Le consortium UMI3D | Décryptage

La réalité augmentée et virtuelle sont deux technologies de plus en plus présente en entreprise. Elles permettent de mieux se former, plus rapidement, ou encore d’accélérer la création de prototypes, et ce en réduisant les coûts.

Même si les coûts de création d’expériences AR/VR ont bien diminué au cours des dernières années, le portage vers les différents devices (Magic Leap / Hololens / Smartphone…) et types de devices (Casque AR / Masque VR..) reste encore problématique. C’est dans ce contexte que nait UMI3D!

Qu’est ce qu’UMI3D ?

UMI3D est un protocole Web permettant la création et modification collaborative de medias 3D et ce depuis tout type de device AR/VR. Le media 3D est créé une seule et unique fois et est hébergé sur un serveur ou en local sur un ordinateur. Il est possible d’interagir (lire / modifier / supprimer) avec ce média 3D depuis un navigateur UMI3D disponible sur tout type de device AR/VR (Oculus / Smartphone / Ordinateur / Hololens..)

Le protocole d’échange UMI3D permet de créer des expériences collaboratives en RV, RA ou RM indépendamment des devices des utilisateurs finaux.

Quels sont les bénéfices qu’apportent UMI3D ?

UMI3D répond à deux problématiques majeures pour les utilisateurs des technologies immersives :

  1. La première concerne l’évolution ultra rapide du matériel, qui pousse les industriels, et également les universitaires, à reprendre et re-développer continuellement les mêmes cas d’usages.
  2. La deuxième problématique réside dans l’exploitation des complémentarités des différents device pour la collaboration. En effet, les situations de travail collaboratif impliquent des utilisateurs aux rôles différents.

Ils ont donc des besoins différents en termes de visualisation et d’interaction avec la donnée. Malheureusement, le développement d’expériences multi-support en RA et RV répondant à ces besoins reste trop long et coûteux, les standards existants tels que WebVR étant plutôt dédiés au grand public qu’au travail collaboratif.

Pour ce faire le media 3D devient un serveur avec lequel peuvent dialoguer plusieurs utilisateurs indépendamment de leur device. Par ailleurs, la manière dont UMI3D rend possible l’interaction avec le media permet, au contraire des approches existantes, d’exploiter tous les avantages des devices utilisés. On peut donc, sans avoir à penser aux devices utilisés, concevoir simplement une expérience AR/VR/MR, y connecter de nouveaux devices à posteriori tout en profitant de leurs nouvelles fonctionnalités, le tout en collaboratif et sans déploiement sur les devices grâce au web.

Quel est le but du consortium UMI3D ?

Afin qu’UMI3D devienne un standard, il est important d’y adosser une organisation comprenant l’ensemble des acteurs de l’AR / VR / MR. Grâce au consortium, les membres pourrons affiner leurs besoins, proposer un plus large éventail de solutions qui feront qu’UMI3D deviendra le protocole d’échange standard.

Qui peut rejoindre le consortium UMI3D ?

Pour permettre à chacun de s’impliquer à sa manière dans le projet, trois niveaux d’implications sont proposés dans le Consortium UMI3D :

  1. Premièrement, les utilisateurs d’UMI3D, qui souhaitent développer des applications propriétaires ou industrielles d’UMI3D. Si toute organisation pourra utiliser UMI3D pour ses projets personnels, il est possible de le faire dans le cadre du consortium pour partager un retour d’expérience et aider ainsi à évaluer et améliorer UMI3D.
  2. Deuxièmement, des groupes de travail dédiés à des problématiques scientifiques précises permettent de participer activement aux spécifications du standard, à ses implémentations Open source, ou encore à son évaluation.
  3. Enfin tout membre des groupes de travail à la possibilité d’être représenté au comité de pilotage du Consortium UMI3D, et ainsi de s’impliquer dans la définition de la roadmap ou encore le choix des communications communes.

Pourquoi rejoindre le consortium ?

En rejoignant le Consortium UMI3D, vous ferez partie d’une communauté qui définie un standard ouvert, à fort impact international, dédié à la collaboration en RV, RA et RM. Au-delà de l’expérience incroyable que représente la participation à un projet Open source Français, il est important d’y participer quel que soit votre organisation :

  • Pour garantir que le protocole UMI3D réponde à vos besoin industriels,
  • Pour partager et renforcer votre expertise des technologies immersives et créer de nouveaux produits ou services basés sur UMI3D,
  • Pour explorer les nouveaux champs de recherche offerts par UMI3D,
  • Pour profiter de l’écosystème varié du Consortium afin de créer des partenariats entre membres.

Pour rejoindre le Consortium UMI3D, c’est par ici

Quel sera l’agenda post 1er Juillet ?

L’équipe coordinatrice souhaite se laisser l’été afin de planifier le tout premier comité de pilotage regroupant tous les membres du consortium. L’objectif de ce comité de pilotage sera de laisser les participants échanger librement sur leurs attentes, et découvrir les premiers démonstrateurs d’UMI3D. Il s’agira plus concrètement de :

  • Définir de premiers livrables comme un état de l’art du projet
  • Valider et initier la formation des différents groupes de travail
  • Discuter de premiers cas d’étude concrets pour UMI3D
  • Fixer un premier évènement (salon ou conférence) pour promouvoir ensemble le consortium.

Dans le même temps, les équipes de Gfi travaillent à une version alpha des spécifications d’UMI3D et de son implémentation Open source sur Unity. Cette première version devrait être disponible librement, probablement sur GitHub courant Juillet, et permettre à tous de commencer à expérimenter UMI3D.

Quelles sont les personnes à l’origine d’UMI3D ?

Jean-François Gaudy| Executive VP, Chief Innovation & Digital Officer, Gfi
Jean-François a rejoint Gfi en 2010 où il a d’abord occupé les fonctions de Directeur des practices Microsoft, de la mobilité puis de l’Innovation. De formation universitaire en informatique, il a auparavant dirigé sa propre entreprise de service et d’édition de logiciels, puis occupé plusieurs responsabilités chez Unilog/Logica pendant 5 ans. Jean-François est membre du Comité Exécutif du groupe Gfi. Il en pilote aujourd’hui la stratégie Digital et Innovation.

Dominique Bechmann |Professeure en informatique à l’Université de Strasbourg | Directrice du GdR IG-RV, CNRS | Directrice de l’équipe IGG, laboratoire ICube
Après un cursus universitaire en informatique à l’Université de Strasbourg, Dominique Bechmann a effectué sa thèse au Centre Scientifique d’IBM France sur la modélisation géométrique d’organes anatomiques. En 1990, elle a fait un post-doc au « T.J. Watson research centre » à Yorktown Heigths (New York, USA) sur les déformations de forme libre. Elle est ensuite devenue Maître de Conférence en informatique à l’Université de Strasbourg. Elle est actuellement professeure d’informatique à l’Université de Strasbourg et responsable de l’équipe Informatique Géométrique et Graphique du laboratoire ICube depuis 1997. Elle est personnellement impliquée dans les activités de recherche en modélisation géométrique et c’est elle qui a lancé l’activité de recherche en réalité virtuelle. Depuis Janvier 2014, Dominique Bechmann est Directrice du GDR IG-RV Informatique Géométrique et Graphique, Réalité Virtuelle et Visualisation rattaché à l’INS2i du CNRS.  Etant membre du conseil d’administration de l’AFIG et de l’AFRV depuis de nombreuses années, Dominique Bechmann a œuvré au rapprochement de l’ensemble des communautés dans le projet du GDR IG-RV. Dominique Bechmann a également été membre de la Commission Nationale de Universités en Informatique (CNUen 27ème section) de 2007 à 2011 et membre de l’instance nationale d’évaluation des candidatures à la PES en 2013.

Julien Casarin | Coordinateur du Consortium UMI3D | Responsable du domaine eXtended Reality, Gfi Innovation | Doctorant à l’Université de Strasbourg
Julien à rejoint Gfi et l’Université de Strasbourg en 2015 pour y commencer sa thèse de doctorat portant sur la conception d’applications collaboratives en Réalité Virtuelle et Augmentée. Ses travaux de thèse sont à l’origine du protocole UMI3D dont l’acronyme correspond au titre de sa première publication. Il est actuellement responsable des travaux de recherche et développement dans le domaine de la Réalité Virtuelle et Augmentée au sein de la direction Innovation de Gfi. Passionné par la Réalité Virtuelle et Augmentée, Julien est également depuis Octobre 2018 l’un des membres fondateurs de Open AR Cloud.

Liste des documents :

Jean-Francois Kitchiguine (22 Posts)

#AR #VR #MR evangelist since 2010 | Ex AR Merchlar biz dev | I write about AR on http://augmented-reality.fr & host an AR podcast https://apple.co/2NbDu7S


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *