[Event] WebAR Geospatial Hackathon – 16/17 Novembre

Cet article est disponible en Français et en Anglais. Pour l’accès au contenu Anglais, merci de faire défiler la page.

This article is available in French and in English. Please scroll down in order to get access to the English content.

Le 16 et 17 novembre prochain aura lieu à Toulouse le webAR Geospatial Hackathon. Cet événement, organisé en partenariat avec l’OGC (Open Geospatial Consortium), offre 3 propositions de challenges sur ces 2 jours.

  • Location-based Data sets
    • Mettre en scène un jeu de données fournies par l’équipe organisatrice lors du Hackathon
    • Venir avec votre propre Location-Based Data set
  • Multi-Sources experiences
    • Croiser des jeux de données contenant des informations de géolocalisation
    • Mettre en scène ces croisements de données géo-localisées
  • Sharing/stringing together experiences into a narrative (story)
    • Ajouter un aspect social dans les expériences AR précédemment conçues.

Les challenges ci dessus ne sont pas limitatifs et l’équipe organisatrice vous invite à proposer vos propres challenges. Il faut simplement que les expériences respectent les principes standards du WebXr.

N’Hésitez pas à vous inscrire ici : https://www.hack-webar.net/Main/Registration

Quelques mots sur le WebAR

Le WebAR fait référence à Web Augmented Reality. Les expériences de réalité augmentée sont donc visualisables à travers un navigateur web (Smartphone ou ordinateur) évitant ainsi de passer par une application mobile.

L’utilisateur accède à l’experience AR via une URL + un accès à la caméra et/ou au micro de son appareil. D’après Google, 75% des terminaux actifs peuvent executer du WebAR et ce chiffre monte à 94% chez iOS.

Concevoir des expériences de réalité augmentée en WebAR permet donc d’avoir accès à une plus grande base d’utilisateurs. Cependant, le WebAR présente quelques limitations, notamment sur un accès moins précis aux capteurs des téléphones (caméra / Gyroscope / Accéléromètre…). La force des SDK propriétaires (type ARCore et ARKit) reste la possibilité d’exploiter avec finesse l’ensemble des capacités du téléphone. Sur les dernières années, le WebAR était plus utilisé lors de phases de prototypage, même si on observe une tendance à considérer le WebXR comme une excellente alternative de production (voir le cas Shopify)

C’est dans ce cadre que nous avons eu l’opportunité de discuter avec Fabien Benetou, co-organisateur de l’évènement. Vous trouverez ci dessous une partie de nos échanges 😉

Pourrais tu rapidement te présenter ?

Je suis prototypeur en réalité virtuelle et réalité augmentée sur le web (ou WebXR) pour le service innovation du Parlement Européen, consultant en WebXR et entrepreunariat pour le fond d’innovation a UNICEF et contributeur Mozilla. J’ai commencé à travailler en réalité virtuelle (RV) il y a quelques années suite a un projet personnel toujours en cours : gérer mes idées de façon naturelle dans un espace infini. Ceci m’a petit a petit amène a découvrir un sujet fascinant et une technologie prête a être utilisée dans beaucoup de domaine. La réalité augmentée s’est ajoutée du au potentiel mais surtout a la proximité technologique avec la RV.

Tu participes à l’organisation du WebAR GeoSpatial Hackathon qui se tiendra les 16 et 17 novembre prochain à Toulouse. Peux-tu nous préciser les objectifs de ce Hackathon ?

L’object est simple : apprendre en s’amusant. Le sujet est technique et difficile dans le sens ou l’utilisation et les outils nécessaires sont nouveaux. Il y a donc assez peut de documentation existante, pas de cours en ligne, etc. En revanche en assemblant des profiles complémentaires dans un meme lieu au meme moment l’échange se fait beaucoup plus efficacement. Idéalement a la fin du weekend chacun repartira ayant découvert plus que ce qu’il ou elle pensait possible. Ce qui sera en soit produit, niveau code ou prototype reste secondaire.

Quels types de profils peuvent participer au hackathon ?

Tout le monde peut participer a la seule et unique condition de vouloir créer quelque chose. Le hackathon a la difference d’un cours ou meme d’un atelier est un environnement dédié entièrement a l’exploration par la production d’un objet, par example un programme informatique, nouveau. Pour cela il est donc nécessaire d’avoir le plus de profiles nécessaires durant un tel projet a savoir développeur, designeur, porteur de projet, artiste 3D, testeur, expert en données géospatiales, etc. En pratique plus les profils sont différents plus le résultat est intéressant.

Pourquoi avoir axé le Hackathon sur le WebAR ? Est-ce que selon toi, le passage par le web sera une étape obligatoire du développement de l’usage de la réalité augmentée ?

Le hackathon s’axe sur WebAR car comme la technologie mature mais surtout comme le public s’habitue à la réalité augmentée (RA), les attentes augmentent aussi. Evidement tout le monde s’attend à des modèles 3D plus beaux, un positionnement dans l’espace plus précis, etc. Mais plus les utilisateurs installent des applications de RA plus la fatigue s’installe. La toute premiere fois l’excitation domine mais tout doucement le fait de devoir installer une app diminue la valeur totale de l’experience. Le web en revanche permet une utilisation immédiate grace à une distribution sans application qui en pratique n’est réaliste que pour des acteurs comme Google ou Facebook. De plus le web est un moyen d’apprentissage incomparable ! En effet le code est visionnable et partageable instantanément, les outils aussi. WebAR est donc une solution extrêmement adaptée a l’exploration.

Que vous soyez développeur, UX/UI designer, business developer ou simplement intéressé par la réalité augmentée, n’hésitez pas à vous inscrire à cet évènement et à nous faire part de vos impressions.

English

The first edition of the webAR Geospatial Hackathon will take place in Toulouse, next November 16th & 17th. During this event, organized in partnership with the Open Geospatial Consortium (OGC), participants will be able to participate to 3 challenges.

  • Location-based Data sets
  • Multi-Sources experiences
  • Sharing/stringing together experiences into a narrative (story)

The challenges above are not limiting and the organizing team invites you to propose your own challenges. The only requirement is to create AR experiences that respect the standard principles of WebXr.

Feel free to register here: https://www.hack-webar.net/Main/Registration

Few words about WebAR

WebAR refers to Web Augmented Reality. The augmented reality experiences are viewable through a web browser (smartphone or computer) thus avoiding to go through a mobile application. The user accesses the AR experience via a URL + access to the camera and / or microphone of his device. According to Google, 75% of active devices can run the WebAR and this figure rises to 94% at iOS.

Designing augmented reality experiences in WebAR allows access to a larger user base. However, the WebAR has some limitations, including less accurate access to smartphone sensors (camera / Compass / Accelerometer …). The strength of proprietary SDKs (ARCore and ARKit type) remains in the ability to finely exploit all the capabilities of the phone. Over the last few years, WebAR was more used during prototyping phases, although there is a tendency to consider WebXR as an excellent production alternative (see the Shopify case).

Could you please introduce yourself?

I’m a prototypist in virtual reality and augmented reality on the web (WebXR for short) for the innovation service of the European Parliament, WebXR and entrepreneurship consultant for UNICEF Innovation Fund and finally Mozilla contributor. I started to work on virtual reality (VR) few years ago due to a personal project still on-going : naturally manage my thoughts in an infinite space. This gradually made me discover a fascinating topic but also a technology mature enough to be used across domains. Augmented reality came later thanks to its high potential but simply due to the technological similarities with VR.

Could you please tell us more about the objectives of the WebAR GeoSpatial Hackathon that will take place in Toulouse on Nov 16th and 17th?

The goal is simple : learn while having fun. The topic is technical and difficult because usages and tools are new. Consequently there is little documentation available, no online classes, etc. By gathering different profiles with expertise that can compliment each other in the same space at the same time we can share so much more efficiently. At the end of the weekend we hope everybody to leave having discovered a lot more than they expected. What will in the end be built, as code or prototype remains secondary.

Who can be part of this Hackathon?

Anybody can come as long as they have the desire to build something. A hackathon, as opposed to a class or a workshop is an environment dedicated to exploration by creating something new, for example a software experience. In order to do that the usual team required for a software project helps e.g. developer, designer, project manager, 3D artist, tester, geospatial expert, etc. The more diverse the team, the more interesting the results.

Why are you focusing the hackathon on WebXR? According to you, will it be necessary to go through an « AR web phase » in order to popularize Augmented Reality? 

The hackathon focuses on WebAR because the technologie is mature but also because the expectations of users gets tougher. Of course everybody expects better 3D model, accurate positioning, and more. What is less obvious is that the more user install AR apps the more app fatigue sets in. The very first time excitment is palpable but gradually havng to install yet another app bring the overall value down. The web on the other hand offers instantaenous usage thanks to distribution without app. This is also the most practical and realistic way since only players like Google and Facebook manage to dominate app stores. In additiona to this the web is an amazing platform to learn ! Code is visible and can be shared in seconds, tools too. This makes WebAR ideal for exploration.

Either you’re a developer, a UX/UI designer, a business developer or simply interested by the WebXR, feel free to register to the event and provide us some feedbacks. We’d love to hear back from you!

Jean-Francois Kitchiguine (28 Posts)

Jean-Francois Kitchiguine is a spatial computing consultant and speaker since 2010. He builds tailor made conferences and helps clients to understand the challenges of spatial computing linked to their industry. Thanks to his dual IT and Business skills, he leads spatial computing projects, from the POC to the industrialization phase. Jean-Francois Kitchiguine sits on the board of RA Pro and is a founding member of the Open AR Cloud Association.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *