Benoit Coupez de l’agence Peoleo nous présente Drakerz !

Voila plusieurs mois que nous suivons le projet de l’équipe de Drako maintenant Drakerz. Le jeu que développe l’équipe de Benoit Coupez est un mix entre le jeu de plateau avec des cartes et le jeu vidéo.

 RA’pro : Bonjour Benoit et merci de nous accorder cette interview. Est ce que tu peux te présenter?

Benoit : Bonjour, oui ça je peux faire ! Je m’appelle Benoit Coupez, alias BadZ, j’ai 34 ans et je suis l’heureux producer de Drakerz. Je suis aussi, par ailleurs, le non moins heureux dirigeant de l’entreprise Péoléo qui porte, entre autre, ce projet.

RA’pro : Péoléo est une agence de communication digitale, peux tu nous donner quelques détails sur cette agence.

Benoit : Oui bien sur, Péoléo est une entreprise indépendante qui existe depuis 10 ans et emploie 62 passionnés. Nous sommes plutôt connus pour être créatifs et innovant technologiquement dans le domaine de la communication digitale. Nous avions produit 3 jeux sur CDROM (!) dans les premières années d’existence de l’entreprise, aujourd’hui notre ambition est de surprendre avec un jeu qui ne ressemble à rien d’autre : Drakerz

RA’pro : Vous souhaitez surprendre avec le projet de Drakerz. Est ce que tu peux nous raconter l’origine de ce jeu et nous expliquer son principe?

Benoit : Ce projet est né il y a exactement 2 ans pendant que je dégustais un pilon de poulet dans un fast food. Je souhaitais créer un jeu qui procure une nouvelle expérience en terme d’usage tout en renouvelant un certain nombre de codes. C’était pas gagné au départ, mais la dream team qui travaille sur le projet a rendu tout ça possible.
Pour le principe je vais essayer de faire court : Drakerz est à mi chemin entre un jeu de carte papier à échanger et collectionner (type Magic) et un jeu vidéo online (type … enfin vous voyez quoi). Le joint entre ces deux univers qui ne se rencontrent (normalement) jamais est rendu possible par l’utilisation de la réalité augmentée, et notamment de notre moteur de visions artificielle : le Drako-Engine.

Le jeu se joue à deux et se déroule tours par tours. Chaque adversaire possède un Drako, une créature chimérique qu’il invoque dans le réel et qui combat pour et avec lui lors de duels de dragonniers (drakerz pour les intimes).

RA’pro : L’idée est vraiment intéressante, ce mélange de jeu réel avec du virtuel permet d’ajouter une nouvelle dimension aux cartes et donner au jeu un coté très innovant. Avant d’aborder la technologie, les cartes sont à collectionner. Comment les joueurs peuvent ils les acquièrent ?

Benoit : Deux types de paquets de cartes sont proposés : les starters pour commencer à jouer et les boosters pour améliorer son deck avec des cartes plus puissantes / rares. Les deux seront disponibles à la vente sur notre portail www.drakerz.com ainsi que dans le réseau de distribution plus classique. Le jeu peut également se jouer dans un mode “limité” mais complètement gratuit en imprimant soit même les cartes à jouer. Notre volonté est d’avoir un jeu au même prix que les TCG actuellement sur le marché.

RA’pro : Intéressant, est ce que les joueurs pourrons ‘élever’ leurs créatures ou leurs pouvoirs et forces seront définis au départ?

Benoit : il y aura en effet un système de points d’expériences acquis au cours des duels. Plus le Drako à d’expérience plus il peut jouer des cartes puissantes. Cela jouera aussi sur la personnalisation physique de son drako, il y aura un grand nombre de customisations possibles. C’est toute la puissance d’un jeu vidéo dans un jeu de cartes 🙂

RA’pro : Les duels sont la grande originalité de ce jeux, les combats seront déclenchés grâce à la fonction réalité augmentée. Les joueurs devrons positionner leurs cartes devant la webcam et que se passera t il ?

Benoit : La première chose à faire est de poser sur le bureau la carte d’invocation du Drako pour le faire apparaître. Il va ensuite suivre sa carte si vous le déplacez. Il faut ensuite trouver un adversaire (humain ou cpu) pour entamer un duel. Le duel se joue grâce au deck de 40 cartes qui sont piochées tours par tours. Ces cartes sont composées d’armes, d’armures, de sortilèges, … qui permettront de prendre l’ascendant sur le duel. Il suffit de montrer les cartes  la webcam pour qu’elle soient immédiatement reconnue puis appliquées dans le duel en cours (si évidemment vous pouvez payer le coût de la carte présentée, mais ça c’est une autre histoire …).

RA’pro : Maintenant que nous avons une idée claire de ce qu’est le jeu, peux tu nous présenter, l’organisation de l’équipe qui travaille sur ce projet?

Benoit : Drakerz c’est avant tout une équipe de 15 passionnés par les technologies innovantes et le divertissement au sens large. Nous en avons d’ailleurs tous fait notre métier. Game designer, scénariste, directeur artistique, artistes, animateurs, coders, producer, musiciens… Nous nous sommes retrouvé autour de ce projet commun qu’est Drakerz pour explorer les nouvelles contrées de la réalité augmentée.

Sans vouloir faire vieux c** je dirais que nous sommes … expérimentés ! Avec plus d’une dizaine d’années passées dans le jeu vidéo et la communication digitale pour chacun d’entre-nous, l’équipe a travaillé sur plusieurs Hits du jeu vidéo et décroché quelques trophées dans la communication numérique.

Nous sommes persuadés que la R&D effectuée sur Drakerz, ainsi que notre expertise et notre savoir faire peuvent être mis au service de projets “clients” au sein de la cellule jeu de Péoléo : Péoléo Entertainment.

RA’pro : Est ce qu’il est possible de nous donne quelques exemples de Hits?

Benoit : sans vouloir les faire rougir, on a dans l’équipe pas mal d’anciens lead tout métiers confondus ( animateurs, scénariste, dev serveur, gamedesigner, …) qui ont travaillé sur des titres comme Dofus, Obscure, Wakfu, Banja, Ryzom, … et biens d’autres moins connus sur nintendo DS, sur mobile ou sur cdrom…

RA’pro : Maintenant un sujet qui fâche, Drakerz est une petite équipe qui travaillent de quelques mois sur ce projet, comment faites vous pour gagner de l’argent?

Benoit : On mange des pâtes 🙂 Non, je plaisante bien sur… Pour expliquer notre positionnement, Péoléo Entertainment est le fruit de la fusion d’une agence de communication digitale d’expérience et d’un studio de production interactif. Nous nous sommes forgés une expertise unique en France pour capitaliser sur les nouvelles attentes des consommateurs tout en imaginant des réponses opérationnelles et innovantes aux besoins des marques : jeux vidéos, films interactifs, événementiel digital…
Issu de nos recherches sur les technologies de réalité augmentée, notre jeu « DRAKERZ » nous positionne donc à l’avant-garde du maillage digital / monde réel et des opportunités qu’il offre aux marques pour mieux interagir avec leurs clients.
Par ailleurs Drakerz est soutenu par le Centre National de la Cinématographie ainsi que par l’agence gouvernementale OSEO pour son programme de recherche et développement de pointe. Ça aide aussi un peu…

RA’pro : Est ce que tu veux profiter de cette interview pour lancer un appel à du crowdfunding ou à des investisseurs?

Benoit : Nous sommes donc 100% sur une autoproduction, maintenant si des investisseurs souhaitent nous accompagner, cela permettrait d’aller plus vite et plus loin dans le lancement commercial du jeu.

RA’pro : Je te propose quelques questions de prospective sur la technologie de la réalité augmentée. A ton avis, est ce que la réalité augmentée est technologie adoptée par le grand public?

Benoit : ça dépend par ce qu’on entend par réalité augmentée … Maintenant si tu parles de tout ce qui émerge actuellement autour de la reconnaissance d’éléments du réel permettant de superposer une couche digitale à notre vision, je pense que le public commence tout juste à être exposé. Il faut avouer que beaucoup des expériences tentées n’ont pas vraiment d’utilité en soit, c’est souvent utilisé comme gadget à la mode, je pense qu’on est qu’au début de l’exploitation de ce principe. C’est le far west, et ça nous plaît ! (et en plus on a des gros guns, ça aide…)

RA’pro : Selon toi, quelle sera la place de cette technologie dans notre monde en 2030?

Benoit : Alors là si on fait de la prospective, pour moi en 2030 on aura tous des lentilles de contact qui nous permettrons de voir le monde de façon augmentée et tout se fera avec les périphériques “naturels” de l’homme ( yeux, oreille, parole, toucher , …), c’est l’aboutissement ultime de toute la technologie actuelle, nos enfant se moquerons de nous quand on leur dira qu’on tapait des mots sur des “ claviers” et qu’on regardait des “écrans” pour voir le résultat. On sera des vieux c** mais on sera aux manettes 🙂 Non mais…

RA’pro : Merci pour cet entretien. Je pense que jeu est promis à un très bel avenir. Je suis impatient de pouvoir le tester et d’avoir mon propre drako.

Benoit : Merci à toi également pour ton accueil sur votre site ainsi que pour tes encouragements, pour tester c’est facile, il faut s’inscrire à la BETA sur notre Devblog (bouton “jouer”), on lancera bientôt une Pré-ALPHA qui permettra de mettre en pratique le déplacement d’un des 6 Drako et d’autres surprises…

Olivier Schimpf (205 Posts)

J’ai une formation technique et je suis passionné par les nouvelles technologies et tout ce qui s’en approche.

Aujourd’hui je participe,à l’animation du blog http://augmented-reality.fr. En 2011, nous avons créé avec Gregory Maubon, l’association de promotion de la réalité augmentée RA’pro dont je suis le président. Dans le cadre des activités de RA’pro, je co-organise les ARuseCamp (http://ARuseCamp.org) et j’interviens pour des conférences, des ateliers ou du conseil et de l’accompagnement.

Vous pouvez me joindre à cette adresse olivier@augmented-reality.fr ou via skype olivier.schimpf

Linkedin ; http://www.linkedin.com/profil…..rk=tab_pro


4 comments for “Benoit Coupez de l’agence Peoleo nous présente Drakerz !

  1. 22 décembre 2011 at 7 h 35 min

    Bonjour,

    Pour la détection/tracking ainsi que pour le gameplay nous utilisons tout simplement du C++ en nous appuyant sur directX. Nous utilisons le moteur 3D open source « OGRE » pour l’affichage.
    Ce qui fait la différence ce sont les algorithmes employés pour reconnaître les cartes, et ça par contre je ne peux pas trop en parler 🙂

    Merci pour vos encouragements !

  2. 21 décembre 2011 at 22 h 58 min

    Bonjour, est il possible de connaitre les outils que vous utilisez pour la programmation du GamePlay et quel technologie de reconnaissance AR utilisez vous ?

    Merci pour votre réponse.

    PS / Bravo pour la mise en oeuvre de Drakerz. çà à l’air formidable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *