Présentation de la V2.2 de AugmentedPro par Robocortex et retour sur les usages

Il y a des entreprises qui font de la réalité augmentée depuis longtemps, Robocortex est de celle là avec une création en 2010! En 2015, nous interrogions déjà l’entreprise sur ses produits et, régulièrement, nous discutons sur Laval Virtual pour connaitre ses développement. Il était grand temps de demander à Ezio Malis, son CEO, les nouveautés présentées cette années et sa vision du futur proche de la RA industrielle !


Ezio Malis (CEO Robocortex)

Bonjour Ezio, pourrais-tu nous présenter Robocortex et ton équipe ?

Robocortex fournit des solutions logicielles d’aide aux opérations industrielles avec l’utilisation de réalité augmentée, en particulier pour des tâches d’assemblage, de maintenance, d’inspection et pour de la formation. Nous proposons le produit AugmentedPro permettant à nos clients de préparer eux-mêmes leurs procédures et de les exécuter ensuite sur le terrain sur support numérique, tablettes, vidéoprojection, et bientôt lunettes. Nous sommes une équipe de 5 personnes avec, pour la plupart, des ingénieurs spécialisés en réalité augmentée, en vision par ordinateur ou encore en interfaces utilisateur.

Vous avez beaucoup travaillé sur la standardisation de votre solution AugmentedPro et sur l’ajout de fonctionnalités. Où en êtes-vous aujourd’hui après la sortie de la version 2.2 ?

AugmentedPro est une suite logicielle composée du Creator d’une part, pour préparer des procédures industrielles, et du Player d’autre part pour exécuter ces procédures en contexte opérationnel. Depuis la sortie de la version 2.0 en fin d’année dernière et jusqu’à la sortie récente de la version 2.2, AugmentedPro peut désormais être utilisé aussi bien sur des tablettes équipées de Windows que d’Android, ou encore sur des systèmes de vidéoprojection. La réalité augmentée sur des objets 3D, basée sur le modèle CAO, a encore été améliorée pour l’identification et le tracking, avec des techniques de SLAM, de ré-identification à la volée, et de nombreuses autres techniques de vision par ordinateur pour améliorer l’expérience utilisateur.

AugmentedPro Creator de Robocortex

L’interface d’édition 3D a également été complètement revue dans le Creator afin de correspondre au mieux au résultat attendu dans le Player, et de proposer de nouvelles fonctions comme le choix du mode de rotation de la caméra, le focus automatique sur les objets, ou encore l’aimantation automatique d’un objet à la géométrie d’un autre. La fonction de contrôle automatique basé image est également disponible désormais, avec la possibilité de définir des zones à contrôler dans une image par rapport à une image de référence importée dans le Creator. Pour des besoins d’automatisation de la production, des fonctions d’appel en ligne de commande du Creator et du Player ont également été rajoutées, permettant à nos clients d’exporter un projet Creator vers un projet Player, et de démarrer le projet Player directement.

AugmentedPro Player de Robocortex

Sans dévoiler tous vos secrets, la prochaine version est pour bientôt ? Que peut-on en attendre ?

La prochaine version d’AugmentedPro est prévue pour le mois juin et comprendra notamment le contrôle automatique basé sur la géométrie des objets, d’après leur modèle CAO, pour du contrôle de présence et du contrôle dimensionnel. Cette version comprendra également le support du format STEP, format 3D standard pour l’interopérabilité dans le monde du PLM, ainsi que des fonctions de connectivité à l’IoT, en communiquant avec des objets connectés comme des visseuses ou des clés dynamométriques. De nombreuses erreurs peuvent être très simplement évitées pendant le montage d’un équipement, par exemple en désactivant une visseuse connectée si une autre opération préalable n’a pas été réalisée.

Votre cible de marché est industrielle. Peux-tu nous dire quels sont les principaux usages dans lesquels elle est utilisées ?

Utilisation dans la maintenance

Nous avons beaucoup travaillé avec nos clients industriels sur les cas d’usage de maintenance, d’assemblage et d’inspection qualité, en réalisant des applications sur mesure leur permettant de visualiser la position précise des actions à effectuer grâce à la réalité augmentée. Sur ces différents cas d’usage, l’intérêt de nos clients a toujours été porté sur un retour d’investissement lié à la fois à l’utilisation de la réalité augmentée, et à la numérisation de leurs procédures avec une connectivité entre leurs systèmes. Ils attendent évidemment un gain de temps lors de la réalisation des procédures, d’une part grâce à la suppression de la recherche documentaire, d’autre part grâce à la pertinence des instructions lorsqu’elles sont affichées directement sur l’équipement ; mais ils attendent également des améliorations de qualité et une meilleure traçabilité des opérations grâce à des rapports d’intervention générés automatiquement, comprenant des photos de l’état de l’équipement et transmis directement à leur système d’information.

Aujourd’hui avec AugmentedPro, nous proposons une solution sur étagère comprenant le même niveau de fonctionnalités, avec en plus un puissant outil d’édition permettant à nos clients de préparer eux-mêmes leurs procédures et de les mettre à jour sans avoir recours à un prestataire.

De manière plus générale, tu travailles dans la réalité augmentée industrielle depuis de nombreuses années, quels sont pour toi les 2 ou 3 principales évolutions des 2 dernières années ?

La principale évolution des dernières années est avant tout une évolution du marché des industriels, qui se dirige de plus en plus vers la numérisation des procédés et l’utilisation des nouvelles technologies, ce que l’on regroupe en général sous le terme de l’Industrie 4.0. Les grands groupes ont pour la plupart bien perçu l’intérêt de cette nouvelle révolution industrielle, et la répercussion sur les entreprises de plus petite taille est à l’œuvre actuellement. De nombreux démonstrateurs ont pu montrer l’intérêt des nouvelles technologies dans bien des domaines, et la réalité augmentée en fait partie. Les industriels sont désormais prêts à adopter ces technologies et à en tirer tous les bénéfices.

Utisation en maintenance

Les évolutions qui ont accompagné cette transformation du marché sont bien entendu celles du matériel et du logiciel. Les supports numériques, et en particulier les lunettes, sont en plein ébullition. Même s’il est encore difficile aujourd’hui pour les industriels de déployer une application sur lunettes, ce type de matériel permet aux industriels de se projeter et de mieux percevoir les bénéfices que la réalité augmentée peut leur apporter. Les offres logicielles restent peu nombreuses, avec encore beaucoup d’applications réalisées sur mesure par des bureaux d’étude spécialisés, mais on perçoit également une tendance avec des éditeurs qui comprennent désormais le besoin selon le cas d’usage (industrie, marketing, urbanisme, etc.) et construisent des solutions de plus en plus intégrées. AugmentedPro, pour ce qui concerne l’industrie, fait partie de ces solutions prêtes à l’emploi, et c’est très certainement la meilleure évolution observée ces 2 dernières années côté logiciel !

Et s’il n’y avait qu’un seul problème à régler pour accélérer fortement le développement de la réalité augmentée dans l’industrie, quel serait-il selon toi ?

Nos clients industriels nous contactent souvent avec en tête la solution idéale pour optimiser leur chaîne opérationnelle, construite d’une part d’après la connaissance de leur métier et de leur environnement, et d’autre part d’après les nouvelles technologies dont ils ont entendu parler ou qu’ils ont même déjà testées. Il va de soi que dans la plupart des cas, l’utilisation de la réalité augmentée va de pair avec des lunettes de type see-through.

Dans certains cas, un produit privilégié a même déjà été identifié, avec aujourd’hui les Hololens de Microsoft en tête de liste. Cela dit, les applications développées sur lunettes pour des industriels, mis à part dans le cadre de prototypage rapide, restent très peu nombreuses. Cet écart entre l’engouement des industriels pour les lunettes de réalité augmentée et leur adoption va se réduire petit à petit avec la maturité grandissante du matériel, mais plusieurs limitations freinent aujourd’hui encore les industriels selon les modèles et les technologies disponibles : poids, confort, fatigue des yeux, température à proximité du cerveau, lumière projetée dans l’œil, mode d’interaction, mais aussi plus simplement le manque d’habitude des opérateurs et les risques professionnels liés à l’utilisation de ces nouveaux dispositifs.

La maturité des lunettes de RA a littéralement bondi ces deux dernières années, et la tendance reste très positive aujourd’hui. Les quelques barrières restantes seront vraisemblablement franchies d’ici peu et nos clients peuvent déjà s’attendre à de belles perspectives pour l’utilisation de lunettes de réalité augmentée ces deux prochaines années. L’arrivée de dispositifs matures permettra je pense d’accélérer fortement le développement de la réalité augmentée dans l’industrie. Nous prévoyons de suivre cette tendance avec un support complet des lunettes de RA dans AugmentedPro d’ici la fin de l’année, en en particulier le support des Hololens 2.

Merci Ezio pour le temps que tu nous as accordé et rendez-vous sur le site de AugmentedPro pour découvrir en détail la solution !

Grégory Maubon (683 Posts)

Grégory MAUBON est responsable des données au sein de HCS Pharma, startup biotech spécialisée dans le high content screening et les pathologies complexes. Il est également Tech Evangelist en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA'pro l'association de promotion de la réalité augmentée. => www.maubon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *