Interview : Marc Aurélien Chardine – Mirage

Les applications de réalité augmentée liées à éducation et à la formation me passionnent, et je ne pense pas être le seul. Alors lorsque, il y a quelques mois, j’ai découvert le projet Mirage, j’ai tout de suite voulu en savoir plus.

Bonjour Marc Aurélien, pouvez-vous rapidement vous présenter, et nous décrire votre parcours ?

Marc Aurélien Chardine

Marc Aurélien Chardine

Je suis professeur de sciences physiques au lycée Pierre Corneille de Rouen et je développe pour mon enseignement des applications utilisant les hautes technologies. J’ai commencé le développement d’applications sans aucune connaissance particulière dans le domaine, en me tournant vers le développement sur smartphones et tablettes embarquant le système d’exploitation webOS.

J’ai ensuite monté un site web (picassciences.com) pour mes élèves afin de délivrer des contenus numériques utilisables tant en classe qu’à la maison.

Depuis quand vous intéressez vous à la réalité augmentée et pouvez-vous nous donner votre propre définition de ce concept ?

Début 2012, j’ai découvert le concept de réalité augmentée principalement via votre site et j’ai tout de suite compris que cette technologie avait un fort potentiel pédagogique. Pour les élèves, il est souvent difficile de faire le lien entre le schéma théorique d’une expérience et l’expérience réelle. La réalité augmentée permet de résoudre le problème en permettant de mélanger les deux.

Cependant, après avoir cherché de nombreuses applications de réalité augmentée pour l’éducation, je me suis aperçu d’un problème crucial dans ce domaine : aucune application n’est vraiment utilisable dans le cadre du programme officiel de l’éducation nationale. Aucune application n’a été conçue dans l’optique du programme de collège, de seconde, de première S ou de Terminale S. Certes, des applications scientifiques comme LearnAR existent mais ne correspondent pas du tout aux attentes d’un professeur en France.

C’est pourquoi j’ai voulu développer ma propre application de réalité augmentée pour contrôler le processus de A à Z.

 

Maintenant rentrons dans le cœur de notre entretien, pouvez-vous nous décrire le projet “Mirage”?

Mirage : Méthode d’Inclusion de la Réalité Augmentée dans la Gestion de l’Enseignement

Le projet Mirage consiste à créer une sorte “d’app store” d’applications gratuites de réalité augmentée créées pour être intégrées facilement dans des activités pédagogiques conformes au programme.

L’élaboration du projet s’est faite selon plusieurs axes au fil du temps.


Mirage geometrie

  • Le premier axe que j’ai développé est l’utilisation de la réalité augmentée pour la représentation de l’infiniment petit. La géométrie des molécules (entre autres) a été l’axe principal de développement car l’étude de leur géométrie occupe une place importante dans les connaissances attendues d’un lycéen. La manipulation d’objets microscopiques au creux de la main accélère le processus de compréhension. L’autre avantage est de pouvoir afficher des flèches, des informations, des indices à coté ou en surimpression de l’objet observé ce que ne permettent pas les logiciels de visualisation de molécules en 3D classiques.
  • Le deuxième axe consiste à étudier le concept d’expérience augmentée. L’idée ici est de créer un affichage tête haute qui incruste des informations directement sur une expérience.
    J’ai souvent ce genre de question en cours : ‘Mais M’sieur, on doit mesurer quoi sur l’expérience en fait ?”
    Si l’élève ne voit pas vraiment quel angle mesurer sur un dispositif expérimental, la réalité augmentée va l’orienter dans sa compréhension d’un formalisme (des angles, des mesures).
  • Le troisième axe (en cours de développement) est l’ouverture du projet aux autres matières :
    – Les mathématiques avec l’étude de la géométrie dans l’espace.
    – L’histoire géographie avec l’intégration de modèles de bâtiments de Google Earth pour étudier une architecture ou la topologie d’un lieu.
    – L’apprentissage de la lecture avec la création d’un zoo associant l’animal en 3D et la prononciation de son nom.
    – et plus si d’autres professeurs veulent collaborer.

Actuellement le site du projet http://mirage.ticedu.fr héberge bientôt près d’une quinzaine d’applications créées par mes soins. Chaque application est livrée avec une fiche pédagogique destinée au professeur pour mettre en valeur les points du programme abordés ainsi que quelques exemples d’exploitation en classe. Les documents sont distribués sous un format modifiable pour que chaque enseignant puisse adapter les activités.

 

Merci Marc Aurélien pour cette présentation de projet très intéressante. Nous aurons d’autres occasions de parler de votre projet.

Je profite de cette interview pour lancer officiellement mon idée de créer un groupe de travail pour réfléchir aux problématiques liées à l’éducation.

 

La présentation du projet (avec des vidéos de démonstration :


Pour information Marc Aurélien a également développé :

Olivier Schimpf (204 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche. Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARuseCamp (http://ARuseCamp.org) et j'interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l'accompagnement. Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil.....rk=tab_pro


1 comment for “Interview : Marc Aurélien Chardine – Mirage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *