[G]host : capter les gestes pour sauvegarder le patrimoine immatériel

Au hasard de la veille et des rencontres sur les réseaux, on fait parfois des découvertes précieuses. C’est donc un peu par hasard (s’il existe…) que nous avons découvert [G]host et que nous sommes allés interroger son porteur, David Arnaud, pour comprendre ses origines et ses ambitions. Vous pouvez consulter la vidéo de l’interview ci-dessous, suivi d’un très court résumé.

Pour bien comprendre [G]host, David nous explique d’abords l’histoire et l’origine du Cerfav, dont les objectifs depuis le début mêlent la transmission du savoir et la R&D dans les techniques du verre. C’est cette combinaison unique qui a amené la création du projet [G]host (Glass Host Project). On parle d’un projet mais c’est en fait un cadre conceptuel qui inclut plusieurs projets complémentaires, dont les objectifs sont la sauvegarde et l’évolution du patrimoine des métiers du verre.

Séance de captation des mouvement de l’artisan – (c) David Arnaud

Dans cet ensemble un des projets nous intéresse particulièrement car il utilisent les technologies immersives. Il est centré sur la sauvegarde du patrimoine immatériel et en particulier des gestes. Inutile de vous dire que les gestes des métiers du verre sont complexes, on retrouve cela dans tous les artisanats.

En partenariat avec la DRAC Grand Est, cette action vise à numériser tous les gestes utilisés pour la fabrication d’un vitrail présent aujourd’hui au Musée de l’Œuvre Notre-Dame (Musées de Strasbourg), et d’en prévoir une restitution utilisable. La capture se fait à l’aide de vidéo volumétrique (avec la société 4Dview) et doit résoudre des problèmes très particulier : besoin de captation fine pour les gestes, transparence du verre, etc.

L’utilisation des ressources ainsi créées sera multiple. Dans un premier temps, un serious game va être construit pour permettre aux visiteurs du Musée de l’Œuvre Notre-Dame de découvrir concrètement comment un vitrail est fabriqué. C’est un formidable outil de médiation !

Ensuite les éléments 3D seront intégrés dans les cycles de formations du Cerfav pour faire évoluer la pédagogie et servir à la transmission de compétences.

Les industriels du verre seront également des utilisateurs de ces ressources et, plus particulièrement, des méthodes et de technologies validées par le projet. En effet, comme dans de nombreux secteurs industriels en France, les entreprises doivent faire face à une disparition progressive des compétences. L’utilisation des technologies immersives est également un moyen de « moderniser » l’image de ces métiers.

Captation des gestes du souffleur de verre avec 4Dviews – (c) David Arnaud

Au Cerfav et dans le projet [G]host, les ambitions sont grandes et les étapes à franchir nombreuses. S’il y a peu de réalité augmentée utilisée aujourd’hui, on peut facilement imaginer comment des avatars seront utiles aux apprenants pour comprendre plus finement les gestes complexes directement sur le poste de travail !

Nous avons hâte de voir se concrétiser les prochaines étapes ! Si vous voulez être tenu au courant et participer au projet c’est simple :

  1. Consultez le site web
  2. Abonnez-vous à la newsletter !

Un grand merci à David Arnaud pour la découverte de ce projet passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *