Réalité augmentée et Vin, une histoire pleine de promesses

Nous en parlions depuis quelques mois avec Sébastien Mas de l’agence Avina, la réalité augmentée peut apporter beaucoup au monde du vin, et pas seulement en termes de marketing. Suite à une belle expérience de l’agence avec le Château Puech-Haut, nous avons voulu poser quelques questions sur ce sujet à Sébastien !

Bonjour Sébastien, peux tu nous parler de l’agence Avina Conseil et de ton propre parcours ?

Logo-avinaAvina est une agence conseil spécialisée dans le marketing et la communication dédiée à l’univers du vin. Créée en 2008, localisée dans le sud de la France, l’agence intervient pour le compte de négoces, domaines, caves, institutionnels, imprimeurs toutes tailles confondues à l’échelle nationale et internationale. Avina est une agence dynamique, composée de compétences poussées en interne dans les métiers des nouvelles technologies, du graphisme, de l’image mais aussi de l’œnologie. C’est l’alchimie de cette hyper compétence qui fait notre succès. Au sein de l’agence, je suis directeur NTIC. Je pilote les projets web et eCommerce, orchestre les développements eMarketing, et développe tous les programmes innovations et R&D. Mon parcours est atypique. Formé à l’ingénierie informatique, ma carrière a été essentiellement tournée vers les bases de données et le eMarketing. C’est de cette riche expérience que j’ai pu comprendre la puissance de la technologie au service du marketing et de la vente.

Nous allons commencer par des questions simples, pourquoi mettre de la réalité augmentée sur des bouteilles de vins ? Quel est le bénéfice pour le consommateur ? Quels sont les indicateurs de réussite ?

Nous avons une expérience au sein de l’agence forte à l’internationale. L’agence a d’ailleurs démarré suite à ce constat simple : la France met en marché des vins d’une jolie qualité, d’une très grande richesse, avec un identitaire fort mais a parfois du mal à le communiquer, à le marketer. Nous souhaitons derrière chacune de nos actions valoriser l’offre de nos clients et la réalité augmentée entre très clairement dans ce schéma. La RA a pour nous une double résonnance : elle offre aux metteurs en marché un outil de différenciation fort, un vecteur de communication totalement différent, et elle permet aux consommateurs de pouvoir obtenir plus d’informations.

avina1

N’avez-vous jamais pensé qu’il est frustrant de devoir faire son choix en fonction du packaging, des informations contenues sur la contre et du ressenti que l’on a, presque instinctif face à une bouteille ? Pour le vinificateur, ne croyez-vous pas que c’est un challenge de devoir exprimer la quintessence de tout un patrimoine, d’une histoire, d’un terroir, d’une vinification, d’un savoir-faire, d’une différence dans une mise en bouteille ? La réalité augmentée c’est finalement comme une fenêtre de visualisation offrant aux consommateurs la possibilité de voir plus loin.

Les indicateurs de réussite sont malgré le récent lancement simple à monitorer. D’un point de vue quantitatif, nous sommes capables de visualiser l’engouement qu’a prit la réalité augmentée de notre client Château Puech Haut par exemple. Nous avons des retours statistiques sur l’utilisation et nous pouvons déjà conclure que l’opération est réussie. Au-delà, c’est un engouement intergénérationnel généralisé que l’on a remarqué, l’encre que cette innovation a déjà fait couler, les distinctions que le projet a déjà reçu, le soutien des partenaires économiques régionaux, la montée de notre trafic internet sur le sujet, notre rang d’expert en réalité augmentée au-delà des frontières, qui nous laissent à penser que la réussite n’est en fait qu’à ses balbutiements….

Pourquoi, à ton avis, l’usage de la réalité augmentée arrive maintenant dans le monde du vin, après pas mal d’autres secteurs ? Fallait-il une certaine maturité ?

Le monde du vin est un secteur traditionnel. C’est longtemps l’œnologie qui a été au centre de toutes les préoccupations. Le marketing a pris une place importante que très récemment. L’innovation attire certains. Ils l’utilisent et à juste titre, comme une arme de différenciation. La réalité augmentée fait partie de la palette d’outils que ces derniers sont susceptibles d’utiliser. La RA attire et fait peur comme tout sujet technologique que l’on ne comprend pas bien. Par contre, le secteur comprend très bien ses atouts, ses possibilités et la puissance que cet outil peut offrir. Les premiers projets voient le jour. Et c’est une belle réussite pour nous de se dire que l’on va participer à la promotion de nos vignobles au-delà des frontières !

Démonstration réalité augmentée Château Puech-Haut from AVINA CONSEIL on Vimeo.

De manière plus générale, comment vois-tu l’évolution des usages de la réalité augmentée ? Les marques ont-elles compris comment s’en servir ?

Les marques ont tout à fait compris. Soit elles s’en servent comme support ludique et créent le buzz, la viralité. Soit elles l’utilisent comme un véritable objet de marketing expérientiel. Soit elles s’en servent pour communiquer vers une cible connectée. Elles fidélisent aussi. Les objectifs sont différents mais les marques ont largement compris le potentiel. Le plus important pour elles à ce stade c’est d’être les premières dans leur secteur. Je ne vois pas une banalisation de la RA façon QR code de manière imminente. De plus, il n’existe en soit pas une, mais une multitude de RA en fonction du message que l’on souhaite faire passer. Les possibilités sont infinies. On aime dire que seule notre créativité est la limite ! Je pense que l’on a quelques temps devant nous avant de voir le rayon vin rempli d’images 3D qui virevoltent sur les smartphones.

avina2

Revenons dans le domaine du vin. Imaginons aucune contrainte technique ou financière, qu’aimerais-tu faire avec de la réalité augmentée et pourquoi ?

avina3J’ai beaucoup de réponses à cette question. Mais une image forte serait sans doute de voir les consommateurs aujourd’hui perdus dans un linéaire obtenir de l’information, de l’émotionnel, les voir voyager virtuellement en quelques secondes. Dans le supermarché, ces consommateurs verraient ce qu’un vigneron au bout de la France a cherché à mettre en bouteille pour lui. C’est la rencontre des deux que j’aimerai voir mais reproduite avec différents scénarios.

Merci Sébastien et rendez-vous sur le site de l’agence Avina pour en savoir plus !

Grégory Maubon (414 Posts)

Grégory MAUBON est consultant expert en réalité augmentée et usages numériques. Il est à l’origine en 2008 du site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Il propose aujourd’hui des prestations pour aider les entreprises et les institutions à définir avec précision leurs besoins en réalité augmentée et les accompagner dans la mise en place. Grégory MAUBON est également animateur et conférencier.


5 comments for “Réalité augmentée et Vin, une histoire pleine de promesses

  1. Leroy
    19 mai 2014 at 9 h 17 min

    Encore un truc gadget qui sert a rien!!!

    • 19 mai 2014 at 10 h 53 min

      Bonjour Fabrice,

      Je pense qu’il va falloir un peu argumenter :)

      Grégory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *