Net2010 : Quelle place pour les TIC dans la ville de demain ?

Voici le premier article consacré à ma participation aux rencontres du net 2010 (net2010). Je vais vous parler de cette matinée dédiée à « L’innovation au service du citoyen« .

Durant de cette première série de conférences Xavier Revillion (Directeur délégué d’IBM France/Région Nord Normandie) et Jean-Francois Balcon (Chef de Marché Collectivités & Education chez Cisco) nous ont présenté leurs visions de la ville de demain en s‘appuyant sur les travaux en cours dans leurs sociétés. Le point le plus important sera interopérabilité entre tous les systèmes informations présents dans la ville 2.0. Cette communication permettra de simplifier la vie des citoyen en leurs donnant accès à tous les médias et réseaux quelque que soit le lieu où ils se trouvent.

Pour ne citer que quelques idées :

  • Les Hotcity de Luxembourg qui permettent à tous les systèmes de mobilités, PDA, Smartphone, ordinateur portable de se connecter dans toute la ville au réseau internet et aux services la ville, et bien sur de géolocaliser l’utilisateur. L’avantage est que tous les systèmes sont interconnectés. Par exemple, une webcam peut informer un service d’aide à la personne qu’un de ses clients fait un malaise. Le système localise l’employé le plus proche. Il lui fournit le trajet le plus rapide en fonction de la circulation ainsi que les codes d’accès pour ouvrir la porte de la personne malade ! Le projet est d’installer entre 500 et 600 bornes WIFI dans la ville.
    La collectivité n’est plus que physique, elle devient virtuelle.
  • SmartWorkCenter à Amsterdam : en partant du constat de Bas Boorsma responsable du programme Connected Urban Development (CUD) : “Les travailleurs perdent un temps fou dans les embouteillages durant lesquels ils rejettent beaucoup de CO2. » la ville d’Amsterdam en partenariat avec Cisco a lancé un programme pilote de re-localisation. L’objectif est de proposer aux professionnels des centres de télétravail hyperconnectés offrant différents services, tel que des salles de réunion virtuelles, des restaurants, des banques, des garderies. Le résultat après l’implantions de 30 Smart Work Center la circulation a diminuée de 20%.
  • Nous avons également parlé de réalité augmenté avec une application utilisée au Musée d’art moderne musée d’art de Lille (LaM). Cette application basée sur la géolocalisation assiste le visiteur en lui proposant des visites guidées, lui indiquant l’œuvre à proximité… Un des avantages de cette application, pour le conservateur du musée, est de retracer le circuit de chaque personne. A l’aide de ces données les organisateurs des expositions (4 800 œuvres sur plus de 4 000 m²) peuvent ajuster les implantations de nouvelles œuvres ou attractions.

Je vous parlerais bientôt de l’après midi consacrée à la réalité augmentée dans un prochain article.

Encore merci à Julien Boudani de Digiport pour son invitation.

Olivier Schimpf (205 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche.

Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARuseCamp (http://ARuseCamp.org) et j’interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l’accompagnement.

Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf

Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil…..rk=tab_pro


1 comment for “Net2010 : Quelle place pour les TIC dans la ville de demain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *