AWE Europe 2022, Le Retour !

Après 3 années d’absence (le dernier AWE Europe avait eu lieu en octobre 2019 à Munich), l’organisation est de retour en Europe et a choisi la magnifique ville de Lisbonne.

La météo n’est peut-être pas celle attendue, mais c’était un vrai plaisir de retrouver des acteurs de la XR du monde entier en personne. Une belle présence des exposants (90+), des annonces de lancement et de nouveaux venus, le déplacement valait le détour !

On parlait beaucoup de métavers dans les conférences et sur les bannières des stands, mais finalement les entreprises se focalisent sur les opportunités court terme et ce qu’elles ont à vendre de concret, et le thème était moins présent dans les conversations.

Le discours d’ouverture d’Ori Inbar fut très similaire à celui de l’AWE de Santa Clara, avec toujours un focus particulier sur le changement climatique, et le lancement du « XR Prize challenge » avec à la clé un prix de 100,000 dollars : https://www.awexr.com/global/xrprize. Une belle initiative globale, on croise les doigts pour avoir un gagnant européen !

Les lunettes connectées

Côté Réalité Virtuelle (RV), PICO a choisi l’AWE pour lancer officiellement PICO4 dans sa version professionnelle, et démontrait le produit dans sa version presque finale sur son stand. Avec ses nouvelles optiques « pancakes » offrant une résolution 4k+, un champ de vison de 105 degrés, ses 5 cameras, et ses systèmes intégrés de « eye tracking » et « face tracking », le résultat est impressionnant.

Les lunettes VR de Panasonic

Leur produit sera vendu à 899 dollars, disponibilité début janvier 2023 avec une suite logicielle « business ». Le PICOneo3 restera dans la gamme en 2023, et sera vendu en parallèle du PICO4 pour les professionnels.

Un modèle grand public sera lancé à 429/499 dollars en fonction des versions courant 2023 sans « eye tracking /face tracking ». Une nouvelle stratégie pour PICO qui veut clairement prendre une position dominante sur le marché des particuliers.

Panasonic, au travers de sa filiale SHIFTALL dévoilait aussi ses lunettes de VR, au design « Steam Punk » qui m’a personnellement beaucoup plu, tant cela change des modèles de RV usuels. Le display utilise la technologie micro OLED avec une impressionnante résolution de 5.2k (2560*2560 par œil). Les spécifications ne sont pas finales par ailleurs, et le produit n’est pour l’instant destiné qu’au marché japonais, mais c’est rafraichissant de voir de tels design enfin apparaitre sur le marché.

Côté Réalité Augmentée (RA), Epson a présenté pour la première fois ses nouveaux modèles de lunettes binoculaires pour l’industrie BT-45C et BT-45CS. Basés sur leurs optiques si-OLED propriétaires, le design est plus adapté aux usages de l’industrie, avec un système de « flip-up » et la possibilité de les porter avec un casque de chantier.

Ils offrent une caméra centrée avec autofocus et un système audio intégré, et il est possible de les connecter à des périphériques externes compatibles via la connectivité USB Type-C. Le BT-45CS inclut un contrôleur intelligent qui ressemble fortement à un petit smartphone un peu épais avec son interface Android en couleurs, et il est compatible avec un large éventail d’applications logicielles d’assistance à distance et workflow.

Respectivement à 1 350 et 1 800€HT, ils sont dès à présent disponibles à la vente.

Le stand de Epson

Epson a aussi présenté ses optiques désormais vendus en OEM, pour des fabricants qui souhaitent développer leurs propres lunettes de réalité augmentée à lentilles transparentes. Un des produits développés sur ce dispositif par Ceiia était lui aussi présenté, développé pour le marché médical (photo ci-contre, à droite).

D’autres entreprises ont présenté des modèles de lunettes prometteuses ; Lusovu proposait la dernière version de son prototype HIDO dont le brevet est désormais déposé ; ils ont opté pour un display transparent avec des couches holographiques, technologie propriétaire de l’entreprise. Les lunettes finales pèseraient 70-80gr, auraient un champ de vision de 60 par 45 degrés, et seraient dans un premier temps monocolores, le marché adressé étant clairement grand public. Un prototype finalisé sera disponible milieu 2023. A suivre attentivement !

Le modèle HIDO de Lusovo

Arvicom quant à eux ont choisi la modularité et offrent à leurs clients la possibilité d’acheter leurs lunettes sur étagère, ou de les adapter à leur besoin. Ils fournissent des solutions complètes sur demande (matérielles et logicielles), surtout dans le domaine de la santé et de l’industrie. Légère et modulaires, elles utilisent la technologie waveguide LED et peuvent être basées sur Android ou Linux.

Quant à la petite dernière sur ce marché, la société Eyejets, elle a tout simplement présenté un prototype qui projette directement sur la rétine des yeux depuis l’ordinateur !!!

Le but étant d’avoir des lunettes extrêmement légères (+/-50gr), qui s’adaptent à nos yeux en termes de correction, distance focale, distance inter pupillaire, convergence….

Le modèle montré était encore au niveau R&D mais un prototype fonctionnel est prévu fin 2023. On est très impatients !

En termes de technologie de display pure, la société finlandaise Dispelix qui produit des affichages à guide d’ondes diffractifs (diffractive waveguide displays), a annoncé au salon un partenariat avec ColorChip & Maradin dans le but d’accélérer le développement de solutions de balayage laser basées sur des systèmes micro électromécaniques (MEMS) pour lunettes de réalité augmentée.

L’objectif est de développer des dispositifs plus petits et plus légers sans compromettre la luminosité et la reproduction des couleurs.

Un bel exemple de partenariat qui peut amener des fabricants à développer de nouvelles lunettes de réalité augmentée et les amener rapidement sur un marché qui est en forte croissance et friand de nouveaux produits.

Les accessoires haptiques

Le système de Tap

Actronika était aussi de la partie avec une version de leur veste haptique plus aboutie qu’au CES et désormais commercialisée pour les créateurs à un prix vraiment accessible : 589€HT – à précommander ici : Pre-order Skinetic (actronika.com)

HaptX présentait une solution de gants sensoriels que je n’ai pas eu le temps de tester, mais les échos sont plutôt bons (ergonomie, sensations), même si dans le format actuel elle est difficilement utilisable (sac à dos relié à une machine imposante). Ils envisagent très rapidement de miniaturiser le système.

Plus simple, mais disponible sur Amazon US (!), on peut trouver le produit de Tap, un système haptique à accrocher autour des cinq doigts de la main qui permet de taper avec ses doigts ; il permet par exemple de contrôler un jeu ou écrire (après avoir maîtrisé l’alphabet à 5 doigts). C’est assez intuitif, simple et très petit. Il sera en 2023 décliné en bracelet, et cela vaut la peine d’être testé à nouveau.

Les solutions logicielles

Sur la partie RV, il est difficile de ne pas citer Vitruvian, grand gagnant du Awesome award de l’AWE EU 2022. L‘équipe présentait leur structure gyroscopique de simulation de RV. La machine utilise des composants automatisés et industriels qui permettent de hautes performances et une forte réactivité pour des expériences VR telles que des simulations de vol ou de conduite. Impressionnant, même pour un cœur bien accroché !

Le système de Vitruvian a remporté le grand prix AWE Europe 2022

Dans le cadre des annonces, Squars a lancé sa plateforme de WebAR ; plateforme « tout en un » très intuitive, prioritairement focalisée pour l’utilisation de campagne marketing, elle a été complètement développée sur mesure, afin de pouvoir en maîtriser les capacités. Un SDK est disponible pour les développeurs, et ils ont un modèle de prix basé sur du une offre gratuite (500 Mb + 500 visiteurs uniques par mois)

Overly de son côté a une approche plus orienté contenu et met en avant la possibilité de créer des expériences sans code. Utiliser des modèles 3D de la galerie ou de sa propre librairie est extrêmement simple, et l’approche intuitive. L’offre prix est aussi très concurrentielle.

3D Interactive, société suédoise reconnue dans son domaine depuis quelques années déjà, crée, développe et distribue des applications/solutions WebAR de RA géolocalisées. Ils gèrent le contenu, et même le scan d’environnements 3D quelle que soit l’échelle. Ils démontraient une belle réalisation sur le centre historique de la ville de Stockholm entièrement scannée par leurs soins.

Augmented City, société italienne basée à Bari, propose des solutions de plateforme et de cloud pour développer des applications de RA pour l’industrie, le retail, les villes…. Mais c’est surtout leur forte implication dans le domaine de l’éducation, et leurs différents projets locaux pour améliorer l’implication des enfants, et développer leur intérêt pour apprendre au travers des technologies de RA qui m’a le plus marqué.

Nouvel entrant sur le marché de la XR, SyncReality, a fait le pari de se concentrer sur une suite logicielle qui intègre une cartographie spatiale volumétrique, une manière intuitive de mettre en scène les objets, et facilite la création d’espace d’expérience à taille réelle, tout en introduisant des feedbacks haptiques. Composée d’artistes d’univers divers (cinéma, musique, arts…), la démonstration était très immersive et laissait entrevoir les opportunités de marché dans un monde qui transite vers les mondes immersifs. Et un peu de musique « live » à l’entrée du stand donnait le « la » !

Enfin TeamViewer avait une forte présence sur l’AWE avec un grand stand sur lequel ils présentaient l’ensemble de leur portfolio pour l’industrie en RA : Solution de picking, d’instructions visuelles et d’inspection, ou d’assistance à distance compatible avec la majorité des lunettes du marché.

Le shoot-them-up Lightclash

Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller tester Lightclash, un jeu de « shoot-them-up » multi-joueurs en RA, ce qui reste quand même un évènement tant les produits grand public en RA sont rares. Définitivement la prochaine fois !

En conclusion, une belle édition de l’AWE, qui reviendra l’année prochaine le 26 et 27 octobre à Lisbonne avec quand même je l’espère plus d’exposants français et européens !

Valerie Riffaud Cangelosi

Valérie dirige Reapse Consulting, une société de conseil spécialisée dans la Réalité Augmentée et Mixte. Son rôle est de montrer aux entreprises comment la RA peut booster leurs activités et les aider à la mise en œuvre, au travers d'une base qualifiée de 500+ prestataires en Europe .
Elle aide aussi des startups XR à affiner leurs stratégies, des fabricants de lunettes connectées à trouver leurs marchés, ayant développé une très bonne connaissance de l'écosystème mondial des "smartglasses".
Certifiée experte numérique France 2030, affiliée au réseau Européen d’experts, et au board de RA Pro, elle est aussi un membre actif du CNXR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *