Ingress ou la nouvelle brique de Google dans la réalité augmentée

IngressNous avons testé Ingress depuis plusieurs semaines maintenant et il nous faut vous le dire : Ce n’est pas de la réalité augmentée à nos yeux, du moins pas encore !

Revenons au début de l’histoire. Nous suivons régulièrement les annonces de Google sur ce blog, en particulier toutes les démarches en lien avec la réalité augmentée. Nous savons donc que l’entreprise travaille énormément sur la géolocalisation et l’aspect « bon information au bon endroit ». D’ailleurs les développements autour de la reconnaissance d’images comme Google Goggles semblent marquer le pas (Maisnous ne sommes pas dans le secret des dieux!). Plusieurs annonces ont jalonné cette recherche de positionnement de l’entreprise, en particulier Field Trip (et pas Field Strip comme j’ai écris dans ma première version!), Ingress et les fameuses lunettes !

C’est donc avec fébrilité que j’ai attendu mes codes d’activation pour Ingress, le nouveau jeux MOMP de Google, exploitant soit disant la réalité augmentée pour rendre l’expérience plus immersive. Soyons clair : je ne suis pas déçu du jeux, il est vraiment prenant. Cependant, ce n’est pas de la réalité augmentée pour moi, en tous cas pas plus que mon GPS ou Google Maps. Regardez la vidéo de promotion :

Ingress

Pas d’énergie dans les lieux isolés !

 

Et bien, non, vous ne verrez pas les flux d’énergie étrange dans votre ville, mais plutôt sur l’écran de votre mobile. Ca change un peu les choses, non ? Il n’y pas encore d’inclusions d’informations virtuelles en direct dans le monde réel, ce n’est donc pour moi pas encore de la réalité augmentée. Oui, je sais on peut en parler des semaines sans se mettre d’accord sur le sujet … D’ailleurs on a déjà essayé 🙂

De toute façon, Google à comme d’habitude réussi son pari en mettant en phase de test « grandeur nature » un de ces produits innovants. Nous ne voyons là que la première étape de l’action, puisque le vrai lancement d’Ingress aura lieu en même temps que celui des lunettes. A ce moment là, nous aurons en face de nous un sacré jeu immersif, qui pourra se passer complètement de cet appendice pas très pratique qu’est le smartphone ! Et entre nous, comme convaincre les gens de mettre quelques centaines d’euros dans des lunettes qui, dans une premier temps, ne serviront à quasiment rien ? En leur proposant un jeux sous forme de pack bien sûr 🙂

Si vous voulez plus de renseignements sur le jeux lui-même, je vous conseille l’excellent article de pcinpact.com Ingress : impressions et images du jeu de réalité augmentée de Google. Vous pouvez aussi rejoindre la communauté française des joueurs d’Ingress pour avoir accès à des tutoriaux complets et commencer à jouer.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Grégory Maubon (545 Posts)

Grégory MAUBON est consultant expert en réalité augmentée et usages numériques. Il est à l’origine en 2008 du site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Il propose aujourd’hui des prestations pour aider les entreprises et les institutions à définir avec précision leurs besoins en réalité augmentée et les accompagner dans la mise en place. Grégory MAUBON est également animateur et conférencier.


6 comments for “Ingress ou la nouvelle brique de Google dans la réalité augmentée

  1. GMA
    25 janvier 2014 at 20 h 57 min

    C’est le xFile du 21ème scièle 😉

  2. 4 janvier 2013 at 19 h 24 min

    C’est clair qu’on aimerait bien pouvoir visualiser les portails et XM en réalité augmentée sur son smartphone par dessus les images de sa ville, comme on nous le laisse entendre dans la vidéo de présentation.
    Un peu frustrant du coup de rester le nez collé à son appareil… mais assez prenant quand même !

  3. 30 décembre 2012 at 9 h 12 min

    Merci, je viens de corriger dans le texte mais c’est vrai que c’est pas mal !! 🙂

  4. Anonyme
    28 décembre 2012 at 16 h 56 min

    « Field Strip » … joli lapsus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *