La réalité augmentée au CES 2018

Avec un peu de retard, voici venir le temps de la synthèse sur l’actualité et les nouveautés de la réalité augmentée au CES 2018. La tendance générale est très portée sur le matériel, et pour être honnête, peu d’innovations semblent sortir du lot. Pour les usages qui doivent mettre en 2018 la réalité augmentée sur le devant de la scène on se demande toujours où ils sont !

Une veille plus détaillée est à votre disposition cet article dont je reprendrai quelques éléments pour poser le contexte. La réalité augmentée était annoncée cette année comme un des 5 thèmes majeurs du salon, après une année 2017 où tous les grands noms du numériques ont investis dans le domaine.

“Augmented Reality may overtake VR in terms of both popularity and practicality, though. […]Considering the excitement and interest surrounding Magic Leap’s hardware, other companies are probably eager to draw the same level of attention. Larger-scale AR hardware and experiences are due to make an appearance, and CES could be the ideal stage.”
futurism.com

En pratique la Marketplace dédiée à la réalité augmentée à vu sa taille s’accroître de 10% avec 25 entreprises contre 24 l’année dernière. C’est une progression mais pas le raz de marée annoncé 🙂 Voyons plus en détails les éléments intéressants.

Des lunettes à profusion

Comme en 2017, on a trouvé sur le CES de nombreuses propositions de lunettes pour vivre des expériences de réalité augmentée. Et comme l’année dernière, peu sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Je vous invite à lire l’article de Karl Guttag pour approfondir le coté technique des solutions de guidages optiques.

Le modèle “Blade” de Vuzix étaient probablement le plus attendu et il n’a pas déçu. Tous les testeurs ont reconnu la qualité de ces lunettes, tant du point de vue optique que design. Comme le remarque The Verge, nous tenons peut-être là une version plus aboutie des Google Glass. Le modèle reste évidement limité, puisque c’est avant tout un monoculaire qui risque d’être utilisé plutôt pour de l’affichage HUD que pour de la réalité augmentée. Cependant la stratégie de Vuzix d’aller sur tout les secteurs en même temps, de proposer Alexa et des applications industrielles, pourrait payer à moyen terme. Aujourd’hui le prix des “Blade” est encore élevé, autour de 1000$ mais il est possible qu’il se stabilise sous les 500$ dans l’année.

Vuzix Blade

Vuzix Blade

Lenovo est venue avec ses C220 avec leur optique monoculaire. Elles ne sont pas vraiment nouvelles puisque ces lunettes sont disponibles depuis l’été 2017 mais on peut constater que l’entreprise fait régulièrement évoluer son modèle. Cette année, c’est l’ « IA des lunettes” (!) qui a été mis en avant, probablement pour essayer de se différentier des autres offres. Notez cependant que l’écosystème autour des lunettes de Lenovo commence à se construire avec un outil d’authoring puissant (NBD Titan) et des applications disponibles.

Kopin Solos

Kopin Solos

Pour les autres propositions j’ai noté Rokid (en projet), Dreamworld (prototype très proche de Meta), Kopin (les Solos étaient déjà présentes l’année dernière), ThirdEye (avec ses x1) et Realmax (prototype au FOV annoncé de 100°) qui proposent chacun des lunettes.

C’est assez compliqué de dire qu’un projet est véritablement plus sérieux que les autres car ils ont tous des points intéressants. Je note tout de même que Kopin semble avoir trouvé son marché dans les modèles orientés « sport », un marché assez compliqué pourtant.

On voit également que la branche des lunettes style “tête de mouches” avec ces larges écran sphériques (Meta, Dreamworld, Realmax) prends de l’ampleur. Et dire qu’on trouvait il y a 3 ans les Google Glass pas assez discrètes 🙂

 

En creux, on a remarqué l’absence de ODG cette année … contrairement à l’entreprise DAQRI qui était présente à la fois sur le salon et dans les speakers, avec son fondateur Brian Mullins. Rien de très nouveau puisque nous connaissons déjà les “DAQRI Smart Glasses” sont disponibles depuis quelques mois. Bon évidement à 5000$ la paire on peut douter de son développement dans le marché grand public !

On a pu aussi trouver Epson est le dernier éléments de sa série Moverio, les BT300 (FPV-Drone Edition) pour le grand public et les BT2200 pour les professionnels.

J’ai beaucoup apprécié l’expérience proposée par Meta et Ultrahaptics car, même si la technologie n’est pas une révolution, on y voit bien les contraintes d’interactivité qu’on demande (ou qu’on va demander) aux dispositifs de réalité augmentée. Les équipes de Meta, et en particulier sont fondateur Meron Gribetz, ont toujours mis en avant ce besoin d’interactivité simple pour que l’usage des lunettes de réalité augmentée se répande véritablement. Je suis particulièrement curieux de suivre l’évolution de cette collaboration.

On notera également l’approche de Flex qui cible le marché professionnel en proposant un “Augmented Reality reference design” combinant la partie logiciel et la partie matériel, adaptable aux besoins du clients sans passer par un développement complet. On devrait avoir une sorte de LEGO aux briques standardisées. Le système présenté est séduisant pour l’industrie, car déjà certifié sur certains points (norme de protection Z87) et livré avec le système “Atheer AiR™ Enterprise” qui le rend immédiatement opérationnel. Il sera intéressant dans les prochain mois de suivre la croissance de ce proto-écosystème.

Les casques reviennent à l’honneur cette années avec prototype de LiveMap et surtout le retour de Skully après une année bien compliquée. Si les délais sont tenus, leur casque Fenix AR devrait arriver cet été.

Dans la partie réservée aux fournisseurs de composants, on pouvait retrouver Lumus, une entreprise qu’on peut classer dans les habituées ! On reste sur des produits d’une très bonne qualité globale, qui deviennent de plus en plus petits et légers, et maintenant en 1080p. Plus surprenant, LetinAR a présenté sa “Pin-Mirror technology” avec des caractéristiques très prometteuses : 70° de FOV, une bon rendu des couleurs et une résolution de 720p. Le processus de fabrication semble être la phase critique mais l’entreprise explique le maîtriser parfaitement.

LetinAR Glasses and Lens

Appareils “vidéo see-through”

Aryzon

Même si ce n’est pas vraiment une paire de lunettes, l’entreprise néerlandaise Aryzon est venue présenter son “Cardboard pour la RA”, un dispositif simple pour vivre des expériences de réalité augmentée “vidéo see-through”. Ce n’est pas la première proposition de ce genre, on en voit régulièrement au CES (Carton, Holokit, etc.) mais le succès semble avec modeste.

Mirage Solo

Lenovo à également présenté un casque, le “Mirage Solo”, qui est fait pour la VR mais qui dispose comme le HTC Vive de caméras frontales pouvant être utilisées pour faire de la RA. Ce casque est fait pour la plateforme Daydream de Google (décidément Lenovo n’est pas rancunier, cf. Tango) est devrait être proposé à moins de 400$.

Autres objets en rapport avec la réalité augmentée

Sense Glove

Go Touch VR

En fouillant dans la caverne d’Alibaba qu’est le CES, on peut découvrir au détour d’un chemin des choses intéressantes, comme par exemple les gants et autres dispositifs d’interaction tactile. On a vu le gant de Sense Glove imprimé en 3D et bientôt disponible à la commande, et ceux de BeBop Sensor ou HapX. On notera également la présence de la société française (Villeneuve-d’Ascq) GoTouch VR et de ses “VRtouch” permettant de ressentir des informations haptiques dans une expérience de VR ou d’AR. Ces dispositifs sont régulièrement présents au CES mais restent encore cantonner à des usages en laboratoire. Ils sont assez difficiles à mettre en oeuvre et demandent des développements spécifiques. Espérons qu’un des grands fabricants de consoles de jeux intègre une de ces solutions rapidement !

Hololamp

Hololamp

On a pu voir également des proposition de RA projetée assez simple d’accès. Les français d’ HoloLamp étaient présents pour la seconde fois sur le salon avec un matériel très abouti et très design ! Ils ont présentés également des cas d’usages particulièrement convaincants comme celui du restaurant. NON je ne suis pas payé pas Hololamp et OUI j’adore leur technologie et leur manière de la développer … donc je suis parfaitement subjectif dans mes commentaires 🙂 N’oublions cependant pas que plusieurs autres entreprise existent sur le marché et en particulier Yinscorp qui a présenté également son appareil cette année.

Dans la série des usages intelligents de la réalité augmentée, la brosse à dents Kolibree Magik propose un jeu pour gamifier le brossage. C’est bien fait et si cela incite les enfants à mieux se brosser les dents, encourageons cette initiative !

Merge Blaster

Un autre jouet a été remarqué, le Merge Blaster qui reprends le concept d’extension de smartphone pour jouer “dans l’espace réel”. Encore une fois, c’est loin d’être une innovation technologique puisque ce type d’extension et de jeux existe depuis 5 ans maintenant, mais on peut constater une très nette amélioration de la jouabilité avec les smartphones actuelles. Évidemment à 1000€ l’IphoneX pour profiter de cette jouabilité, il va falloir augmenter les stock options du Père Nöel …

Coté automobile

Le secteur de l’automobile et des transports a été un des gros sujets du salon, comme en 2017. Les pare-brise sont évidement les principales cibles des usages de réalité augmentée même si pour le moment on reste souvent dans de l’affichage tête haute. On a remarqué la présentation du système Navion de Wayray qui semble assez avancé aujourd’hui pour être inclus dans un véhicule.

NVIDIA a également annoncé la disponibilité de son SDK “Nvidia Drive AR” qui ressemble à un vrai couteau suisse de la gestion de capteurs dans l’automobile. Avec toutes les annonces autour du secteur des transport, on peut parier que NVIDIA sera incontournable dans l’année qui vient. Ce sera peut être un premier pas vers des annonces RA et RV plus généralistes en 2018 ?

NVIDIA au CES 2018 (source : techcrunch.com)

Logiciels et plateformes de création

Plusieurs initiatives tentent des approches “normatives” dans le domaine de la réalité augmentée Nous avons déjà évoqué Flex qui propose un ensemble de composants logiciels et matériels à customiser pour construire le dispositif adapté à ses besoins. Avec une idée similaire uSens a annoncé la disponibilité de son SDK uSensAR qui cible les smartphones Android à la puissance moyenne ou faible. Le SDK est optimisé pour ces types d’appareils qui sont également les plus répandus dans le monde. A l’heure ou ARcore cible plutôt les smartphones hauts de gamme, l’initiative est à suivre !

Il ne faut pas enterrer trop vite les “vieilles” boites de la réalité augmentée comme Wikitude qui présentait les évolutions de la dernière version de son SDK, le 7.1. Cette solution reste un des plus polyvalent et des plus puissants du marché. N’oublions pas non plus le “Wikitude Studio” qui est aujourd’hui un des plus efficaces que je connaisse.

Dans les usages potentiellement intéressants j’ai noté le service de Augmen.tv qui peut reconnaître des programmes de télévision et les augmenter. Cela permet, par exemple, de l’interaction en direct, ou dans un esprit e-commerce de retrouver des offres liées aux vêtements ou aux objets du programme. Des outils de ce type existe déjà en Asie mais le marché Européen et Américain semble peu intéressé.

On a vu également plusieurs entreprises françaises en lien avec la réalité augmenté sur le salon. Comme leur communication a été assez faible, je me suis basé sur le rapport de Olivier Ezratty pour les retrouver !

  • Archistoire est une application de tourisme avec une partie géolocalisation et réalité augmentée
  • Drone Interactive propose de piloter un drone dans un environnement augmentée à la manière des Air Hogs ou des premières utilisation des “AR DRONE” de Parrot.
  • Immersive Therapy est une jeune startup proposant des solutions de soins utilisant les technologies immersives.
  • Perspective(S) est une entreprise de développement qui propose des services de réalité augmentée.
  • Koolicar, un service d’autopartage a présenté une application utilisant de la réalité augmentée pour trouver son véhicule.

La Marketplace réalité augmentée

Il y avait donc 25 entreprises dans la marketplace cette année. Vous retrouverez la liste complète à la fin de cet article mais en voici la synthèse en deux images.

Les entreprises de la marketplace AR du CES 2018

Les types d’entreprises de la marketplace AR du CES 2018

Et en conclusion ?

Comme en 2017, l’exercice de la conclusion est compliqué ! Je retiens encore une fois que la partie matérielle et en particulier les lunettes de réalité augmentée sont (encore) dans une phase de maturation. Les usages professionnels sont là avec des outils robustes chez Microsoft, Epson, Daqri ou ODG. Mais pour le grand public les prix restent trop importants et les usages peu compréhensibles. 2018 sera l’année des lunettes simples, dans la lignée des Spectacles (Snap) ou des Google Glass … des tentatives pas vraiment couronnées de succès ! J’avais parié l’année dernière l’arrivée d’autres objets faisant office d’interfaces, je me suis planté 🙂

Coté logiciels et usages, nous pouvons presque tirer la même conclusion : l’usage professionnel est mature (parce que cadré) et se développe dans de plus en plus de secteurs. A coté de cela, l’usage pour le grand public reste hétérogène car la perception d’utilité se concentre sur des applications précises (maquillage, home staging, jeux, etc.) et l’accès à des expériences de réalité augmentée reste « compliqué ».

Bref, sans nous jetez des fleurs, on est pilepoil dans notre prévision de 2015 à partir du Hype cycle de Gartner 🙂

Bonus, les exposants de la “AR markeplace at CES 2018”

Name Pays Spécialité
Beijing ANTVR Technology Co., Ltd. Chine Matériel VR et AR
Beijing Shingyun Technology Co., Ltd. Chine Lunettes AR
Carl ZEISS, AG – ZEISS Multimedia Devices USA Optique
Dragon Creative Enterprise Solution Limited Hong Kong Lunettes AR
Dreamworld USA Inc. USA Lunettes AR
Etron Technology, Inc. Taiwan Matériel Electronique
Guangdong Somic Technology Co., Ltd. Chine Casque audio
Guangzhou Sunruo Film Co., Ltd. Chine Accessoire smartphone
Guangzhou Wesdar Electronic Co., Ltd. Chine Accessoire smartphone
HiScene Information Technology Co., Ltd. Chine Lunettes AR
Kino-mo Ltd. United Kingdom Ecran
LUCI USA Masque VR
Lumens Co., Ltd. South Korea Fabriquant de LED
Lumus Ltd. Israel optique
NASA USA Utilisateur
Netflix USA Diffusion
Occipital, Inc. USA Capteur 3D
Realistic Media Infra-Development Agency South Korea Accesoire VR
Realmax Technology Limited Hong Kong Lunettes AR et logiciels
Sensel USA haptique
Shenzhen Augmented Reality Technology Co., Ltd. Chine Lunettes AR
Shenzhen Topsky Technology Industrial Limited Chine Developpement de produits
Sigma Integrale USA Simulateur orienté transport
SKULLY Technologies USA Casque AR pour la moto
ThirdEye Gen USA Lunettes AR
Grégory Maubon (643 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


1 comment for “La réalité augmentée au CES 2018

  1. 19 février 2018 at 9 h 18 min

    Merci pour la mention de Go Touch VR!

    Par rapport à la facilité de déploiement de notre solution pour toucher la réalité virtuelle et augmente, nous avons fait un décisif par en avance. On est déjà implémenté sur des cas d’usage concrètes avec BMW et Altran sur des solutions de formation professionnelle. L’implementation de la sensation de la touche dans la réalité virtuelle est maintenant très facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *