La réalité augmentée au CES2022

Le CES 2022 s’est tenu début janvier dans une édition qui se voulait hybride pour faire oublier la catastrophique édition de 2021. En pratique, la partie virtuelle consistait à retransmettre des keynotes et les panels, dont certains ne sont même pas disponibles en replay, et à proposer un outil de mise en contact qui se révèle être un simple moteur de recherche. En passant de Sharepoint à Summit Engine (le système de gestion du Web Submit), le CES arrive à proposer un outil toujours aussi médiocre. Pour un salon de cette taille, ça en devient un exploit !

Comme tous les ans, nous allons nous consacrer aux annonces liées au domaine de la réalité augmentée. Vous trouverez des descriptions plus générales dans les articles de 01Hebdo, de Meta-Media, de ticpharma ou de Olivier Ezratty. Pour avoir une vision plus centrée sur les technologies immersives, nous vous conseillons l’excellent résumé de Antony Vitillo sur son blog “The Ghost Howls« . Les sources sont disponibles en fin d’article.

Un tour général des exposants

Resight propose bien de la réalité augmentée 🙂

Comme vous le constatez avec ces sources, on ne peut pas dire que les actualités nous submergent. Dans le catalogue des exposants, seulement 15 entreprises ont indiqué proposer de la réalité augmentée mais en cherchant bien dans l’étrange catégorie AR/VR/XR et grâce au travail d’enquête sur le terrain de Valérie on arrive à trouver 25 supplémentaires, soit 40 en tout. Oui, en 2022 il reste pas mal d’entreprises qui paient cher leur place au CES sans prendre le temps de bien renseigner leur fiche exposant. C’est vrai que ce serait dommage d’être trouvée …

EntrepriseOrigineProposition
Oorym Optics LTDIsraelhard
Phiar Technologies, Inc.United Statessoft
Vuzix CorporationUnited Stateshard
SurgARFrancehard+soft
3FINERY LTDUnited Kingdomsoft
Jarvish IncTaiwansoft
WayRay, IncUnited Stateshard
ExpiviNetherlandssoft
KinooUnited Stateshard+soft
Innova Societa CooperativaItalysoft
MicroVision, Inc.United Stateshard
VsightLithuaniasoft
Yeni Doku SaglikTurkeysoft
Transmira, IncUnited Statessoft
Woongjin ThinkbigSouth Koreasoft
MAD Gaze LimitedChinahard
TCL CorporationChinahard
Jolifish EuropeFrancesoft
PetaRay Inc.Taiwanhard
FittingboxFrancehard
MorphotonicsNetherlandshard
Inwith CorporationUnited Stateshard
PulpoARUnited Statessoft
Shenzhen Lochn Optics Technology Co., Ltd.Chinahard
SeerslabSouth Koreahard
Kura ARUnited Stateshard
Rokid, Inc.United Stateshard
VRgineers, Inc.United Stateshard
VsightLithuaniahard
DigiLens Inc.United Stateshard
iGlass USA IncUnited Stateshard
ResightIsraelsoft
AVAFrancehard+soft
CellidJaponhard
AR MarketItaliesoft
Fifth IngeniumItaliesoft
P&C SolutionCoréesoft
LightspaceLithuaniehard
Gamma ARLuxembourgsoft
MiclediBelgiquehard
Listes des entreprises proposant de la réalité augmentée

En comparant avec nos articles sur les CES précédents on voit que le nombre semble toujours a peu prêt constant même si, répétons-le, il est très difficile de faire une liste exhaustive. Évidemment cette année on voit que les entreprises américaines sont largement majoritaires puisque les déplacements restent compliqués et que beaucoup ont choisi de ne pas exposer. On remarque aussi une forte prépondérance des offres matérielles sur cette édition. Peut-être est-il plus rentable de montrer du concret dans un salon physique ?

Parlons du matériel

Les lunettes de réalité augmentée sont toujours à l’honneur avec le même parti pris que l’an dernier : la simplicité, au point d’avoir plus des écrans déportés que de la véritable réalité augmentée. 

  • Razor MR Glasses
  • Vuzix M400
  • Vuzix Shield
  • ergo1

Vuzix a annoncé deux modèles, son nouveau monoculaire M400-C qui peut être utilisé comme un simple périphérique connecté en USB-C, ainsi que les “Shield” qui devrait être disponible fin 2022 et qui à la particularité d’être certifiées ANSI Z87.1 (protection des yeux).

ThirdEye a présenté ses Razor MR Glasses comme “a total immersive metaverse solution” qui sont en fait également des écrans de type HUD avec … 43° de champs de vision. Si vous pensiez entrer dans l’Oasis, il va falloir attendre un peu. Notons toutefois le réglage permettant aux personnes myopes d’utiliser facilement leurs lunettes sans ajouter d’accessoires. 

Les français de Microoled ont présenté les lunettes Engo-1 qui, elles aussi, ne sont qu’un écran déporté de montres ou de smartphone avec une résolution de 304 x 256 pixels. Elles ont l’avantage d’être très légères (42 grammes), de disposer d’une autonomie intéressante (12 heures) et d’avoir un facteur de forme identique à une lunette de sport “normale”. Destinées à ce secteur, nous ne savons pas quand elles seront disponibles, ni à quel prix.

Nous avons également vu arriver une nouvelle entreprise dans le secteur des lunettes de réalité augmentée, Kura. Et c’est une arrivée fracassante avec son modèle Gallium qui annonce pas moins de 150° de champs de vision, un poids de 80 grammes et une définition de 8K/oeil ! Kura a obtenu un Innovation Award du CES et, inutile de vous le préciser, nous attendons avec impatience un vrai test de ce modèle pour être convaincu. 

Le chinois TCL est également un nouveau dans le domaine avec ses lunettes NXTWEAR AIR. On retrouve ici une proposition assez classique d’écran déporté, connecté en USB-C pour un poids de 75 grammes. Vous noterez un écran couleur d’une bonne qualité. Pour les usages, ce sera à vous de nous dire si ouvrir la porte d’entrée avec ses lunettes en étant à 2 mètres pour faire rentrer son chien qu’on a vu par la caméra de son interphone (mais qu’on a pas entendu aboyer apparemment) c’est un progrès capital pour le genre humain … #désolé

Pour être complet les français de AVA et les lituaniens de Lightspace ont également présenté des modèles de lunettes.

Dans le secteur des lentilles de réalité augmentée InWith Corporation (lentille souple) et Mojo Vision (lentille rigide) ont fait des déclarations sans vraiment en montrer plus qu’avant. Elles cherchent apparemment plus des investisseurs que des clients, sachant qu’il reste beaucoup de travail à faire pour sortir un produit utilisable (et utile).

Dans les autres informations intéressantes, nous avons vu DigiLens faire des présentations privées de ces optiques. Nous les retrouverons peut-être au CES 2023 sur un modèle de lunettes. Signalons également l’arrivée des français de EyeLights dans le monde merveilleux du pare-brise en réalité augmentée , promis tous les ans depuis 7 ou 8 ans au CES. Nul doute que nous en verrons vraiment arriver dans nos véhicules un de ces jours !

Enfin, nous vous invitons à découvrir la proposition de la société américaine Kinoo, créée en 2020 et qui propose une plateforme d’applications utilisant une “baguette magique” à destination des enfants. Pour être plus précis, il s’agit de renforcer l’interaction des appels vidéos avec les grands-parents ! Le résultat comme vous pouvez le voir sur la vidéo est plutôt réussi. 

Logiciels et plateformes

Côté logiciel, la moisson est plus modeste mais nous sommes heureux de mettre à l’honneur un de nos membres, Jolifish Europe, qui à présenté wow.ink, son CMS de réalité augmentée à destination du monde de la presse

Nous avons également suivi l’annonce de Qualcomm et Microsoft sur la mise en place d’un partenariat pour le développement de puces dédiées l’AR et destinées à rendre plus performantes les lunettes actuelles. Les deux entreprises ont également annoncé le rapprochement des outils Mesh (Microsoft) et Snapdragon Spaces™ XR Developer Platform (Qualcomm). En pratique, peu de détails ont été donnés et on se demande si Qualcomm envisage un rapprochement sérieux, étant impliqué dans les produits AR/VR de pas mal de marques. L’entreprise peut éventuellement anticiper une volonté croissante des acteurs majeurs du secteur de fabriquer leur propre puces pour les futurs casques ? Nous pouvons aussi imaginer que c’est une manière de mettre en place une base commune pour contrer l’initiative de Nvidia et son Omniverse, en particulier pour le monde professionnel.

Samsung a d’ailleurs profité du CES pour confirmer la sortie de la phase bêta de son outil Omniverse et l’ouverture de la solution à tous les créateurs. Omniverse est en fait une collection d’outils pour faciliter la création de scénarios immersifs à partir d’outils tiers, une sorte de super connecteur utilisant un langage universel, l’Universal Scene Description. A cela s’ajoutent de multiples fonctionnalités apportées par des outils NVIDIA qui vous permettent par exemple de faire simplement parler vos avatars ou de vous faciliter le rendu photoréaliste. Omniverse est mis à disposition gratuitement mais attention, il existe plusieurs types de licences couvrant en particulier les possibilités de vendre des applications construites à partir de l’outil. Par habitude, les créateurs devront toujours bien vérifier les conditions d’utilisation avant de baser un rendu client sur Omniverse. C’est en tout cas un outil particulièrement puissant pour pallier à hétérogénéité des outils de création actuels et qui risque de heurter frontalement les géants du numériques qui voudraient garder leur outils en silos. A suivre !

Conclusions

Vous l’avez compris, si les lunettes sont toujours à l’honneur au CES, elles n’apportent pas vraiment d’idée révolutionnaire, sauf les Kura bien entendu (si elles tiennent leur promesse). Les autres propositions sont plutôt des adaptations “à la réalité” des modèles que nous connaissions et, il faut bien le dire, la réalité fait moins rêver 🙂  

Cette année les annonces semblent plus intéressantes du côté logiciel ou plus exactement dans la partie de poker menteur sur la construction de plateformes “Metaverse”. Encore une fois les grandes annonces sont rarement faites au CES et les acteurs majeurs du secteur n’étaient pas présents. Il sera intéressant de suivre en 2022 les choix stratégiques de Microsoft en particulier pour savoir si, dans les 3 à 5 ans qui viennent, nous aurons un vrai choix de notre plateforme à notre disposition …

Les sources

Les actualités et les annonces en réalité augmentée :

Les articles plus généraux :

Président à RA'pro | Site Web | Plus de publications

Grégory MAUBON est coordinateur numérique chez HCS Pharma, une startup biotech axée sur la R&D in vitro, spécialisée dans le criblage d’imagerie cellulaire à haut contenu (HCA) et à haut débit (HCS). HCS Pharma commercialise des produits basés sur la technologie BIOMIMESYS® et développe ses propres modèles cellulaires 3D dans sa matrice extracellulaire exclusive BIOMIMESYS®. Il gère les missions informatiques et anime les usages numériques liés aux besoins de l’entreprise. Il travaille sur la gestion des données en tant que CDO (Chief Data Officer) et dirige le programme R&D Intelligence Artificielle de l’entreprise.

Il est également consultant indépendant en Réalité Augmentée depuis 2008, où il a crée le site www.augmented-reality.fr et a co-fondé en 2010, RA’pro l’association de promotion de la réalité augmentée. Son expérience du domaine s’est forgée dans l’accompagnement de nombreuses entreprises, de tous les secteurs, sur la mise en place effective de la réalité augmentée ainsi que sur la définition d’objectifs et de critères de succès.

4 comments for “La réalité augmentée au CES2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.