La réalité augmentée au CES 2019

Comme tous les ans le CES est le premier rendez-vous de l’année pour la technologie et donne le ton pour les discussions futures. Même si son côté grand public n’est pas le plus adapté aux découvertes vraiment disruptives, on y croise assez souvent des usages particulièrement intéressants qui, à plus ou moins long terme, modifieront peut-être notre vie quotidienne. C’est une tradition pour RA’pro, nous vous proposons une petite sélection des choses qui nous ont paru significatives. Et comme tous les ans, la sélection est (fortement) subjective et comporte de nombreux oublis ! Heureusement, d’autres compte rendu existent pour combler les manques :

Les lunettes sont de retours !

Cela peut sembler assez étonnant mais on a beaucoup parlé de lunettes AR pour le grand public sur ce CES, comme en 2018 d’ailleurs … C’est surprenant car depuis quelques années, on ne peut pas dire que ce secteur sont vraiment porteur dans le B2C. Les tentatives de Google Glass, de Snap Spectacles ou de Kopin Solos qui ciblaient le public ne sont pas de grandes réussites (mais bon OK, cela ne dissuadent pas les constructeurs de continuer). Presque tous les autres constructeurs ciblent maintenant les usages professionnels, et récemment ODG et Meta ont jeté l’éponge. Malgrés cela, on a vu plusieurs annonces et présentations sur le CES :

  • Les Focals de North faisaient leur première sortie grand public. Ce sont peut-être les plus réussies des lunettes sur le plan esthétique car elles sont légères et presque indiscernables d’une paire classique. En pratique, elles se contentent d’être un écran déporté de smartphone qui vous donnent quelques indications pour presque 1000$ … Il va falloir convaincre le client !
  • Nreal a fait une bonne campagne de presse et a l’avantage d’être fondée par un ex-employé de Magic Leap. Après une levée de fonds de 15 millions de dollars, cette entreprise chinoise est venue montrer son prototype “Nreal Light”. Si les images sont plutôt encourageantes, on ne sait pas encore le coût du dispositif et sa date de sortie.
  • Les Aurora de Rokid deviennent plus légères et proposent une plateforme de programmation ouvertes. A priori elles aussi tiendront plutôt de l’écran déporté que l’ Hololens. Le prix n’est pas encore annoncé.

Toutes ces lunettes ont en commun une esthétique plus légère, presque discrète. Elles tentent toutes de se positionner plutôt comme un accessoire de mode « hype », histoire certainement de faire passer le prix et l’usage limitée. Le pari me semble audacieux mais pourquoi pas. Nous errons d’ailleurs assez rapidement si Facebook et Apple se positionnent également sur ce créneau.

Dans une autre genre, les français de SL Process sont venus présenter le casque hybride Lynx qui est peut être la technologie la plus prometteuse exposée, en tout cas pour un usage B2B. Pour avoir testé ce modèle en fin d’année dernière, je suis convaincu de son potentiel et de la pertinence du choix “video see-through” qui est à la base de l’engin.

Lynx from @LeaPeersman
(https://twitter.com/LeaPeersman/status/1083453869332418560)

Vous pouviez voir également sur les stands les produits de Digilens, Vuzix, Magic Leap, Lumus, LetinAR ou Epson. Dans ces cas, rien de très nouveaux, les modèles sont déjà connus. Je ne vous parle pas des modèles de Realmax ou de Dreamglass qui se basent sur la même technologie que les Meta et sont donc très difficiles à miniaturiser. Elles pourront certainement servir à de la formation ou des loisirs mais je gage que nous ne les verrez pas dans la rue avant longtemps.

On a vu aussi dans les allées du CES les lentilles de contact de Beneficial Vision mais pour qu’elles soient disponibles pour tout le monde, là aussi, il va falloir attendre quelques années !

La marketplace AR/VR en chiffres

Cette année la marketplace a changé de nom et est devenue “AR/VR & Gaming”, ce qui semble en dire long sur l’évolution des marchés grand public pour l’année qui vient. Mais pour être tout à fait franc, ce n’est pas une découverte. Si vous voulez gagner de l’argent en 2019 et 2020 avec des technologies immersives pour le public, faites des jeux sur mobile !

Il y avait 102 entreprises sur cette zone cette année mais le mélange rend difficile une comparaison avec la marketplace AR de l’année dernière qui comptait 25 entreprises.

Les usages sont-ils révolutionnaires ?

Comme sur le CES on trouve tout et n’importe quoi, voici ce que nous avons retenu (en vrac) !

Le marché de la beauté et de la mode est mature pour l’utilisation de la RA. Ce n’est pas une découverte mais cela se confirme d’année en année. La présentation de Alice Chang, CEO de Perfect Corp., sur le concept de “Beauty 3.0” incluant AR, VR, IA et IoT va même plus loin.

“Through artificial intelligence and advanced deep learning capabilities, we are able to create smarter, more efficient, virtual experiences garnered to each individual shopper and user.”

Alice Chang, CEO Perfect Corp

Pour mémoire, les applications de la série Youcam ont dépassé les 700 millions de téléchargements, sont disponibles dans plusieurs centaines de magasins (sous forme de miroir) et elles embarquent des “In-App Purchases”. C’est dire si elles sont entrées dans l’utilisation courante.


Artemis smart mirror au CES 2019

On note également que les français de CareOs confirme leur succès de l’année dernière en se posant comme le système d’exploitation des miroirs connectés ! La démonstration de l’ Artemis Smart Mirror fut impressionnante. L’objet cumule en effet la reconnaissance faciale, la détection de geste, l’utilisation de la réalité augmentée, le pilotage tactile ou à la voix et peut même devenir votre coach santé et bien être. Vous risquez de passer encore plus de temps dans votre salle de bain !

Le four de Whirlpool vous guide en réalité augmentée (source theverge.com)

Dans le périmètre de la maison vous avez aussi la cuisine qui est un beau terrain de jeux pour Whirlpool qui nous a présenté son four augmenté. Je ne répondrai pas à la question de savoir si c’est vraiment utile car j’ai de gros doutes mais bon, si vous voulez avoir une cuisine ultra-hype, c’est le bon choix ! Ne vous précipitez pas tout de suite sur Amazon ou chez votre revendeur, c’est encore un concept.

Notons tout de même que cette débauche d’objets connectés et disposants de caméra (et de mémoire sur vos habitudes) amènent certains à sortir de leur côté geek pour ce poser la question la sécurité de tout cela. Alors les objets connectés à la maison, smart ou creepy 🙂

Dans la santé, la technologie utilisée est plutôt la réalité virtuelle mais en creusant on peut trouver de vraies perles comme les français de Ullo World qui sont venus montrer leur dispositif Inner Garden. La réalité augmentée est utilisée ici en médiation et en relaxation pour différents publics.

Inner Garden de Ullo

Pas loin de la maison il y a le jardin et, là aussi, la réalité augmentée peut vous aider avec les français de “Connected Garden”, un mélange de RA et d’IoT qui vous aidera à soigner vos plantes ! Une manière de rendre visible et ludique le jardinage.

https://twitter.com/smartembed13/status/1083886098215043073

Le tourisme également utilisé la réalité augmentée. C’est en particulier ce que sont venus présenter les français de Augmenteo avec leur nouveau produit “Luditour”. L’application combine gamification et géolocalisation pour transformer une zone géographique en terrain de jeux à la “Pokémon Go”. Les applications sont infinies pour le tourisme, le commerce, le patrimoine, etc. Pour en savoir un peu plus vous pouvez revoir notre interview de l’équipe !

Evidemment il est impossible qu’un secteur se développe sans une prise en main par les industries des sextech. Cette année encore, c’est Naughty America qui a tenu la vedette avec une application de striptease en réalité augmentée. L’entreprise garde son esprit innovant en explorant la capture volumique des personnes pour un rendu encore plus réaliste.

Le pare-brise augmenté de Wayray présenté au CES2019 (source : CNet.com)

Le secteur de la mobilité (avec la voiture en priorité) a aussi mis en avant des usages de la réalité augmentée comme cette démonstration de Nissan ou les présentations de Wayray sur la Genesis G80 qui ressemblent un peu à de la science-fiction 🙂 Pour faire bref, deux utilisations se dégagent :

L’aide à la conduite comme dans le cas de Nissan. Il s’agit de faire apparaître des informations utiles dans le champs de vision du conducteur. Les équipementiers sont toujours à la pointe de ces démonstrateurs.

Le divertissement des passagers. Et oui, dans les voitures autonomes il va bien falloir s’occuper … La réalité augmentée et la réalité virtuelle sont des technologies adaptées à ces espaces, en particulier pour y apporter des histoires. Audi à même crée sa propre startup dédiée à la question : Holoride.

En attendant les voitures connectés et autonomes qui devraient arriver au mieux vers 2021, il est fort possible que toutes ces belles innovations deviennent au mieux des gadgets pour berlines de luxe. On peut d’ailleurs légitimement s’étonner que si peut de choses soient proposés pour les transport en commun (train, avion, bus, métro, etc.) qui sont aujourd’hui ce qui se rapproche le plus du déplacement « autonome » avec du « temps à tuer ».

So what ?

Est-ce que 2019 sera l’année des lunettes de réalité augmentée pour le grand public ? J’avoue être un peu moins enthousiaste que Charlie Fink sur ce point … J’ai encore des doutes quand je vois les prix affichés et surtout les applications proposées. Je me souviens aussi de l’enthousiasme des années passées où la technomanie prenait systématiquement le pas sur les usages. Peu de choses ont vraiment évolué sur cette édition 2019, à l’exception à la rigueur des North et des Frames de Bose (que je n’ai pas identifiées sur le CES). Comme souvent, on attend que Apple et Facebook viennent mettre un petit coup de pied dans la fourmilière … si possible 🙂

Au niveau des usages, l’évolution de la marketplace est peut-être la plus significative. Le marché en développement est celui du jeux, et dans le couple AR/VR, c’est la VR qui porte le domaine. Cela ne veut pas dire que l’AR est morte mais que ceux qui veulent faire des $$$ dans l’année qui vient investissent plutôt dans ce domaine. Et oui, Pokémon Go est une réussite … solitaire !

Grégory Maubon (669 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


1 comment for “La réalité augmentée au CES 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *