Rencontre avec Kylii Motion à propos du dressing virtuel de Barbie !

barbie1En avril dernier le Galeries Lafayette Haussman à Paris ont proposé une action utilisant a réalité augmentée dans l’univers de la poupée star de Mattel : le Dressing Virtuel de Barbie. La mise en place technique de cette opération fut confiée à l’entreprise lilloise Kylii Motion. Nous sommes allés à la rencontre d’ Elodie Vandaele pour en savoir plus.

Bonjour Elodie, peux-tu nous décrire en quelques mots la société Kylli Motion, son équipe, ses compétences ?

Kylii Motion propose des animations de Réalité Augmentée et du divertissement innovant dans les espaces physiques pour promouvoir une enseigne, une marque, un lieu ou un produit. Nous déployons des expériences de Réalité Augmentée et des animations gestuelles pour permettre à nos clients de capter et retenir l’attention de leur public.

En fin d’année dernière, la société a lancé sa Box équipée d’un capteur 3D. Elle permet de simplifier les déploiements et la maintenance de ces animations mais permet également d’utiliser facilement des écrans déjà installés par nos clients.

L’équipe est composée de 15 personnes associant des profils techniques, créatifs et marketing.

Vous avez déployer une cabine d’essayage virtuelle Barbie aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. Peux-tu nous parler de cette expérience ?

Nous avons déployé la cabine d’essayage virtuelle Barbie avec l’agence Passage Piéton pour le lancement de la nouvelle collection « Barbies Amies Mode Luxe ».

L’expérience consiste à inviter les petites filles et leurs mamans à entrer dans le dressing de Barbie pour essayer virtuellement les vêtements de la poupée. Face à un miroir magique, elles choisissent leur look parmi une dizaine de modèles.

À la fin de l’expérience, les utilisatrices se font photographier et peuvent repartir avec leur photo imprimée comme si elles faisaient la couverture d’un magazine de mode !

Vous avez beaucoup travailler le scénario et mis en place une vraie scène de théâtre pour plonger les utilisateurs dans un univers particulier. Pourquoi de pas vous être contenté d’une “simple” borne dans le magasin ?

barbie3La théâtralisation de l’espace fait partie intégrante de l’expérience ! Le décor, l’hôtesse, la photo imprimée… Chaque détail a son importance ! L’expérience que l’on propose aux utilisateurs ne se limite pas simplement à une interaction avec un écran mais les invite à s’immerger dans l’univers de la marque. Cela nous permet de mieux attirer le public, de donner davantage de visibilité à la marque mais surtout de proposer une expérience immersive, conviviale pour retenir l’attention et marquer les esprits.

En invitant les clientes à entrer dans le dressing de Barbie, on crée une proximité, un véritable point de contact privilégié avec la marque. Une simple borne aurait été « noyée » dans le magasin et aurait sûrement eu beaucoup moins d’impact.

Peux-tu nous parler des réactions des gens qui ont tenté l’expérience ? Avez-vous des chiffres qui permettent de mesurer l’impact ?

L’expérience a été très bien accueillie par les clientes des Galeries Lafayette. Les petites filles et les mamans se sont amusées et étaient heureuses de repartir avec un souvenir d’elles en Barbie. Ce qui est important à noter aussi, c’est le côté familial de l’animation. On a pu voir de vrais moments de partage mère-fille.

Sur 8 jours d’opération, nous avons accueillis environ 2800 utilisateurs. Ce qui correspond à un rythme d’un utilisateur de toutes les 2 minutes. Une fréquentation bien supérieure à celles des bornes tactiles déployées dans les magasins. barbie2 Mais l’indicateur le plus important pour nous, c’est le nombre de photos imprimées, et donc le nombre d’utilisateurs qui ont été au bout de l’expérience proposée. 2376 photos. Soit 85% des utilisateurs. Un résultat significatif !

Nous voyons de plus en plus de réalité augmentée dans magasin de jeux, est ce une lame de fond ou juste en effet de mode?

Je pense que l’on dépasse le simple « effet de mode » lorsque la technologie est mise au profit de l’expérience utilisateur. Avec la Réalité Augmentée, on ne se contente pas de raconter une histoire autour de la marque, on propose au public de la vivre et d’en être acteur. C’est une technologie à la fois immersive et engageante, qui propose de nouveaux usages pour les espaces physiques !

Si tu n’avais aucune contrainte, quelle serait ton usage idéal de la RA ?

Si je devais choisir un seul usage, ce qui n’est pas simple, je dirais voyager virtuellement dans le temps ! Découvrir en temps réel les lieux que je visite à différentes époques. Par exemple, visiter la Grèce et reconstituer en temps réel les ruines sous mes yeux, comme si j’y étais !

Merci Elodie et, pour en savoir plus sur Kylii Motion, nous vous invitons à découvrir le site de l’entreprise !

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


2 comments for “Rencontre avec Kylii Motion à propos du dressing virtuel de Barbie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *