Entretien avec Awane Jones fondateur et CEO de Merchlar

Nous n’avions encore pas eu l’occasion de vous présenter de société Canadienne. Voila qui va être réparer avec l’interview de Awane Jones fondateur et CEO de Merchlar. Logo MERCHLARBien plus que Merchlar, nous avons voulu connaitre la vision d’Awane sur les usages de la réalité augmentée.

Bonjour Awane peux-tu nous décrire ton parcours et nous parler des compétences et de services de Merchlar

Awane JonesJ’ai d’abord rodé l’industrie de la Musique, chez Universal puis un jour un ami est rentré du Japon et m’a parlé de réalité augmentée. J’ai cogité sur cette technologie et son potentiel. J’ai d’abord voulu l’adapter à l’industrie dans laquelle je bossais. Puis après avoir retourné le problème dans tous les sens, j’en suis arrivé à Merchlar, une agence créative qui fournit des solutions en Réalité Augmentée et Virtuelle ! Nous collaborons avec des acteurs du Divertissement comme je l’avais pensé au début mais également de la Banque, du Sport, de l’immobilier etc…
Il est important de préciser que nous avons beaucoup misé sur la démocratisation du smartphone (puissant) pour booster nos services. Nous avons monté Merchlar peu avant l’arrivée de l’iPhone 4.
Nos activités se divisent en 3 pans :

  • Une partie orientée Web (création site Web, solutions de RA, et RV sur web) ,
  • une autre orientée mobile ( Applications iOS, Android intégrant de la RA ou de la RV ) ,
  • et une troisième plus orientée vers les devices HMD type Oculus Rift dans laquelle nous développons des expériences immersives en 360.

Nous mettons sur pied des solutions pour optimiser les activités de nos clients, cela peut aller d’une assistance à la vente, (ex : visite virtuelle pour l’Immobilier) mais également un outils d’assistance aux personnels ( Application JP Morgan ) ou aux clients ( Application Desjardins ). Les possibilités sont sans fin, il suffit juste d’avoir la bonne idée.

MERCHLAR visuelUn point crucial dans notre manière d’opérer est la complémentarité des équipes au sein de la boite : Sur chaque projet je place 1/3 artiste 1/3 programmeur 1/3 stratège et leurs visions respectives se complètent et aboutissent à une solution aussi bien créative, qu’ingénieuse !

Merchlar développe des applications utilisant de la réalité augmentée pour des agents immobiliers, peux-tu nous en dire plus ? Quel est l’intérêt pour eux et pour l’acheteur?

En combinant architecture, stratégie, technologie et branding, nous développons des expériences immersives avec nos collaborateurs. Nous prenons en charge la partie Technologie du projet, ainsi nous sommes souvent assujettis à utiliser de la RA, mais également de la RV.

Merchlar est une agence qui se positionne sur un marché entre deux acteurs dans le but de faciliter leur échange. Cet échange est optimisé par l’entremise de la technologie et notamment la Réalité Augmentée. Nous développons également depuis peu des outils en Réalité Virtuelle. Sur le marché de l’immobilier, cette technologie peut s’avérer très utile. En effet la technologie se doit d’être utile à défaut d’être considérée comme « gadget ».

Ainsi nous intervenons à différentes étapes concernant l’Immobilier. Nous développons des outils qui facilitent ce marché dans son ensemble, pas forcément des outils orientés « vente ». Nous proposons des outils facilitant le travail des architectes, des constructeurs immobiliers, ainsi que des promoteurs.
Pour les architectes, nous proposons des outils de Visualisation 3D afin de leur permettre de montrer leurs différentes propositions architecturales aux investisseurs. Ces outils sont sous forme de maquettes interactives, utilisant de la RA, mettant en relief l’aspect du projet achevé dans un environnement réel. À partir de cette modélisation 3D de l’extérieur de l’edifice, l’utilisateur peut cliquer sur une partie de l’edifice et est redirigé vers une modélisation 3D de l’intérieur. C’est ici que la RV rentre en jeu : l’utilisateur, ici l’investisseur peut, à l’aide des Goggle Cardboard et son Mobile ou d’un casque HMD type Oculus, visiter virtuellement l’unité sélectionnée au préalable.
Nous mettons en place des outils facilitant la relation professionnelle entre le constructeur et l’architecte. La maquette interactive de l’architecte est directement relié à l’environnement réel des travaux de construction, ce qui procure un suivi en temps réel nécessaire à la cohésion d’un projet immobilier.
Enfin nous programmons des outils destinés à aider les promoteurs à vendre leurs biens ou leurs futurs biens immobiliers. Ici nous adaptons notre stratégie et nos services en fonction du type de marché : résidentiel, d’entreprise, de prestige et de centre commerciaux. Généralement nous proposons des outils en RA permettant aux vendeurs de montrer virtuellement les biens dont ils disposent sur des salons ou rendez vous. À titre d’exemple, il serait judicieux de prendre l’immobilier d’entreprise (ndlr : Nous avons déjà créée une application pour CBRE nyc ). Par le simple scan d’une image plane, il est possible de distinguer sur son telephone quel immeuble appartient au promoteur, de cliquer dessus et de le visiter virtuellement. Il est également possible de visiter le quartier dans un simulateur RV s’assimilant à la marche d’un homme ou du vol d’un oiseau.
La visite virtuelle par Oculus est une expérience très immersive, presque perturbante durant les premiers instants. Cette sensation d’immersion peut également s’expérimenter, moins intensément certes, par mobile étant donné que la technologie actuelle permet de tracker le positionnement de l’iphone en fonction du positionnement de l’environnement projeté. Grossomodo, si vous tournez votre iphone vers la droite, vous verrez ce qui est censé se trouver à droite sur l’environnement 3D projeté sur l’iphone. Naturellement si vous filmer vos pieds, vous ne les verrez pas, mais ce ne saurait tarder.

En d’autres termes, nous pensons que la Réalité Virtuelle à bel et bien sa place sur le marché de l’immobilier et participe véritablement à la modernisation de ce marché, un temps soit peu conservateur.

Quels sont les autres secteurs d’expertises de Merchlar?

MERCHLAR visuel02 - SmallCe genre de technologie peut s’appliquer à de nombreux marchés. Concernant Merchlar, nous avons collaboré avec des acteurs du Divertissement (Cinema, musique, spectacle …), du Sport mais également sur le marché de la Banque et Assurances et de l’Industrie Lourde.
Pour cette dernière, nous avons développer une application permettant d’exposer leurs produits (pesant une quantité astronomique de tonnes) sans même les déplacer sur des salons ou évènements commerciaux en tout genre. Pour Desjardins et Jp Morgan, acteurs centraux du monde de la Banque en Amerique du Nord, nous avons développés des outils d’Assistance Virtuelle afin d’aider les sociétaires ou les employées dans des manoeuvres quotidiennes délicates. (ndlr : Utilisation cisco phone).

Nous sommes actuellement en train de travailler avec un de nos collaborateurs sportifs pour mettre en place un nouveau projet des plus excitants. Que diriez vous d’un outil permettant de visionner à 360° en LIVE STREAMING des évènements sportifs de type Roland Garros ou la finale de la Champions League, chez vous, comme si vous étiez au premier rang ?

Peux-tu nous décrire ce qu’est une belle expérience utilisateur de réalité augmentée?

Sûrement les mêmes pans qu’une belle expérience dans la vie réelle : une sensation de confort, bienêtre et d’épanouissement personnel. À Merchlar, nous ne voulons pas améliorer la réalité et inviter les utilisateurs à vivre dans un monde fictif, nous voulons réconcilier le digital et le réel pour qu’il ne fasse plus qu’un.

À l’instar de la réalité, nous voulons que notre technologie s’insère dans le quotidien des utilisateurs, au risque de devoir oublier totalement sa présence.

Peux-tu définir le profil des utilisateurs de réalité augmentée?

Dans un environnement sociétal en perpétuel changement dû entre autre à la technologie, il est difficile de définir le profil type de l’utilisateur de RA, cependant certains facteurs me pousseraient à croire que nous sommes témoins de l’émancipation de la technologie dans nos Habitus. Alors, plusieurs générations sont à même d’être séduites par la technologie, allant de 15 a 60 ans.

Dans le milieu professionnel, les acteurs proposant des produits immobiles ou difficilement mobiles (Aéronautique, industrie lourde, Immobilier, Architecture …. ) peuvent être intéresser. Là est un exemple pratique mais il est également possible de voir plus large : n’importe quelle entreprise ayant un budget marketing et promotionnelle peut se pencher sur la RA et le support mobile.

Dans une logique plus lointaine, il est possible de mentionner la révolution que connait le contenu dans son ensemble : les campagnes publicitaires deviennent de plus en plus immersives. Lorsque les casques HMD type Oculus se démocratiseront vous assisterez à un changement total de la perception de contenu. Les publicités se vivront et ne se regarderont plus.
Nous sommes déjà en partenariat avec certaines agences de pub afin de préparer ce virage technologique.

A ton avis, quelles sont les perspectives de développement de la réalité augmentée pour le secteur du B to B?

Pour être honnête avec toi, dans le BtoB, je perçois davantage de potentiel concernant la Réalité Virtuelle.
Que ce soit dans le processus d’entraînement, d’assemblage ou de Design (Prototype virtuelle, fabrication virtuelle) la RV a réellement sa place dans le processus industriel. Pour l’instant, les industriels ( excepté Siemens) n’évaluent pas encore le potentiel de productivité de la technologie dans les processus de fabrication. Selon moi, le travail va se re-diviser, au sens de Ford, autrement , plus en fonction de la technologie.

Autrement, la RA est on ne peut plus utile dans une situation de négociation, de vente.

Selon toi, quels sont les freins au développement de la réalité augmentée?

Pour l’instant, les seuls obstacles rencontrés dans ma carrière ont été la conservatisme et la peur de l’inconnu, qui , vous me l’accorderez, sont les mêmes.

Sinon, idéologiquement, je pense que la technologie n’a de frein que la technologie. Une innovation destructrice, au sens de Schumpeter, ne peut que détruire une technologie obsolète et ceux, pour le meilleur de la communauté. Si la réalité augmentée n’a plus la cote, c’est parce qu’une autre technologie proposera une solution plus « performante ».

Comment la réalité augmentée peut-elle devenir un levier de business pour les entreprises?

Nous pensons fermement que le leadership d’affaire découle d’un certain avant gardisme technologique. Chaque entreprise qui prendra un tournant innovant se verra obtenir des avantages comparatifs par rapport à ses concurrents. Si tel entreprise optimise sa productivité grâce à un investissement technologique, elle prendra l’ascendant sur le marché et sera plus compétitive.

Dans la vidéo ci-dessous, Théodora interagit avec un système d’intelligence artificielle basé sur la réalité augmentée. Vous pensez chez Merchlar que la RA va prendre encore plus de place dans notre vie?

 

La RA peut s’adapter à tous les « marchés » qui dessinent notre quotidien. Du divertissement, à l’éducation en passant par la médecine et l’écologie, la RA s’adapte partout, il suffit de penser à quoi elle pourrait servir.

L’arrivée des Google Glass participera à l’avènement de ces « marchés augmentés » . Certains marchés dits « nobles » se doivent de se positionner en tant qu’avant gardistes pour procurer une certaine confiance des utilisateurs. Lorsque les chirurgiens auront toutes les infos du patient sur les lunettes pendant l’operation, l’opinion publique se rendra compte de l’utilité de cette technologie et sera plus susceptibles de l’adopter.

Les deux instruments les plus utilisés dans cette vidéo sont la tablette et les lunettes. Est-ce que cela veut dire que les lunettes ne sont pas suffisamment efficientes pour supprimer les autres appareils ?

Nous avons vraiment voulu projeter les internautes dans un futur relativement proche, pour qu’ils puissent s’identifier à ces situations. Nous pensons que les Glass révolutionneront la RA, cependant il nous est très difficile d’anticiper l’attachement matériel que l’opinion publique accorde(ra) à ses smartphones. Le marché des wearables technologies est encore en plein développement et nous y croyons, du moins pour la RA.
La RA va s’immiscer doucement dans notre quotidien, nous avons pour l’instant besoin d’un device type iPhone/iPad , puis nos mains vont se libérer avec les Glass, jusqu’au jour où nous n’aurons plus besoin de rien.

Pour aller un peu plus loin dans le temps, comment vois tu la réalité augmentée dans 30 ans ?

Je suis curieux de savoir ce que Tesla aurait répondu si vous lui aviez posé la question à propos de l’électricité.
En toute humilité, je ne saurai me projeter comme il l’aurait fait mais je suis persuadé que cette technologie a encore énormément de chemin à faire. Dans le cas contraire, elle sera remplacé par une technologie plus efficiente.

Un monde qui n’a plus de secret pour chacun de nous, si toutes le infos du Web sont directement relié à notre vue, nous serons à-même de déceler chaque informations.

Nous pensons que la publicité dans son ensemble sera dessinée différemment, dans une logique beaucoup plus respectueuse de l’Homme : des hologrammes disposant d’une intelligence artificielle qui interagirait avec nous, d’une façon beaucoup plus humaine. Les holo-pub qui ne sont pas pertinent pour tel prospect n’apparaitra pas au profit d’une holo-pub intéressante pour le prospect.

Merci Awane ! Nous suivrons avec plaisir les avancés de Merchlar.

Olivier Schimpf (205 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche. Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARuseCamp (http://ARuseCamp.org) et j'interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l'accompagnement. Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil.....rk=tab_pro


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *