Que retenir du Mobile World Congress 2016 ?

Le Mobile World Congress de Barcelone vient de se terminer et il est temps d’en synthétiser les quelques annonces portant sur la réalité augmentée, même si elles ont été peu nombreuses, du fait de la proximité du CES.

epson-moverio1-1200-80Du coté matériel, l’annonce d’Epson sur son nouveau modèle de Moverio, les BT-300, nous semble la plus intéressante. Après la déferlante de modèle du CES et la grande attente en matière de lunettes, la robustesse des produits de l’entreprise japonaise nous permet d’imaginer des utilisation « dans la vraie vie ». La nouvelle BT-300 est donc un évolution de la BT-200 avec en particulier un écran plus performant en résolution et en luminosité. Le processeur est évidement plus puissant et le poids total est réduit de 30% sans perte d’autonomie. La forme globale des lunettes reste mais l’ensemble parait nettement moins massif. Un petite déception personnelle, le champs de vision reste à 23° ce qui est vraiment faible, en particulier pour des usages entre 0 et 1,5 m.

Fujitsu également a mis à l’honneur la réalité augmentée avec en particulier une démonstration grandeur nature d’un casque équipé d’une paire de lunettes de réalité augmentée, en lien avec le projet Amplify.

Evidemment la nouveauté est toute relative puisque le casque était déjà sur le stand l’année dernière dans sa première version. Cependant, cela confirme l’intérêt de la firme pour cette technologie.

On notera la démonstration faite par Accenture pour le groupe Fiat Chrysler et qui permet de configurer sa voiture à l’échelle 1. La démonstration est fait avec la technologie Tango qui montre encore une fois sa robustesse ou, par contraste, le peu d’autres solutions de calage disponibles aujourd’hui à l’exception du bon vieux marqueur !

A propos de Tango, Lenovo a confirmé sa volonté de mettre sur le marché un appareil utilisant Tango. A priori, ce serait une smartphone et non une tablette comme on avait pu le penser au CES.

Nous avons également apprécié le musée invisible de Qualcomm transporté sur le MWC, et montrant des espaces « blancs » relevés par de la réalité augmentée.

Bien que techniquement il n’y ait rien de nouveau, c’est une belle utilisation d’un espace neutre qui peut préfigurer les futurs espaces de demain ?

Coté logiciel, nous avons noté l’annonce de Wakingapp sur le lancement de la ENTiTi qui devrait permettre de produire des contenus de réalité virtuelle et de réalité augmentée sans connaissances techniques.C’est donc une technologie à tester.

Plusieurs autres entreprise étaient présentes sur le MWC 2016 avec des produits et des logiciels en lien avec la réalité augmentée (Atheer, Intel, Vuzix, PTC, Recon, Carl Zeiss) mais nous n’avons pas noté d’annonces majeures.

Président à RA'pro | Site Web | Plus de publications

Grégory MAUBON est coordinateur numérique chez HCS Pharma, une startup biotech axée sur la R&D in vitro, spécialisée dans le criblage d’imagerie cellulaire à haut contenu (HCA) et à haut débit (HCS). HCS Pharma commercialise des produits basés sur la technologie BIOMIMESYS® et développe ses propres modèles cellulaires 3D dans sa matrice extracellulaire exclusive BIOMIMESYS®. Il gère les missions informatiques et anime les usages numériques liés aux besoins de l’entreprise. Il travaille sur la gestion des données en tant que CDO (Chief Data Officer) et dirige le programme R&D Intelligence Artificielle de l’entreprise.

Il est également consultant indépendant en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Son expérience du domaine s’est forgée dans l’accompagnement de nombreuses entreprises, de tous les secteurs, sur la mise en place effective de la réalité augmentée ainsi que sur la définition d’objectifs et de critères de succès.

1 comment for “Que retenir du Mobile World Congress 2016 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.