La réalité augmentée au CES2021

On repart en 2021 avec le rendez-vous habituel du CES et ses tendances qui nous permettent d’imaginer le développement de la réalité augmentée sur l’année qui vient. Évidemment cette édition n’est pas comparable aux autres et les beaucoup des grandes entreprises qui comptent dans les technologies immersives du numériques y sont absentes. Mais bon, le CES est une rencontre focalisée sur les technologies à destination du grand public, et comme pour les autres éditions, l’objectif est plutôt de conforter des axes de marché.

Nous ne reviendrons pas sur les conditions de cette édition 100% en ligne ni sur les choix technologiques et ergonomiques. Si vous voulez des avis éclairés et une vue plus générale du salon, je vous invite à consulter les excellentes synthèses suivantes :

Pour aller un peu plus précisément dans les technologies immersives, vous pouvez également consulter les résumés de Tom Emrich et de Antony Vitillo.

Passons donc maintenant à la réalité augmentée !

Les entreprises présentes

Comme l’année dernière les technologies immersives sont regroupées avec le gaming dans une catégorie “immersive entertainment ». Sans être vraiment révolutionnaire, cette dénomination est intéressante car elle semble acter l’intérêt de l’immersion dans les loisirs. Nous verrons par la suite que les domaines d’utilisation sont bien plus nombreux et que, finalement, les loisirs ne sont pas si représentés.

Avec le faible nombre de tweets et la description plus oui moins complète des entreprises trouvée sur leur page de profil, il est un peu compliqué de dénicher toutes celles qui présentent des produits ou des services de réalité augmentée. En fouillant nous en avons extrait 33 que vous pouvez trouver dans la liste ci-dessous avec leur pays d’origine et leur proposition : logiciel, matériel ou les deux.

EntrepriseOrigineProposition
AK(Augmented Knowledge)South Koreasoft
AR MarketItalysoft
Case Western Reserve UniversityUSAboth
CREALSwitzerlandhard
Digital Technologies srlItalysoft
DiliumItalysoft
Dynabook Americas, Inc.USAhard
ExpiviNetherlandssoft
fuse.arUSAsoft
HealiumUSAsoft
IL3XItalysoft
Insolmnt inc.South Koreasoft
iStagingTaiwansoft
Ivy GroupSouth Koreaboth
KEYVEOFrancesoft
LetseeSouth Koreasoft
Lux LinguaFrancesoft
LynxFrancehard
Metamaterial Inc.Canadahard
mirrorroid koreaSouth Koreaboth
MorphotonicsNetherlandshard
PetaRayTaiwanhard
SenseGloveNetherlandshard
TechNovus LtdUKsoft
Virtual Album TechnologiesUSAsoft
Vuzix CorporationUSAhard
WayRay, IncUSAhard
Xenia Progetti SrlItalysoft
Mind & Idea Fly Co., Ltd.Taiwansoft
Inwith CorporationUSAhard
PanasonicUSAhard
LenovoChinahard
Mindesk SrlUSAsoft

Par rapport aux années précédentes, le nombre d’entreprise semble constant même s’il est compliqué de comparer à 2020 et 2019 du fait de la situation sanitaire et de la difficulté de savoir si les produits concernent véritablement la réalité augmentée. 

Comme vous pouvez le constater ci-dessus, les présences sont équilibrées entre l’Asie, l’Europe et les Amériques même si, dans ce dernier cas, on parle plutôt des USA (une seule entreprise était canadienne).

En Asie, la grande absente cette année est, sans grande surprise, la Chine qui, ces dernières années, a présenté beaucoup de produits et de services dans le domaine de la réalité augmentée. Si cette région du monde est si bien représentée en 2021 c’est notamment grâce l’action de la Corée du Sud et de Taiwan. Preuve, s’il en faut, que l’Asie est très engagée dans les technologies immersives. A ce rythme, en 2022, les 3/4 des innovations seront asiatiques.

Côté européen, c’est l’Italie qui est très représentée. Avec des solutions qui sont exclusivement logiciels, l’écosystème italien est en pleine phase de renforcement.

Un petit mot de la France qui, avec ses 3 entreprises, reste dans une présence constante depuis quelques années.

Coté matériel et logiciel, nous aurions pu nous attendre à une prédominance de ce dernier due à la fois à la situation peu propice à l’industrialisation de nouveaux outils et à une plus grande facilité de nos jours à proposer des applications de réalité augmentée. Il n’en est rien, les propositions de matériel sont toujours nombreuses et, nous le verrons par la suite, les lunettes sont toujours au rendez-vous !

Quels types de matériels ? Ben … des lunettes !

Ce n’est plus une nouveauté puisque depuis 2018 de nombreux fabricants ont proposé leur modèle de lunettes de réalité augmentée. L’édition 2021 apporte son lot d’annonces mais notez tout de même qu’elles proviennent des valeurs sûres du secteur comme Lenovo, Vuzix ou Rokid.

Lenovo a présenté son modèle ThinkReality A3 qui se décline en plusieurs éditions. Si techniquement ce modèle est très bien équipé et paraît prés pour faire de la réalité augmentée de bon niveau, les exemples proposés sont plutôt pauvres. On peut le brancher sur un ordinateur pour avoir des fenêtres virtuelles et la version “pro” est utilisable avec un smartphone pour de la téléassistance. Bref, un bon vieux HUD (Head Up Display) qui semble assez loin d’une utilisation autonome pour mettre des éléments numériques dans le contexte de votre environnement. Cela évidemment n’empêche pas des usages intéressant liés par exemple à la confidentialité des données.

Vuzix est venu avec son modèle NGSG (pour “Next-Generation Smart Glasses”) qui se rapproche de plus en plus d’une paire de lunettes “normale”. Un peu comme le modèle de Lenovo, les caractéristiques semblent intéressantes mais les usages présentés par Vuzix laissent dubitatifs. Les NGSG seront connectées au smartphone et, si nous avons bien compris, elles vont jouer le rôle d’un écran déporté. Encore une fois, les usages potentiels sont nombreux, mais 4 ans après la sortie d’Hololens, nous nous attendions à des fonctionnalités plus orientées vers de la réalité augmentée.

La société Rokid n’était pas officiellement présente au CES2021 mais a profité de l’événement pour dévoiler la version 2 de son modèle Vision. Le design est toujours aussi réussi et les composants sont améliorés par rapport à la version précédente mais le modèle reste toujours asservi à une unité de calcul comme un smartphone ou un PC.

Un peu plus innovante, la société suisse CREAL est revenue montrer l’évolution de son modèle utilisant la technologie “Light field”, présenté comme prototype en 2020. La récente levée de fond de l’entreprise a permis de miniaturiser les composants et d’aller vers un facteur de forme plus compatible avec des lunettes.

Il reste beaucoup de travail mais les caractéristiques publiées pour le premier produit qui devrait être disponible en 2022 sont encourageantes. En particulier le champ de 60° capable d’adapter le focus est impressionnant.

Vous noterez également qu’une autre entreprise installée dans la Taiwan Tech Area présentait un projet de lunettes utilisant également la technologie “Light field”. PetaRay développe un module optique appelé “LiFiD” conçu pour projeter directement sur la rétine. Aucune date de commercialisation n’est pour le moment prévue.

Le stand virtuel de Petaray est toujours disponible : https://livetour.istaging.com/84cd7be5-7764-422b-bd6a-eb49fab9a3ee

Beaucoup d’observateurs nous avons noté la présentation du nouveau produit de Senseglove, le “Nova”. Même ce type de gant est d’abords destiné à la réalité virtuelle, en particulier dans le domaine de la formation, on peut tout à fait imaginer l’apport du retour de force dans la réalité augmentée. Annoncé vers 5000$, le produit est déjà disponible sur le site de Senseglove.

La petite surprise de ce CES est venue de InWith qui a annoncé le développement de lentilles de contact « intelligentes » qui pourraient être également des dispositifs de réalité augmentée. Il est difficile de bien comprendre dans l’annonce ce que propose exactement l’entreprise et comment (et quand) elle compte montrer des prototypes. InWith insiste plutôt sur ses compétences et ses brevets. Avec Mojo Vision, c’est la seconde entreprise à avancer dans ce domaine. Espérons qu’elles aboutiront toutes les deux.

Nous n’allons pas nous étendre ici sur les annonces de l’industrie automobile en général et de Panasonic en particulier concernant les fameux pare-brises intégrant de la réalité augmentée, annoncés chaque année depuis 5 ans … et qu’on découvre ensuite comme simple système HUD. Celui de Panasonic Automotive est annoncé pour 2024 au mieux. D’ici à ce qu’on le voit en vrai, nous aurons des lunettes de RA sur le nez 🙂

Pour être aussi complet que possible nous avons vu également une présentation d’une expérience de réalité augmentée chez Jeep utilisant le Cloud de Google. Pour faire court, il s’agit de scanner un QRcode pour voir apparaître une modèle très réaliste en RA. Une partie du calcul de rendu est effectué dans le Cloud de Google pour éviter de faire fondre les smartphones. Evidemment, un réseau 5G est un plus pour bénéficier de l’expérience. Le rendu est vraiment très réussi et, en ces temps de ventes à distance, on imagine sans peine l’utilisation potentiel en concession automobile. Si vous voulez tester l’expérience, vous pouvez utiliser le QRcode ci-contre.

Et du côté des logiciels ?

Nous ne vous l’apprendrons pas, montrer une expérience de réalité augmentée dans un événement en ligne n’est pas simple. Vous ne pouvez en particulier pas attraper les gens au passage, les faire essayer, les encourager à publier sur Twitter leur expériences pour que des médias comme le nôtre tombent dessus 🙂 Bref, pour se faire connaître, le plus simple était de bien utiliser la “press room” du CES. Et pour être franc, peu semblent l’avoir fait. Nous avons donc trouvé quelques applications intéressantes.

Les français de Lux Lingua sont venus présenter la solution Xemplar, une plateforme de création d’expériences de réalité augmentée à destination des maisons de vins et de potentiellement toutes les professions de la bouteille (vous nous excuser du raccourci!). En voici une explication plus complète en attendant un interview de l’équipe 

L’entreprise américaine fuse.ar a présenté une API intéressante permettant d’extraire facilement des éléments d’une vidéo pour en faire de la réalité augmentée (ou au moins de l’incrustation …). Si vous voulez simplifier votre processus de fabrication d’applications, cela peut vous intéresser.

Vection Technologies a également présenté les évolutions de sa solution, après l’acquisition de Mindesk. Si vous êtes intéressés par la CAO industrielle et la manière de lier simplement les maquettes 3D à une visualisation AR/VR en temps réel, cette nouvelle version va vous parler. L’ensemble des capacités de la solution est présentée dans cette discussion.

Pour les autres annonces, Letsee est venue présenter son SDK de webAR et MAKAR sa solution « no code » de création.

Un tour sur les keynotes …

J’ai laissé ce sujet pour la fin car j’avoue ne pas avoir trouvé grand chose dans les différentes keynotes présentées à ce CES. 

Verizon a parlé de la RA dans sa présentation en particulier pour en exploiter le débit et la faible latence pour mettre en place un véritable AR cloud avec calcul en temps réel déporté. Nous restons un peu dubitatif sur les exemples donnés, comme l’utilisation dans les musées. En effet, il est déjà possible de faire pas mal de choses avec le réseau actuel et, pour une pleine utilisation de la 5G, il faudrait à la fois déployer le réseau et changer le parc de smartphone.

Si vous avez vu d’autres utilisations de la réalité augmentée, n’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaire.

Une conclusion ?

Comme toutes les éditions du CES, nous ne pouvons pas dire que des annonces surprenantes aient été lancées, sauf peut être les lentilles de contact de InWith qui ont laissé plus d’un spécialistes dans l’expectative.

Imaginez ces lunettes de Panasonic en vidéo see-through !

Coté matériel, force est de constater que les annonces sur les nouveaux modèles de lunettes sont assez décevantes, certains diront réalistes 🙂 Rien de semble encore pouvoir se comparer aux Hololens V2 et le manque d’ambition sur l’autonomie et l’affichage (en RA et non en HUD) est flagrant. Peut être que le naufrage de Magic Leap a rendu les constructeurs plus prudents. Peut-être que les problèmes d’optiques sont tellement complexes que les systèmes vidéo see-through (comme Lynx, Canon, etc.) vont se développer en priorité. Dommage que la proposition de lunettes VR de Panasonic ne soient pas prévu pour cela, le résultat serait impressionnant! Peut être également que tout le monde attends qu’Apple sorte son propre matériel …

Dans la partie logiciel, nous restons dans le domaine du classique. Nous n’avons pas vu d’annonce intéressante sur le WebXR, ni plus étonnement sur l’utilisation du Lidar. Bref, attendons le premier semestre 2021 pour voir avancer les choses.

Quelques liens utiles

1 comment for “La réalité augmentée au CES2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *