InsideAR 2014 : Ergonomie et prospectives pour la réalité augmentée

Après notre premier article de découverte des thèmes d’InsideAR 2014, centré sur la réalité augmentée dans le commerce et dans l’industrie, nous vous proposons de faire un focus sur les objets connectés, les interfaces et quelques questions plus prospectives. N’oubliez pas que notre proposition de vous fournir des places gratuites pour assistez à InsideAR est toujours valable !

Plusieurs interventions sur InsideAR porteront sur les objets connectés et la nécessaire adaptation des interfaces. L’explosion des capteurs et des objets connectés risque de modifier assez profondément les usages de la RA dans les prochaines années, comme le fait remarquer Annette Zimmermann (Research Director Gartner Research). En effet, la quantité de données à disposition va permettre une expérience plus personnelle de la RA. Cependant cela va demander aux applications, en parallèle, une meilleure capacité de tri et de filtrage. C’est peut-être le vrai début des assistants personnels ? Comme il a été mentionné dans la partie “industrie”, la complexité des données va engendrer une simplification des interfaces pour que l’expérience RA soit le plus naturelle possible. C’est une démarche déjà engagée avec des produits comme les Google Glass ou les montres connectées. L’expérience dans ce domaine de John Murray (CTO and Co-Founder Seebright) est particulièrement intéressante.

gartner_hype-cycle

Le hype cycle 2014 de Gartner ne place pas la RA et les objets connectés dans la même position.

Pour terminer cette présentation des différents thèmes, voici deux points de vue un peu plus prospectifs car peu traités dans le domaine de la réalité augmentée. google_glass_ban_rise_of_the_antiglass_cultureCourt Westcott (Managing Partner, Commodore Partners) aborde le problème de la reconnaissance de visage et plus généralement du caractère potentiellement intrusif de la technologie. C’est un vrai champ de recherche à explorer, tant du coté social que juridique. Les réactions agressives envers les porteurs de Google Glass cet été au USA nous ont montré que l’acceptation n’est pas encore une évidence.

L’intervention de Ronald Azuma (Intel Labs) porte sur la prise en compte de l’environnement dans une expérience de réalité augmentée. Aujourd’hui elle reste assez sommaire car les points d’accroche entre le réel et le virtuel restent peu nombreux. Il manque aux appareils la capacité de « voir » le monde en 3D. Cela risque de vite évoluer avec des technologies comme Tango (Google) ou Realsens (Intel).

Vous voulez en savoir plus sur insideAR 2014 ? Vous voulez y participer ? Nous vous offrons vos places à la fin de l’article suivant « InsideAR 2014 : les thèmes majeurs et vos places pour en profiter ! »

Profitez-en !

Grégory Maubon (610 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée.
=> www.maubon.com


3 comments for “InsideAR 2014 : Ergonomie et prospectives pour la réalité augmentée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *