Vidinoti vous plonge dans l’histoire de la première guerre mondiale aux Invalides

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir une entreprise membre de RA’pro, Vidinoti, à l’origine de l’installation IMMERSION 14-18 que vous pouvez découvrir aux Invalides à Paris. Philippe Jeanrenaud, son CEO, nous parle de l’entreprise et de cette réalisation.

Bonjour Philippe, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et sur Vidinoti en quelques mots ?

Je travaille depuis plus de 25 ans dans les nouvelles technologies. J’ai commencé ma carrière professionnelle aux Etats-Unis où je me suis spécialisé dans le déploiement de solutions mobiles intégrant la reconnaissance vocale. La technologie de reconnaissance de la parole a d’ailleurs plusieurs points communs avec la réalité augmentée.

En 2013, j’ai rejoint Vidinoti alors que la société, fondée en 2010, voulait intensifier son développement commercial. Depuis le début, Vidinoti mise sur une utilisation de la RA à partir de terminaux mobiles et met l’accent sur une plateforme ergonomique permettant à tout-un-chacun de créer ainsi que de déployer facilement des contenus en RA. Vidinoti fonctionne en marque blanche et sa technologie de réalité augmentée peut être ajoutée à toute application existante.

Vidinoti est à l’origine de la carte géante qui est au coeur de l’exposition IMMERSION 14-18 présentée en ce moment au Musée de l’Armée à Paris. Pourrais-tu nous présenter cette “carte augmentée”

L’idée est extrêmement simple. Le visiteur se promène sur une carte géante de 10m sur 20, en pointant son smartphone vers le sol et au gré de sa promenade, différentes interactions sont proposées. Ces interactions peuvent tout simplement être des points d’accès à de l’information, comme un panorama 360°, une vidéo ou un objet virtuel en 3D. Dans le cas d’IMMERSION 14-18, rien n’indique la présence de contenu et c’est au visiteur de découvrir par lui-même le contenu enrichi.

Ce n’est pas le premier projet de carte augmentée que vous menez. Pourrais-tu nous expliquer ce qui fait le succès de cette combinaison carte + réalité augmentée ?

Oui, en effet, ce concept de carte immersive a aussi été utilisé pour une installation à la maison de l’environnement de l’Aéroport de Paris, Orly. Les cartes ont toujours été un objet de fascination et c’est notre partenaire Intuit’Art qui a proposé cette idée d’en faire un support pour de la RA. En créant une version à grande échelle, ce qui est relativement facile aujourd’hui avec les nouvelles techniques d’impression, on crée une expérience immersive qui combine un aspect physique (le déplacement sur la carte) et un aspect pédagogique avec des contenus qui sont proposés de manière pertinente.

Comment réagissent les utilisateurs ? Ont-ils l’impression de jouer, d’apprendre ou bien de vivre une expérience “autre” ?

Il n’y a pas encore de retour quantitatif mais les commentaires recueillis sont très positifs. C’est une expérience qui est à la fois ludique et pédagogique, à tester en famille. Le dispositif est très simple à utiliser et il y a un côté chasse aux oeufs que les enfants apprécient tout particulièrement. Nous n’avons volontairement pas donné d’indications précises de visite. Ce qui semble être fortement apprécié, c’est cette incitation à accéder à la connaissance par le rapport physique au dispositif. Et un des résultats notables est qu’à travers cette interactivité, les visiteurs sont plus enclins à lire les légendes. Un autre impact est l’augmentation significative de la durée de visite qui est multipliée par 3, voire 4.

De ton point de vue, y a-t-il des avancées technologiques qui pourraient encore faciliter l’immersion ? Quels sont les limites actuelles qui te pose le plus de problèmes ?

Les tablettes ou les smartphones ouvrent la voie à l’immersion, mais sont dans le même temps limitantes. Une expérience avec des lunettes serait préférable. Pour le moment,  les contraintes de déploiement sont telles que cela n’est pas encore envisageable.

Cela dit, je pense que la réalité augmentée a beaucoup mûri ces dernières années, bien qu’il reste encore des progrès à faire en termes d’ergonomie. On peut, en effet, encore bien améliorer les modes d’interactions avec du contenu augmenté. Pour l’heure, nous en sommes qu’au début et ce sont des projets, tels qu’IMMERSION 14-18 qui nous permettent d’avancer.

De manière plus générale, comment vois-tu les usages de la réalité augmentée dans 5 ou 10 ans ? Va-t-on vivre une révolution dans les usages ?

Je pense que la RA va complètement changer nos modes de consommation de l’information un peu comme Internet l’a fait. En gros, j’imagine tout à fait qu’on accèdera à l’information à travers le monde physique autour de nous.

On se demandera comment on avait pu vivre avant sans ce genre de technologie. Mais cela se fera graduellement, avec des nouveaux cas d’usages qui vont émerger et changer graduellement nos comportements.

Pour terminer, pourrais-tu nous parler du futur proche de Vidinoti ? Sans trahir de secrets, quels sont vos projets en cours ?

Le futur proche de Vidinoti est assez simple : continuer à améliorer notre plateforme de création et de déploiement de contenus de RA en capitalisant sur nos 8 ans d’expérience. Nous concentrons nos efforts sur l’amélioration de la composante 3D qui devient de plus en plus importante aujourd’hui pour nos clients.

Merci Philippe pour le temps que tu nous as accordé. Vous pouvez tester vous même IMMERSION 14-18 aux Invalides jusqu’au 6 décembre prochain.

Grégory Maubon (662 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *