Retour sur Art Project 2.0 avec Alexis Paccou

En fin d’année dernière la Galerie Phœbus (Art contemporain) d’Aix-en-Provence a proposé une exposition un peu spéciale mixant street art et technologie, en particulier de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. Cette rencontre est née grâce à une entreprise Montpelliéraine ÂIKO Creative Vision et deux artistes ASTO et PSKTEAR. Nous avons voulu en savoir un peu plus en posant quelques questions à Alexis Paccou.

Bonjour Alexis, pourrais-tu te présenter et nous décrire ton implication dans Art Project 2.0

Bonjour. Je suis un ancien élève des Arts&Métiers ParisTech et j’ai suivi un double diplôme à Laval en Réalité Virtuelle/Augmentée. Dans le cadre de cette dernière année, j’ai réalisé mon stage de fin d’étude chez Aiko Creative, une entreprise de RA/RV pour l’immobilier, et j’ai participé au développement du projet Art Project 2.0. J’avais principalement un rôle de développeur sous Unity3D.

Avant de se lancer dans la techno, pourrais-tu nous parler des artistes exposés ?

Cristal Castle

Cristal Castle

Les deux artistes exposaient sont deux amis d’Aiko. Graphistes / Taggeurs, leurs oeuvres sont axées sur la géométrie, les polygones en très grande relation avec le monde la 3D qui utilise ces “polys” pour réaliser mathématiquement les modèles 3D.

La question est naïve mais quel est l’objectif recherché en proposant une expérience de réalité augmentée avec les tableaux ?

Ce projet avait deux objectifs : exposer les artistes qui sont des amis de l’équipe d’Aiko, et également de montrer les capacités de l’entreprise à réaliser des produits autour de la RA/RV. Ce fût une vitrine pour l’entreprise et les artistes, sachant qu’Aiko aimerait revenir sur ces premiers amours : l’art.

Sunrise

Sunrise

Pour aller un peu plus loin peut-on considérer que l‘augmentation est aussi une partie de l’oeuvre ?

Bien sur, une expérience immersive est offerte à l’utilisateur dans laquelle il est transporté dans un univers basé sur celui de l’artiste. Muni d’Oculus Rift et d’un casque audio, l’utilisateur se laisse guider dans un monde polygonale dans lequel des formes, des animaux se déplacent. Un très gros travail a été réalisé sur la lumière. Pour comparer à d’autres projets existants, je citerai le groupe Rome, composée de Jack White, Danger Mouse, Norah Jones et Daniel Luppi. Vous pouvez vivre cette expérience musicale sur www.ro.me.

Comment on réagit les artistes et les visiteurs ? Quels sont selon toi les points forts et les points faibles de cette expérience ?

Monolithe

Monolithe

Les artistes et visiteurs ont été emballés. Les artistes et Aiko ont gagnés en visibilité et ce fût généralement un expérience perturbante pour beaucoup.

Le concept est très bon, nous risquons de voir ce genre de thématique apparaître dans les musées et galeries d’ici quelques mois je pense. La faiblesse vient de la qualité des écrans de l’Oculus Rift. Nous étions pourtant sur la V2, mais beaucoup d’utilisateurs ont quand même ressentis une gêne par moment, ce qui dérangeait l’immersion.

Imaginons la suite, comment vois tu évoluer la place de la réalité augmentée dans l’art ?

Tout comme l’art, les possibilités offertes par la RA/RV sont quasi-infini. Nous le voyons de plus en plus avec le wall mapping, les spectacles de danse avec capture de mouvement, … Tout ceci est possible grâce à la diminution du coût de matériel. Avec peu de moyen, n’importe quel artiste peut concevoir des environnement de RA/RV et créé des spectacles de très bonne qualité. L’apprentissage de l’informatique n’est plus forcement un frein pour notre génération, nous trouvons tout sur internet.
Ainsi, à mes yeux, la réalité augmentée et virtuelle sont de nouveaux outils pour les artistes, des outils utilisant les avancées technologiques en informatiques et électronique, et qui vont nous faire vivre des choses extraordinaires je l’espère. L’utilisation de la RA/RV pour un domaine noble comme l’Art me conforte dans son utilisation.

Merci Alexis pour ses réponses. Vous pouvez vous aussi tester quelques augmentations en téléchargeant l’application Art Project 2.0 et en utilisant l’invitation ci-dessous et les dessins de cet article.

Tester la réalité augmentée en cliquant sur ce dessin et en pointant l'application Art Project 2.0

Testez la réalité augmentée en cliquant sur ce dessin et en pointant l’application Art Project 2.0

Grégory Maubon (602 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *