Apple Vision Pro : pivot de la réalité augmentée ? (3/3 marché et stratégie)

Dans les deux premiers articles de cette série (Naming et Technique et usages et communauté créative) nous sommes restés aussi objectifs que possible sur les différents éléments qui touchent le casque Vision Pro d’Apple, nous allons aborder ici des points un peu plus subjectifs autour de la place du Vision Pro dans le marché et de la stratégie de l’entreprise. Il y a presque autant d’avis que de personnes qui prennent la parole sur ce matériel, donc n’y voyez que notre vision des choses. Si vous pensez différemment, n’hésitez pas à nous l’expliquer en commentaire. 

Le positionnement du casque dans le marché actuel

Pour résumer assez grossièrement les avis sur la question, on pourrait dire qu’il y a deux manières de voir les choses, suivant qu’on s’intéresse plutôt au domaine de la XR ou à plutôt à Apple. 

Les premiers (et nous en sommes) ont noté que les caractéristiques du casque sont très bonnes, mais pas extraordinaires. Il n’y a pas de révolution dans les propositions techniques et les exemples d’utilisations nous ramènent 5 ans en arrière, avec ces écrans 2D flottants, ces avatars pseudo-réalistes et son store d’applications assez pauvre. On sent bien dans la présentation des idées du groupe Disney que les possibilités sont immenses, mais pas plus qu’avec les autres constructeurs. Quant à l’exclusivité (toute relative) de Unity pour les applications, c’est presque la caricature de la mauvaise humeur d’Apple par rapport à Epic et Unreal. Imaginez, l’entreprise ose contester la taxe Apple sur les produits du store … Ce n’est pas vraiment un bon message pour les créateurs. Bon, reconnaissons également que les modes de distributions actuels des expériences XR ne sont pas globalement créateurs-friendly … 

Watching content on a giant screen is nice, but not a must-have feature. People watch Netflix content on the small screen of their phones and are happy with it. And the phone is still better because you can’t wear this headset outside on the bus in full mobility as you do with your phone unless you want to be a next-gen glasshole.

https://skarredghost.com/2023/06/05/apple-vision-pro-opinion/

La présentation du WWDC 2023 a un petit gout d’inachevée. Évidement, les attentes étaient probablement trop grandes et la comparaison avec les casques existants inévitable. Cependant, l’impression est que le produit est présenté au peu trop tôt par rapport aux fonctionnalités et surtout aux applications disponibles. Même si le développement a commencé en 2015 et que la concurrence avance, on ne peut s’empêcher de penser que l’entreprise n’a pas été totalement maitresse du timing ? Peut-être parce que ce produit a toujours connu des réticences en interne ?

Dans la seconde tribu, les discussions se focalisent sur la stratégie globale d’Apple, à moyen ou même long terme : préparer la nouvelle être de l’informatique qui verra le remplacement des smartphones et des ordinateurs. Pour cela, il faut amener l’utilisateur lambda dans ce voyage et laisser l’ XRnerd de côté 🙂  Les usages présentés sont donc simples, compréhensibles. Les interactions sont minimales, presque semblables aux habitudes tactiles des smartphones. Tout le monde peut vouloir une TV géante devant ses yeux pour regarder un film ou pour travailler. Et en plus, avec le EyeSight, on peut quasiment oublier qu’on porte un casque (oui, là, je pousse un peu…) Le prix n’a pas d’importance puisque le Vision Pro est le premier de sa génération (en gros pour les happy few) et ses successeurs seront plus abordables et plus diffusés. 

Une division spécifique, le “Vision Products Group”, est d’ailleurs aujourd’hui en charge de développer le casque et peut-être d’autres matériels de cette gamme. C’est un choix assez spécial pour l’entreprise qui pour ces autres produits à plutôt tendances à être organisée en “fonction” plutôt qu’en produit. Mais comme le rappelle Félix Cattafesta ce n’est pas non plus une révolution. L’Apple Watch par exemple a longtemps bénéficié de son équipe intégrée. Une interprétation assez simple de cette stratégie tient au caractère de quasi-prototype de cette première version. Il y aura probablement de nombreux points à ajuster avant d’avoir une version “stable pour le marché” et il est plus prudent de garder les forces de développement concentrées. 

Dans les deux cas, on peut se réjouir, comme le fait très bien remarquer Stan Larroque (CEO de Lynx) de l’arrivée d’ Apple dans le secteur avec une vision qui, à plus ou moins long terme, est clairement centrée sur l’utilisateur, le B2C. C’est une validation forte de l’intérêt de la technologie et cela va faciliter le développement de l’ensemble du secteur. Est-ce que nous rentrons dans une nouvelle période de la XR comme le mentionne Antony Vitillo ? Il est difficile de se prononcer sans un minimum de recul. Il sera très intéressant de noter comment les géants du secteur, et en particulier les grands créateurs de contenus, vont se positionner dans les mois qui viennent. 

Où il n’est pas vraiment question de durabilité

Il est difficile aujourd’hui de ne pas se poser la question de la durabilité quand on parle de mettre sur le marché une nouvelle génération d’appareils électronique. Apple communique depuis quelque temps sur son programme “Apple 2030” où il est question d’atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses produits d’ici 2030. Il est étonnant de constater que cette question est absente de la communication autour du Vision Pro alors que le sujet de la sécurité (l’autre élément de différentiation mis en avant par la marque) est très présent. L’impact environnemental de la XR est de plus en plus discuté et tous les constructeurs sont amenés à se positionner. On aurait pu attendre quelques propositions offensives de l’entreprise sur ce sujet, au moins que la partie des usages, à défaut de parler du matériel lui-même. Nous verrons dans les mois qui viennent si le discours devient stratégique. 

Et le commerce dans tout cela ?

Autre point absent de la présentation du Vision Pro, le commerce. Depuis quelques années en effet, les usages de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle dans le commerce sont nombreux. On peut citer rapidement, l’aménagement intérieur ou extérieur de la maison, la visualisation de produit, le magasin virtuel ou, moins développé il est vrai, l’assistance à distance comme service de SAV premium. Aucun de ces usages n’a été présenté comme potentiellement intéressant au cours de la conférence. L’évocation du partenariat avec Disney reste centrée sur les loisirs même si on peut imaginer des développements. Faut-il interpréter cela comme un désintérêt, un marché laisser aux développeurs ou une volonté de mettre en avant cette fonctionnalité avec des applications internes ? L’avenir devrait nous le dire.

Faut-il développer sur VisionOS ? 

C’est la question que toutes les entreprises de développement se posent : Doit-on engager des ressources pour créer du contenu pour un casque à 3500$ dont la disponibilité n’est pas encore assurée et qui, au moins dans sa première version, ne ciblera que quelques “happy few” dont l’intérêt sera plus de montrer qu’ils et elles ont le Vision Pro que de l’utiliser ?

Comme toutes les questions compliquées, la nuance est de rigueur. Si vous développez déjà dans l’univers iOS et avec ARkit, l’investissement sera probablement limité. Vous connaissez déjà les particularités des clients Apple et vous avez déjà des modèles économiques adaptés. Passer des applications Ipad vers Vision Pro pourrait être une excellente manière de monter en compétences et de “tâter” le terrain. Comme de plus le contenu disponible sur le casque est pour le moment assez limité, cela peut vous permettre une mise en avant très intéressante. Si vous n’avez pas de compétences de développement dans l’univers Apple, la question est plus compliquée et va dépendre probablement du type de clientèle que vous visez. L’utilisation du WebXR pourrait dans ce cas être une solution pour faire des tests, même si cela ne permettra sûrement pas de tester réellement le modèle économique qui, on peut le regretter, devra passer pas le système de paiement d’Apple. 

On ne parle pour le moment que de marché B2C et de modèles économiques basées sur une vente d’applications ou d’un abonnement. Pour le marché B2B c’est une autre histoire. Dans ce cas, le prix du casque devient un vrai obstacle à un développement de masse. De plus, aucune annonces n’est claire que la gestion de flotte ou l’intégration du Vision Pro dans les outils de gestion de flottes dédiés aux appareils Apple. Des éditeurs comme ArborX sont en train de travailler sur la question, mais il reste peu probable de voir une diffusion significative du casque en milieu professionnel avant quelques années. Le plus simple est peut-être de demander à vos clients ce qu’ils en pensent 🙂

Un “moment” Apple à graver dans les mémoires ?

C’est peut-être la partie la plus subjective de cette discussion 🙂 Ce 5 juin 2023 restera-t-il dans les mémoires de la XR comme le 28 octobre 2021 et les annonces de META, le 21 janvier 2015 et le lancement de Hololens ou encore le 27 juin 2012 pour le lancement des Google Glass (oui oui pour cette dernière date, on peut discuter) ? Nous avons posé la question à nos lecteurs et, même si l’échantillon d’un peu plus de 50 réponses n’est pas vraiment significatif, voilà le résultat sur le schéma de droite.

Comme vous le constatez, une courte majorité pensent que la date est, et restera, importante dans le milieu de la XR. Au-delà des éléments techniques, c’est l’écosystème Apple, son intégration, sa volonté d’accompagner l’utilisateur sur l’ensemble du parcours d’apprentissage qui revient dans les commentaires et les avis. L’accès à la XR sera facilité pour le plus grand nombre, et les usages se complexifieront petit à petit. Pour ceux qui ont répondu par la négative, le Vision Pro restera un gadget de luxe dans la marque, incapable de se différentier de la concurrence.

Nous y verrons très probablement un peu plus clair en début d’année 2024, avec une date de lancement officiel du casque (ou son report). Nous aurons également 6 mois de recul sur les premiers travaux des développeurs qui passent en ce moment par les developer labs. Plus que les communiqués de presse, nous pourrons compter à ce moment le nombre d’applications réellement développées pour le casque et les différents domaines couverts.

Les autres articles

Apple Vision Pro : pivot de la réalité augmentée ? (1/3 Naming et Technique)

Apple Vision Pro : pivot de la réalité augmentée ? (2/3 Usages et développeurs)

Consultant réalité augmentée à GMC | Site Web

Grégory MAUBON est consultant indépendant en réalité augmentée (animateur et conférencier) depuis 2008, où il a créé www.augmented-reality.fr et fondé en 2010 RA'pro (l'association francophone de promotion de la réalité augmentée). Il a aidé de nombreuses entreprises (dans plusieurs domaines) à définir précisément leurs besoins en réalité augmentée et les a accompagnées dans la mise en œuvre.

1 comment for “Apple Vision Pro : pivot de la réalité augmentée ? (3/3 marché et stratégie)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *