Rentre-t-on enfin dans l’ère de la simplicité pour la réalité augmentée ? Entretien avec Jean-François Kitchiguine

Nous en parlons régulièrement sur ce site depuis 2 ans, la réalité augmentée semble être entrée dans une période de simplification. Il existe bien entendu des usages très pointus et demandant des matériels « complexes » dans l’industrie ou en médecine par exemple. Cependant les usages les plus répandus, que ce soit pour le grand public ou pour les professionnels sont assez simple : L’assistance à distance ressemble à de la webconférence ++, les lunettes deviennent des écrans déportés et les filtres si populaires des réseaux sociaux sont, pour leur immense majorité, assez sommaires.

Est-ce une tendance de fond qui marque une plus grande maturité du domaine ? Est-ce le signe que, finalement, la réalité augmentée « historique » ne sert à rien, ou de moins ne cible pas les besoins les plus immédiats des utilisateurs ? Nous sommes allés poser la question à Jean-François Kitchiguine, membre de RA’pro et grand connaisseur d’un domaine qu’il suit depuis plus de 10 ans.

Président à RA'pro | Site Web | Plus de publications

Grégory MAUBON est coordinateur numérique chez HCS Pharma, une startup biotech axée sur la R&D in vitro, spécialisée dans le criblage d’imagerie cellulaire à haut contenu (HCA) et à haut débit (HCS). HCS Pharma commercialise des produits basés sur la technologie BIOMIMESYS® et développe ses propres modèles cellulaires 3D dans sa matrice extracellulaire exclusive BIOMIMESYS®. Il gère les missions informatiques et anime les usages numériques liés aux besoins de l’entreprise. Il travaille sur la gestion des données en tant que CDO (Chief Data Officer) et dirige le programme R&D Intelligence Artificielle de l’entreprise.

Il est également consultant indépendant en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Son expérience du domaine s’est forgée dans l’accompagnement de nombreuses entreprises, de tous les secteurs, sur la mise en place effective de la réalité augmentée ainsi que sur la définition d’objectifs et de critères de succès.

2 comments for “Rentre-t-on enfin dans l’ère de la simplicité pour la réalité augmentée ? Entretien avec Jean-François Kitchiguine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.