Rentre-t-on enfin dans l’ère de la simplicité pour la réalité augmentée ? Entretien avec Jean-François Kitchiguine

Nous en parlons régulièrement sur ce site depuis 2 ans, la réalité augmentée semble être entrée dans une période de simplification. Il existe bien entendu des usages très pointus et demandant des matériels « complexes » dans l’industrie ou en médecine par exemple. Cependant les usages les plus répandus, que ce soit pour le grand public ou pour les professionnels sont assez simple : L’assistance à distance ressemble à de la webconférence ++, les lunettes deviennent des écrans déportés et les filtres si populaires des réseaux sociaux sont, pour leur immense majorité, assez sommaires.

Est-ce une tendance de fond qui marque une plus grande maturité du domaine ? Est-ce le signe que, finalement, la réalité augmentée « historique » ne sert à rien, ou de moins ne cible pas les besoins les plus immédiats des utilisateurs ? Nous sommes allés poser la question à Jean-François Kitchiguine, membre de RA’pro et grand connaisseur d’un domaine qu’il suit depuis plus de 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *