Retour sur l’AWE Munich, Edition 2019!

La semaine dernière, j’étais à Munich pour la 4eme édition de l’AWE à Munich. Quoi de neuf sur cette nouvelle édition 2019 ? Tout d’abord quelques chiffres. Il y a eu sur cette édition 120 speakers, 100 exposants, spécialistes de l’AR, de la VR et de l’industrie automobile et aéronautique.

Concernant les conférences, elles avaient lieu dans 5 salles différentes et étaient réparties sur 3 thématiques

  • Enterprise : Principalement des annonces commerciales d’acteurs du marché + des présentations générales liées à L’AR et la VR
  • Developer track : Très intéressant pour présenter les nouveautés produits aux développeurs et permettre la prise en main d’outils de créations de contenu tel que Lumin SDK…
  • Creator Track : Plutot orienté Marketing et création de contenu

Je vous propose un condensé de ce que j’ai pu voir sur les stands et entendre lors des conférences.

2019, l’arrivée des solutions de déploiement à l’échelle d’experiences AR et VR, devices et techno agnostique!

Typiquement, ce sont des solutions, à destination des services IT et des développeurs qui permettent d’améliorer le déploiement d’expériences AR et VR sur tout type de device dans l’entreprise. Pour les entreprises de grande taille, cet outil est très intéressant car celui-ci faciliterai grandement le déploiement d’experiences AR et VR sur un parc hétérogène. Lenovo mise fort la dessus et Re’flekt travaille aussi sur le sujet. Voir les tweets de Francisco Almeida ici et ici pour plus de détails

En plus des démonstrations de son tout nouveau casque A6, Lenovo à annoncé la construction d’un écosystème de partenaires et de développeurs proposant ainsi aux entreprises de pouvoir déployer de l’AR et de la VR sans se soucier de leur parc informatique.

Le Geo Mapping et les outils de créations de Point clouds à l’honneur cette année

Du coté software, on pouvait retrouver  sur le salon quelques entreprises proposant des solutions de Geo Mapping ainsi que de géolocalisation indoor. Par exemple Visualix propose un SDK qui permet a des développeurs d’embarquer via une app mobile une « lentille de scanning » afin créer un jumeau numérique exploitable. De son coté, Cologne Intelligence se pose en tant qu’intégrateur de solution Geo-mapping  indoor. L’objectif de ces solutions est de permettre la création d’app intégrant des éléments augmentés (indication de picking en AR dans un entrepôt, informations de sécurité de l’entrepôt en AR pour limiter les risques d’accident..)

Scape.io était aussi présent sur le salon avec une solution orientée B2C. Leur créneau : scanner des villes entières afin de constituer des cartes 3D utilisables comme terrains de jeux virtuels et multi-joueurs permettant de placer des éléments persistants. Je vous laisse visiter leur page pour comprendre un peu plus la technologie : https://scape.io/technology/. Pour le moment, le SDK est gratuit, le temps de clarifier le business modèle.

L’avatar 3D était aussi mis en avant cette année notamment à travers la présence sur le salon de Wolf3D. On a aussi vu des cas d’usages potentiels de ces avatars, orienté B2C, via la startup ARCall par exemple ou encore utilisable dans ces solutions de travail collaboratif en VR de type Glue
J’ai aussi pu rencontrer doubleme.me, une solution d’holoportation permettant ainsi d’avoir des réunions holographiques. La solution de doubleme.me, Holoportal, intègre des capteurs de profondeurs et fourni à ses clients des prestations de configuration clef en main. Mimesys, récemment rachetée par Magic Leap, proposait cette solution couplée avec des fonctions de collaboration entre personne à distance.

Quelles nouveautés hardware ?

Du coté Hardware, on a pu mettre la main sur le casque Hololens 2, la bague Litho permettant de contrôler des éléments virtuels, le gant de Manus VR et le casque miniature de VR de Vality

Retour rapide sur le casque Hololens 2

C’était pour ma part la premiere fois que je testais le casque de Microsoft. Après s’être enregistré sur le stand de Bosch, on pouvait assister à une démonstration de type « guide pas à pas » sur une pièce mécanique. En quelques mots, la qualité du casque est très impressionnante, les couleurs des hologrammes sont plus riches et le champs de vision (Field of view) a vraiment été amélioré. J’avais vraiment l’impression d’avoir une visibilité continue sur les éléments virtuels. Cependant, l’élément le plus impressionnant reste la re-design des « gestures ». L’interaction avec les hologrammes est très naturelle, on peut saisir facilement un objet virtuel, l’agrandir et le rétrécir aisément sans altérer l’ancrage de l’hologramme. Le casque est très agréable à porter, le poids est bien réparti, il s’enlève et se porte facilement. Deux points à améliorer selon moi : La gestion du tracking (moins précise que sur une tablette mobile) et la gestion de la batterie.

Toujours du coté hardware, Vality, la startup allemande, présentait son casque miniature de réalité virtuelle. Vous trouverez les specs sur leur site internet. Je n’ai pas eu la possibilité de le tester mais les retours sur internet ont l’air favorable. À vous de me dire si vous l’avez testé.

Même chose pour la bague Litho qui dépasse le gadget et présente des avantages considérables, toujours selon ces tweets. 

My 2 cents sur le sujet : Je pence que ces accessoires décolleront en terme de vente lorsqu’il y aura des partenariats avec des joaillier – bijoutiers ou des rachats par ces mêmes maisons. L’objet est utile mais doit pouvoir être porté au quotidien sans que ce soit perçu comme un gadget. Afin d’anticiper la percée de ces objets, il faudra être attentifs a ces rachats / partenariats / mouvements d’experts en joaillerie vers des boites technos.

https://twitter.com/aaronjoensuu/status/1185178013048152064

One more thing!

Et elles se passent du coté VR. J’ai eu un coup de coeur pour l’entreprise Apelab.io qui propose un outil de création d’expérience de VR, très intuitif, à destination des adolescents. Cet outil peut être utilisé pour faire des démonstrations ludiques, en classe ou à la maison, avec une supervision possible des parents. Je vous laisse découvrir leur projet ZOE en détail

En conclusion

En B2B, et particulièrement dans l’industrie Automobile et Aéronautique, les cas d’usages des technologies immersives sont connus depuis quelques années. La réalité augmentée est très utilisée dans des cas de maintenance, des cas de formation ou encore des cas de guidage pas à pas. Le ROI n’est plus à prouver et toute l’industrie le confirme. La réalité virtuelle est très utilisée dans des cas de travail à distance collaboratif et des cas de formation.  Mais il faut maintenant dépasser le stade du POC et j’ai l’impression que l’ensemble de l’industrie avance dans cette direction. Avec des solutions de déploiement à destination des DSI, on voit se dessiner la prochaine étape. Suivons de prêt Lenovo, Reflek’t et leurs concurrents. 
Il y a aussi une maturité du coté du hardware . Nous trouvons en 2020 des casques de meilleures qualités (Optique / FOV / Ergonomie) et beaucoup plus abordables (facilitations de paiements / baisse des prix..). Il reste cependant des efforts à faire sur les points suivants :

  • Miniaturisation des composants
  • Augmentation du FOV et de la qualité de l’optique
  • Augmentation de la capacité des batteries
  • Outil de facilitation à la création de contenu
  • Outil de facilitation au déploiement du contenu à grande échelle. 

Arrêtons nous quelques minutes sur le B2C. Facebook, Instagram et Snapchat sont les applications mobiles les plus utilisées par le grand public en 2019. Afin de garder l’attention des utilisateurs sur leurs plateformes, ces entreprises ont introduit les filtres de réalité augmentée. En fournissant Spark AR Studio et Lens Studio, Facebook et Snapchat ont permis un déversement de nouveaux filtres quotidiens sur leurs plateformes.

L’influenceur Tom Emrich https://www.instagram.com/tomemrich/

Les annonceurs, voyant que ces filtres devenaient populaires surtout auprès des 15-34 ans, se sont massivement tournés vers leurs agences digitales afin de créer des campagnes AR. La facilité de création de ces filtres + la demande croissante à fait baisser les prix de ventes de ces prestations. Selon Poplar, le prix de d’entrée d’une prestation AR de type filtre se situe entre 3k et 5k, tout inclus.

Je vous retrouve prochainement pour un deuxième article au cours duquel je couvrirai l’aspect AR Cloud, notamment avec ma participation au 2nd symposium de l’Open AR Cloud association.

Jean-Francois Kitchiguine (28 Posts)

Jean-Francois Kitchiguine is a spatial computing consultant and speaker since 2010. He builds tailor made conferences and helps clients to understand the challenges of spatial computing linked to their industry. Thanks to his dual IT and Business skills, he leads spatial computing projects, from the POC to the industrialization phase. Jean-Francois Kitchiguine sits on the board of RA Pro and is a founding member of the Open AR Cloud Association.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *