connexes j’ai noté plusieurs propositions d’interfaces haptiques avec les contenus immersifs, c’est pour moi une chose assez nouvelle sur ce salon. On notera par exemple les mains et les gants d’ inmoov.fr qui peuvent capter les mouvements et donc devenir des interfaces très intéressantes. On a pu voir également plusieurs entreprises proposant des systèmes de visualisation « holographiques » comme Orbis Holographics ou Holusion. Ces dispositifs deviennent de plus en plus naturels pour le grand public et permettent de simplifier le passage à la réalité augmentée projetée ou sur lunettes.

Voilà donc un petit tour de la réalité augmentée sur Vivatechnology 2018. Si vous avez vu d’autres choses, n’hésitez pas à compléter !

PS : Toutes les photos sont disponibles sur https://photos.app.goo.gl/mCr4XGpdy3IkmNXV2

Grégory Maubon (650 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *