Avec AR Vision Games la réalité augmentée devient collaborative en temps réel

Comme vous le savez, la réalité augmentée est une technologie utilisant l’espace réel. Cela peut paraitre assez simple quand on considère un seul utilisateur, mais comment faire quand plusieurs personnes veulent interagir simultanément ? AR Vision Game propose sa solution et embarque les utilisateurs dans des interactions en temps réel. Pour en savoir plus, nous sommes allés discuter avec Christian Ruiz son COO.

Bonjour Christian, pourrais-tu te présenter en quelques mots et nous parler de AR vision Games ?

Je suis entrepreneur autodidacte dans la technologie depuis plus de 25 ans et plus particulièrement dans la réalité augmentée depuis plus de 10 ans. J’ai suivi son évolution à travers toutes ces années : RA avec marqueur, RA sans marqueur, WebAR puis Arkit et Arcore qui présentent le potentiel le plus important à mes yeux pour une adoption de la RA par le grand public. 

Suite au premier confinement, nous avons eu l’idée avec Maher Khatib, un ami de longue date basé à Montréal, de créer Arvision Games. Nous avons été accompagnés par un premier angel canadien puis un second américain qui ont investi dans la création de la V1 de notre plateforme.

Notre vision part de la simple analyse du marché de la RA. Il a beaucoup de projets BtoB très impressionnants, mais il n’y aucun projet grand public qui ait vraiment fonctionné si on exclut Pokemon Go. 

Pour nous, la principale raison est la multiplication des applications qui rendent difficile la création d’une communauté. Pour chaque jeu ou expérience, il y a une application.

Pour tous les types de contenus, il existe des plateformes de découverte, sélection et consommation. Pour donner quelques exemples, pour les photos Fotolia, pour les vidéos Youtube, pour les contenus 3D Unity Store, pour les films Netflix, mais il n’y a aujourd’hui aucune plateforme qui permette d’aller découvrir un contenu de RA et le consommer.

C’est ce que nous avons réalisé avec notre plateforme ARiddle.

Dans un premier temps, on s’adresse au Gaming, mais la plateforme va être déclinée pour les contenus de RA pour la formation, l’éducation et tous les secteurs d’activité ou la RA peut être une valeur ajoutée, en particulier lorsque la collaboration est au centre de l’application.

Lorsqu’elle arrivera au niveau de maturité nécessaire, nous allons ouvrir notre plateforme à tous les studios de jeu et développeurs indépendants qui pourront se concentrer sur la création et pourront mettre leur jeu sur la plateforme. Nous allons créer ainsi une communauté d’utilisateurs et nous visons à être la référence pour les contenus RA comme Youtube pour les vidéos ou Netflix pour les films. 

Nous apporterons à tous ces studios la visibilité qu’il est difficile d’avoir quand on publie un jeu individuel sur une application indépendante.

Vous venez de sortir plusieurs escape games utilisant la réalité augmentée et qui ont la particularité de se jouer à plusieurs en simultané. Est-ce que tu pourrais nous en dire plus ?

Pour démarrer cette plateforme nous créons nous même les contenus en attendant d’ouvrir la plateforme aux développeurs.

Nous avons déjà 5 jeux qui sont 5 escape games dont 2 que nous avons réalisé en collaboration avec 2 réseaux de vrais escape games, GAME OVER Escapes games qui sont Grecs et ont plus de 400 salles dans 18 pays et MAD MORE US un réseau espagnol qui ont une vingtaine de salles en Espagne et ont été plusieurs fois primés pour la qualité de leurs créations.

Notre troisième collaboration est avec l’association 1 Maillot Pour La Vie avec qui nous avons créé une série de 3 épisodes pour que les enfants dans les hôpitaux puissent depuis leur lit être transportés dans des mondes fantastiques grâce à la RA.

En pleine recherche des indices …

L’intérêt des escapes games est de pouvoir jouer à plusieurs et collaborer pour résoudre les énigmes, et les jeux en général gagnent en intérêt quand nous pouvons former une équipe ou se confronter à un adversaire.

Notre plateforme aurait été incomplète si nous ne pouvions pas offrir ces interactions entre joueurs.

Aujourd’hui, les modes collaboratifs en RA étaient essentiellement des appairages par bluetooth de plusieurs joueurs qui étaient dans la même pièce, mais cela ne répondait pas aux besoins de jouer avec quelqu’un qui n’est pas avec vous.

Et c’est là que nous apportons une innovation majeure dans les jeux en RA, le vrai mode multi joueurs AR UPSM (Universal Positioning and State Management) pour collaborer en direct avec un ou plusieurs autres joueurs. 

Peux-tu nous donner des détails sur la partie technique ? Qu’avez-vous développé spécifiquement ? Quels ont été les problèmes à résoudre ? 

Ce mode collaboratif UPSM est une vraie avancée dans les jeux en RA, car dans tous les jeux, si le mode multijoueurs est une évidence, on ne doit pas tenir compte de la position physique dans l’espace de chaque joueur. Les joueurs sont toujours devant leur PC, console, tablette ou smartphone avec leur clavier ou joystick.

En réalité augmentée nous pouvons aussi rester statiques avec des commandes de jeu, mais si un joueur bouge physiquement sa position dans le jeu doit également être reportée dans l’environnement des autres joueurs et c’est là que notre technologie est unique et très performante. Nous synchronisons dans tous les espaces virtuels de chaque joueur les actions et mouvements physiques de tous les joueurs.

Ceci ouvre un champ de possibilités tout à fait nouveau pour le gaming, la formation et l’éducation, car en plus de représenter des environnements virtuels en 3D comme peut le proposer la VR avec la RA et notre UPSM nous ajoutons la dimension physique de la taille réelle des éléments dans lesquels ou autour desquels il faut évoluer.

Dans la RA, il y aura un avant et un après notre UPSM.

D’autres studios vont certainement faire des choses similaires, mais à date, nous pensons être les premiers. En tout cas, nous n’avons pas vu sur les stores d’application en RA proposant cette fonctionnalité. Mais nous pouvons dire technologie plutôt que fonctionnalité.

Vous avez mené une campagne de tests avec pas mal d’utilisateurs, peux-tu nous dire quelle a été leur réaction ? Quels types de publics sont les plus intéressés ?

Les tests que nous avons réalisés jusqu’ici nous montrent que les joueurs, une fois qu’ils ont joué dans une des salles, ils veulent jouer les autres.

Il y a au départ une petite prise en main nécessaire, car la réalité augmentée présente un mode de fonctionnement complètement différent des jeux classiques en 2D ou même 3D sans RA.

Les commandes sont différentes et l’évolution dans l’espace du jeu est différente, car nous sommes au centre de l’action, vraiment physiquement, donc la perception est différente et il y a une petite adaptation rapidement assimilée par les joueurs

Le multijoueur est-il un point fondamental des nouveaux jeux en réalité augmentée ? 

C’est plus qu’un point fondamental. La RA existe depuis plus de 15 ans, pourtant, comme on l’a dit avant, on ne voit pas de projet grand public vraiment rentable et le fait que les expériences soient solitaires peut être un des facteurs qui ait empêché son essor.

Avec l’UPSM, on donne un accès rapide et facile dans le Métavers, car depuis son portable, on peut se transporter dans un nombre illimité de mondes virtuels et y évoluer à travers son avatar, mais y évoluer vraiment physiquement puisque nos mouvements physiques sont représentés dans le monde virtuel.

Le gaming est un marché, mais celui de la formation prend alors une tout autre dimension, car un formateur peut recevoir dans sa séance de formation un nombre illimité de personnes à former qui vont pouvoir évoluer physiquement dans l’environnement virtuel de formation.

Lors de notre interview en 2016, tu nous avais indiqué que les coûts de réalisation empêchaient cette technologie d’être plus largement utilisée. Comment vois tu les choses aujourd’hui ? Y a-t-il de nouveaux freins ?

Le coût de création des contenus RA reste encore élevé, car les expériences sont de plus en plus complexes.

L’effet wow des premiers temps avec un personnage qui apparaît sur un marqueur ou positionner un dinosaure au milieu de notre salon sont aujourd’hui dépassés.

La nouvelle génération est née avec la technologie et ils attendent autre chose.

Nous voyons comme nous l’avons fait avec nos escape games que nous pouvons recréer des environnements très complexes et des interactions toujours plus nombreuses.

Les freins actuels à l’adoption de la RA par le grand public sont l’offre et l’accès à l’offre.

C’est pour cette raison que nous avons créé notre plateforme, nous voulons que les consommateurs aient un endroit centralisé de référence ou ils pourront aller chercher du contenu et le consommer. Et pour les créateurs de contenu une plateforme où ils pourront monétiser leurs créations.

C’est l’œuf et la poule, sans créateurs pas de contenu et sans contenu pas de consommateurs et sans consommateurs pas de créateurs.

Nous voulons amorcer ce cercle vertueux.

Quelles sont les prochaines étapes pour ARVision Games ? 

Notre prochaine étape est de pouvoir faire une levée de fonds pour pouvoir étoffer l’équipe. Nous avons de nombreuses demandes de partenariat notamment pour la formation mais nous ne pouvons pas les satisfaire car notre équipe est très petite actuellement.

Cette levée de fonds nous permettrait de travailler sur 4 axes importants:

1/ La création de plus de contenu pour étoffer l’offre

2/ Le marketing pour gagner de l’audience

A très court terme nous allons avoir le soutien de sportifs de haut niveau entre autres Antoine Dupont qui va promouvoir les salles réalisées pour l’association 1 Maillot pour la vie.

Nous allons démarrer la nôtre phase marketing

3/ La création d’un écosystème de développement pour que les studios de jeu puissent créer des contenus facilement intégrables sur la plateforme, surtout pour l’intégration de l’UPSM. Nous souhaitons que les outils soient facilement pris en main et intégrables pour la création de contenu soit facile pour un accès au plus grand nombre

4/ L’amélioration et l’ergonomie de la plateforme

Merci Christian et rendez-vous sur la page de AR vision Games pour découvrir les jeux à votre disposition !

Consultant réalité augmentée à GMC | Site Web

Grégory MAUBON est consultant indépendant en réalité augmentée (animateur et conférencier) depuis 2008, où il a créé www.augmented-reality.fr et fondé en 2010 RA'pro (l'association francophone de promotion de la réalité augmentée). Il a aidé de nombreuses entreprises (dans plusieurs domaines) à définir précisément leurs besoins en réalité augmentée et les a accompagnées dans la mise en œuvre.

1 comment for “Avec AR Vision Games la réalité augmentée devient collaborative en temps réel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *